Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 10:37(GMT+8), 17/03/2002
CHINE  

Rapport d'activités du gouvernement présenté par le Premier ministre chinois Zhu Rongji (I)

Voici le texte intégral du rapport d'activités du gouvernement présenté le 5 mars 2002 par le Premier ministre chinois Zhu Rongji à la 5ème session de la 9ème Assemblée populaire nationale (APN, parlement) de Chine :

Camarades députés :

Au nom du Conseil des Affaires d'Etat, j'ai l'honneur de soumettre à votre examen le rapport d'activités du gouvernement ; nous invitons par la même occasion les membres du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois, qui assistent aux travaux de la présente session, à nous faire part de leurs remarques. Tout d'abord, permettez-moi de vous rendre compte des résultats de la politique du gouvernement en 2001.

Au cours de la première année du nouveau siècle, c'est dans une conjoncture internationale complexe et incertaine que la nation chinoise multiethnique a réussi, sous la direction du Parti communiste, à surmonter les difficultés qui se présentaient à elle et à avancer à grandes enjambées, obtenant ainsi de nouveaux succès remarquables tant dans la réforme et l'ouverture sur l' extérieur que dans la modernisation socialiste du pays.

L'économie nationale a poursuivi son essor. Malgré le ralentissement sensible de l'économie mondiale, l'économie nationale a enregistré une croissance accélérée, et le PIB a augmenté de 7,3% par rapport à l'année précédente pour atteindre 9 593,3 milliards de yuans, et ce grâce à l'application conséquente du principe d'élargissement de la demande intérieure ainsi que d' une politique budgétaire de relance et d'une politique monétaire avisée. La restructuration économique a fait des progrès manifestes. La structure de la production agricole s'est sensiblement améliorée, tandis que le nombre des produits agricoles de qualité et à usage spécial a augmenté. Les secteurs de hautes et nouvelles technologies, tels que l'informatique et la biotechnologie, sont en plein essor. La refonte des secteurs traditionnels et l'élimination des capacités de production vétustes ont également enregistré des progrès. Des résultats remarquables ont été obtenus dans la construction d' infrastructures : une série de projets clés ont été réalisés -- construction de routes, de chemins de fer, de digues et de complexes hydrauliques, transformation du réseau électrique rural, etc. La mise en valeur de l'Ouest a démarré sans encombre, avec le lancement de grands projets, parmi lesquels la ligne de chemin de fer Qinghai-Tibet et les lignes de transport d'énergie d'Ouest en Est. La qualité de la croissance économique et sa rentabilité se sont encore améliorées. Les grandes entreprises industrielles ont réalisé, durant toute l'année, 465,7 milliards de yuans de bénéfices (+8,1%). Les recettes fiscales ont augmenté dans de fortes proportions, et les recettes budgétaires de l'Etat se sont élevées à 1 637,1 milliards de yuans, soit un accroissement de 240 milliards de yuans à prix constants. Le secteur financier a atteint sa vitesse de croisière. Le coût de la vie s'est accru dans l'ensemble de 0,7%. Le volume du commerce d'import-export a dépassé 500 milliards de USD, dont 266,2 milliards pour les exportations, soit 6,8% de plus que l'année précédente. Les investissements étrangers directs se sont chiffrés à 46,8 milliards de USD, soit 14,9% de plus que l'année précédente. La balance des paiements a été favorable, les réserves de devises étrangères ayant atteint, vers la fin de l'année dernière, 212,2 milliards de USD, soit 46,6 milliards de plus que l'année précédente. Le taux de change du Renminbi (monnaie chinoise) est resté stable. Ainsi, l'économie nationale s'est engagée dans la voie d'un développement sain, rapide et durable.

