Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 17:09(GMT+8), 19/09/2001
ECONOMIE  

Les investissements directs étrangers en baisse cette année partout dans le monde, sauf en Chine

Le "Rapport sur les investissements mondiaux en 2001", publié le 18 septembre à Beijing par la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement, prévoit que les investissements directs étrangers dans le monde, après avoir atteint en 2000 le chiffre record de 1 300 milliards de USD, vont diminuer cette année. Toutefois, la force d'attraction exercée sur les capitaux étrangers par l'adhésion prochaine de la Chine à l'OMC fait qu'ils augmenteront en Chine

Le rapport note qu'à l'heure actuelle quelque 60 mille sociétés transnationales possèdent 80 mille filiales dans le monde entier, que l'année passée les montants des capitaux étrangers en circulation ont dépassé 1 300 milliards de USD et que les investissements directs étrangers ont augmenté plus vite que les principaux indices économiques, tels que celui du PIB, de la formation du capital ou du commerce international. Pourtant, à cause de la récession de l'économie mondiale et de la diminution des opérations transnationales de fusion-acquisition, le volume des investissements directs étrangers va diminuer cette année, pour la première fois depuis dix ans.

Le rapport mentionne que l'année passée les investissements directs étrangers ont connu un accroissement considérable à Hong Kong, l'une des raisons importantes étant qu'en attendant l'adhésion prévue de la Chine à l'OMC, beaucoup de multinationales, prêtes à investir dans la partie continentale de la Chine, ont "transféré des fonds" à leurs filiales de Hong Kong.

Le rapport estime que les investissements directs étrangers placés en Chine dans les années 90 en sont aujourd'hui à la saison des récoltes, que la combinaison d'investissements directs étrangers en Chine s'est sans cesse élargie ces dernières années et que tout en déployant ses efforts pour adhérer à l'OMC, la Chine a adopté de nouvelles mesures pour attirer les investissements directs étrangers et qu'elle élabore actuellement une politique visant à encourager les fusions-acquisitions transnationales.

Le rapport ajoute que d'après une récente enquête effectuée auprès des sièges ou représentations régionaux à Hong Kong de plus de 3 000 multinationales, 45% de ces sociétés envisagent d'augmenter leurs investissements dans la partie continentale de la Chine, tandis que 93% d'entre elles estiment que le climat y sera favorable ou même très favorable aux investissements d'ici à 5 ans.




Sous Cette Rubrique
 

Le "Rapport sur les investissements mondiaux en 2001", publié le 18 septembre à Beijing par la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement, prévoit que les investissements directs étrangers dans le monde, après avoir atteint en 2000 le chiffre record de 1 300 milliards de USD, vont diminuer cette année. Toutefois, la force d'attraction exercée sur les capitaux étrangers par l'adhésion prochaine de la Chine à l'OMC fait qu'ils augmenteront en Chine

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.