La restructuration économique s'est approfondie. La réforme des entreprises publiques est allée de l'avant : l' instauration d'un système d'entreprise moderne a été accélérée ; le rôle joué par les équipes d'inspecteurs envoyés par l'Etat dans les entreprises publiques pilotes s'est affirmé ; le regroupement et la réorganisation des entreprises a fait de grandes avancées. Par ailleurs, des exploitations minières dont les gisements étaient épuisés, ainsi que des entreprises en état d'insolvabilité et dans l'incapacité de résorber leur déficit se sont retirées du marché par dépôt de bilan et fermeture. La réforme du système de distribution commerciale des céréales et du coton a porté ses fruits. Les essais de mise au point du régime de protection sociale dans les villes et les bourgs et la réforme fiscale pratiquée à titre expérimental dans les régions rurales ont donné des résultats encourageants. La réforme du système d'assurance maladie pour les travailleurs des villes, du système de soins médicaux, et du système de production et de distribution commerciale des médicaments, a progressé régulièrement. Les formalités d'approbation administrative ont été révisées et simplifiées. S'agissant de l'assainissement et de la réglementation de l'économie de marché, les objectifs prévus pour la phase actuelle ont été atteints : plus de 1,2 million de cas de fabrication et de commercialisation de contrefaçons ont été traités. Un coup d'arrêt a ainsi été porté aux délits économiques. La recherche scientifique, l'éducation et les autres secteurs ont enregistré un progrès général. Le "projet 863", les projets de recherche sur les technologies clés ainsi que les grands projets de recherche fondamentale, qui sont à réaliser durant le Xe Plan quinquennal, en sont au stade de l'exécution. De plus grands efforts ont été mis en oeuvre en vue de développer un système national en faveur de l'innovation et une série de projets clés sous contrôle de l'Etat en matière d'application industrielle des hautes et nouvelles technologies ont été lancés. La réforme du système d'administration des institutions scientifiques s'est approfondie. L'enseignement élémentaire et l'enseignement professionnel ont été renforcés, et l'épanouissement général des élèves a fait du chemin. Le nombre d'admissions dans les établissements d'enseignement supérieur s'est élevé à 2,68 millions, soit 480 000 de plus que l'année précédente. La réforme du système d'administration des écoles supérieures et la réforme visant à transformer leurs services d'intendance en entités économiques autonomes se sont déroulées sans à-coup. La protection des ressources naturelles, l'assainissement et l'amélioration de l' environnement se sont considérablement renforcés. Le reboisement des terres abusivement défrichées en zone forestière et la protection des forêts naturelles ont donné des résultats prometteurs. La prévention et le traitement de la pollution des principaux cours d'eau et des régions prioritaires se sont intensifiés. Dans certaines villes, la qualité de l'environnement s'est améliorée. L'édification de la civilisation spirituelle socialiste, de la démocratie et de la législation s'est poursuivie. De nouveaux succès ont été remportés dans les sciences humaines, la littérature et les arts, la presse et l'édition, la radiodiffusion, le cinéma et la télévision, la médecine et la santé publique, la planification familiale, les sports, etc. Les infrastructures des quartiers urbains et les pouvoirs de base dans les régions rurales ont été renforcées. Les campagnes visant à mieux faire connaître les principes de la "triple représentativité "ont eu un impact profond dans les zones rurales. On a accordé une plus grande attention aux affaires ethniques et religieuses ainsi qu'à celles concernant les Chinois d'outre-mer. La lutte contre la corruption dans l'administration a été intensifiée et a obtenu des résultats remarquables. La campagne de répression de la criminalité et les mesures visant à améliorer la sécurité publique ont commencé à porter leurs fruits. Des bandes de truands genre mafia ont été extirpées en vertu de la loi et les coupables de délits graves de droit commun ont été punis impitoyablement. La modernisation de la défense nationale et des forces armées a fait de nouveaux pas en avant. Le niveau de vie de la population urbaine et rurale a continué à s'améliorer. Le revenu moyen net des citadins s'est accru de 8,5% en termes réels. Les finances centrales et locales ont augmenté dans une forte proportion les dépenses de protection sociale. Le versement intégral et ponctuel du revenu minimum garanti avant réinsertion a été pratiquement assuré aux ouvriers et employés licenciés des entreprises publiques, et il en a été de même pour les pensions de retraite. Le nombre de citadins touchant le revenu minimum vital a passé de quelque 4 millions en début d'année à plus de 11,2 millions vers la fin de l'année. L'Etat a augmenté les salaires et les pensions de retraite du personnel des organismes d'Etat et des institutions publiques, et majoré les pensions de retraite du personnel des entreprises. Pour ce faire, les dépenses des finances publiques se sont accrues, en une année, de 62,1 milliards de yuans. Le revenu net des habitants des campagnes a augmenté en moyenne de 4,2% en termes réels. Les charges qui pèsent sur les paysans ont été allégées grâce à l'accélération de la transformation du réseau électrique rural et à la baisse des tarifs d'électricité pratiqués dans les campagnes. Le marché urbain et rural prospérant, les conditions de logement et de transport de la population ont continué à s'améliorer.

L'année dernière, à l'occasion de la célébration solennelle du 80e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois, le secrétaire général du Comité central Jiang Zemin a prononcé un discours important, dit l'"Intervention du 1er juillet", et exposé la signification scientifique et l'importance capitale des principes de la "triple représentativité". Lors de sa sixième session plénière, le XVe Comité central du PCC a adopté la décision d'améliorer le style de travail du Parti. La ville de Beijing a été désignée comme ville organisatrice des Jeux Olympiques de l'an 2008. La Chine a organisé avec succès la IXe rencontre non officielle des chefs d'Etat de l'APEC et d'autres conférences internationales importantes. Au terme de longs efforts, la Chine a finalement adhéré officiellement à l'Organisation mondiale du commerce. Tous ces événements ont eu un impact considérable sur le développement de la cause du PCC et de l'Etat, exalté le patriotisme et la fierté légitime du peuple chinois, et ainsi renforcé sa cohésion.

C'est au prix d'efforts ardus que nous avons obtenu ces succès remarquables sur le plan social et économique en 2001. Nous les devons au Comité central du PCC ayant à sa tête le camarade Jiang Zemin, qui a su régler opportunément les problèmes en partant de la situation d'ensemble et prendre les mesures et les dispositions qui convenaient, et aussi à l'esprit d'entreprise et aux durs efforts de notre peuple multiethnique. Au nom du Conseil des Affaires d'Etat, je voudrais profiter de la présente session pour rendre un vibrant hommage aux ouvriers, paysans, intellectuels, cadres, ainsi qu'aux officiers et soldats de l'APL, aux agents et de la police militaire, aux cadres et agents de sécurité publique et aux personnalités de tous les milieux ; je tiens également à exprimer mes sincères remerciements à nos concitoyens des zones administratives spéciales de Hongkong et de Macao, à ceux de Taiwan ainsi qu'aux Chinois résidant à l'étranger, qui ont fait preuve d'un vif intérêt pour le développement et la réunification de la patrie et y ont accordé leur soutien. Il faut néanmoins reconnaître en toute lucidité qu'il existe, dans la vie économique et sociale du pays, de nombreux problèmes qui réclament une solution urgente. Il s'agit notamment des phénomènes suivants : la croissance du revenu dans les zones rurales est trop lente et dans certaines régions céréalières ou sinistrées, le revenu des paysans a même diminué. Dans certaines localités, les arriérés de salaires s'accumulent tandis que la situation de certaines entreprises demeure critique, mettant leurs employés dans la gêne. Le sous-emploi se fait de plus en plus sentir. L'irrationalité de la structure industrielle et les tares du système économique s' accentuent, l'état de l'environnement demeure préoccupant, les cloisonnements régionaux résistent, l'ordre économique du marché laisse à désirer. La fraude, le gaspillage, la corruption, le style bureaucratique et l'obéissance de pure forme sévissent dans certains pouvoirs locaux, services gouvernementaux et équipes dirigeantes. Certains organismes, faisant fi des règlements, font un mauvais usage de leurs fonds budgétaires et des fonds spéciaux qui leur sont alloués. Mépris de la loi et laxisme dans son application sont monnaie courante. De graves accidents se produisent de temps en temps. L'ordre public laisse à désirer dans certains endroits. Certains problèmes sont hérités d'un long passé, d'autres sont imputables aux insuffisances, voire aux erreurs, de notre travail. Nous devons y prêter toute l'attention qu'ils méritent et adopter les mesures qui s'imposent.

Camarades députés ! 2002 est une année cruciale pour le Parti et l'Etat. Aussi importe-t-il au plus haut point d'appliquer efficacement les mesures prévues pour cette année. A l'heure actuelle, la situation internationale devient de plus en plus complexe, l'économie et le commerce mondiaux continuent à ralentir, et la concurrence internationale et le protectionnisme s'aggravent. Si l'adhésion de la Chine à l'Organisation mondiale du Commerce ( OMC) devrait dans l'ensemble profiter à la réforme et à l' ouverture sur l'extérieur, ainsi qu'au développement économique du pays, dans le court terme, le choc risque cependant d'être dur pour certains secteurs et entreprises peu compétitifs. Bref, nous avons à faire face à de nouvelles difficultés et à de redoutables défis. Mais il faut aussi noter que notre politique peut compter sur un certain nombre de facteurs favorables à sa réussite. La puissance globale de la Chine s'est nettement accrue et sa base matérielle est devenue extrêmement solide. Les réserves de céréales, de devises étrangères et d'autres articles importants sont abondantes. Le potentiel du marché intérieur est immense, la marge de manoeuvre pour le développement économique assez large. Le climat politique et social est stable. Plus important encore, le Comité central du PCC dirigé par le camarade Jiang Zemin, grâce à sa riche expérience, est de taille à faire face aux situations les plus complexes. Il s'agit maintenant de réaffirmer notre confiance dans l'avenir, de faire appel à notre enthousiasme et de tirer le meilleur parti des conditions propices et de l'initiative de tous, de manière à mener à bien notre tâche. Selon les directives du CC, les lignes maîtresses de notre politique pour cette année sont les suivantes : à la lumière de la théorie de Deng Xiaoping sur le socialisme à la chinoise et selon les principes d'orientation définis par le XVe Congrès du PCC, traduire dans les faits l' esprit du discours important prononcé par le camarade Jiang Zemin lors de la commémoration du 80e anniversaire de la fondation du Parti, ainsi que celui des cinquième et sixième sessions plénières du XVe Comité central ; conformément aux exigences de la "triple représentativité", maîtriser les complexités et les incertitudes de la situation politique et économique internationale, ainsi que les risques et les obstacles qui se dressent sur notre chemin, afin d'assurer la stabilité économique et sociale du pays ; continuer à appliquer le principe de l'élargissement de la demande intérieure, à approfondir la réforme et l'ouverture, accélérer la restructuration sectorielle, assainir et réglementer l'ordre économique sur le marché, améliorer la qualité de la croissance économique et sa rentabilité, encourager la croissance saine, rapide et durable de l'économie et favoriser l'essor général de la société ; renforcer l'édification de la civilisation spirituelle, de la démocratie et de la légalité, consolider le Parti, redéfinir les fonctions du gouvernement, rassembler les énergies et construire le pays avec diligence et économie, afin de préparer le XVIe Congrès du Parti par de nouveaux succès dans la réforme, l' ouverture et la modernisation du pays.






Sous Cette Rubrique
 

Voici le texte intégral du rapport d'activités du gouvernement présenté le 5 mars 2002 par le Premier ministre chinois Zhu Rongji à la 5ème session de la 9ème Assemblée populaire nationale (APN, parlement) de Chine :

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2002   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.