Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 10:37(GMT+8), 17/03/2002
CHINE  

Rapport d'activités du gouvernement présenté par le Premier ministre chinois Zhu Rongji (VIII)

VII. POURSUIVRE LA RECONVERSION DES ATTRIBUTIONS DU GOUVERNEMENT ET AMELIORER SON STYLE DE TRAVAIL

C'est la tâche que nous avons à accomplir à l'heure actuelle, alors que nous sommes confrontés à la nouvelle conjoncture créée par la réforme et l'ouverture et que nous oeuvrons pour que le gouvernement se conforme en tous points au principe d'intégrité, de diligence, de sérieux et d'efficacité. Ainsi, pour que l'esprit de la 6e session plénière du XVe Comité central soit matérialisé intégralement, nous mettrons l'accent sur les trois aspects suivants de notre activité :

Activer la reconversion des attributions du gouvernement. La restructuration de l'appareil gouvernemental et la reconversion de ses attributions ont déjà enregistré des progrès considérables, mais il y a encore beaucoup de problèmes à résoudre. Il est grand temps de se libérer réellement des entraves héritées de l'économie planifiée et de se concentrer sur la régulation de l'économie, la surveillance du marché, l'administration des affaires sociales et le service de la société. Ainsi, en continuant à opérer une division rationnelle du travail selon les fonctions des différents services, on empêchera que ceux-ci se renvoient la balle sur certaines affaires et que des fonctionnaires éludent leurs responsabilités. La mise en oeuvre de la stratégie d' administration légale de l'Etat nous impose une sévère discipline en même temps qu'elle nous fait un devoir de conduire les affaires publiques en vertu de la loi. Dans ce contexte, on aura à revoir à la baisse le système de soumission de projets pour examen et approbation administratifs. Pour les projets qui doivent quand même leur être soumis, la procédure d'examen devra être réglementée, simple et transparente, avec une définition précise des responsabilités. Les dispositions prises à cette fin par le Conseil des Affaires d'Etat devront donc être suivies avec sérieux dans toutes les régions et par tous les départements administratifs. En outre, pour que l'appareil gouvernemental puisse faire preuve de plus d'efficacité, notamment en matière de contrôle et de supervision, il faudra activer l'informatisation des différents départements et généraliser le recours aux services électroniques.

Améliorer sensiblement le style de travail du gouvernement. Poursuivre en profondeur la lutte anti-corruption. Conduire les affaires publiques avec intégrité dans le seul souci de servir le peuple, tel est l'impératif découlant des objectifs fondamentaux du Parti et du gouvernement chinois, et c'est aussi le principe essentiel que chaque fonctionnaire doit respecter. L' intégrité et le respect de la loi constituent donc une règle de conduite élémentaire pour les autorités gouvernementales de tous les échelons, de même que pour tous les fonctionnaires. Les auteurs d'infractions à la discipline et à la loi, par abus de pouvoir, malversations et corruption seront poursuivis et punis avec rigueur. Nous aurons à traiter plus efficacement les causes de ces phénomènes, c'est-à-dire à prévenir et attaquer la corruption à la source. Par ailleurs, le Comité central ayant décidé que l'année en cours serait celle de l'amélioration du style de travail, cette directive devra être suivie avec sérieux. Dans ce contexte, le goût des apparences et l'esprit bureaucratique -- ces maux qui peuvent dévoyer une nation et causer de graves préjudices au peuple --, devront être combattus avec plus de fermeté. A cette fin, nous devrons tous réduire considérablement le nombre des réunions et les montagnes de paperasse, aller sur le terrain pour nous frotter aux réalités, et aller aux échelons de base pour savoir réellement ce qui s'y passe. Nous devrons prêter une oreille attentive aux revendications populaires, nous soucier des difficultés des habitants et résoudre sans retard les problèmes qui ont suscité de fortes réactions ou même un vif mécontentement parmi la population. Nous devrons également combattre la folie des grandeurs ainsi que toute tentative de dissimulation que ce soit vis-à-vis des échelons supérieurs ou des échelons inférieurs, et nous opposer à l' utilisation abusive des ressources de la population ainsi qu'au recours à des procédés autoritaires et coercitifs, autant de comportements indésirables qui devront céder la place à une attitude honnête, à du travail solide, à un constant souci d' efficacité.

Combattre résolument le goût du luxe et le gaspillage. A l' heure actuelle, de graves phénomènes de dilapidation et de gaspillage se manifestent dans tous les secteurs, que ce soit dans la production ou la construction, dans la distribution ou la consommation. Dans certains endroits -- sous prétexte d'urbanisme - -, la folie des grandeurs fait des ravages et se traduit par un goût immodéré du luxe et de sophistication dans la réalisation d' édifices destinés à soigner l'image de la localité ou à exalter les "réalisations" de ses dirigeants. Ailleurs, alors que les échéances de paiement des salaires ne peuvent même pas être respectées, on a lancé d'une façon aberrante -- en violation flagrante des règlements --, des projets de construction d' immeubles publics de luxe. Ou alors, on organise, sous toutes sortes de prétextes, des journées de célébration et d'autres festivités qui sont autant d'occasions de faire étalage d'un faste insolent; dans la même veine, les banquets fastueux et divertissements haut de gamme, y compris les voyages touristiques à l'étranger, le tout aux frais du contribuable. C'est un gouffre qui engloutit des quantités colossales de fonds et de biens matériels. Il faut absolument rompre en visière avec cette tendance malsaine! Premièrement on remettra à l'honneur -- tambour battant --, les principes de labeur et de créativité, de diligence et d'économie tant dans l'effort national de développement économique que dans toute autre activité. Il faut en finir avec les extravagances de toutes sortes, dont les auteurs ne tiennent compte ni des possibilités actuelles ni des répercussions qu'elles peuvent avoir. Deuxièmement, on s'efforcera de réduire les dépenses. Dans la production, la construction, la distribution commerciale et les autres secteurs, on cherchera à réduire les coûts de revient et les autres frais. Chaque administration, chaque entreprise, chaque institution devra calculer ses dépenses au plus près et s'interdire résolument toute dépense inutile. Cette année, toutes les régions, tous les services et toutes les unités de travail devront préciser les objectifs qu'ils se sont fixés pour mettre fin au gaspillage et réduire les dépenses, ainsi que les mesures qu'ils ont prévues à cette fin. Troisièmement, on imposera le respect de la discipline financière. On unifiera le paiement des caisses publiques par le seul truchement du Trésor, les budgets des finances à tous les échelons devront être conçus plus rigoureusement, on renforcera la supervision des comptes ainsi que la gestion des comptes spéciaux des administrations publiques, et l'on veillera également à intensifier le contrôle des revenus extrabudgétaires. Enfin, les caisses noires, de même que toute dépense inconsidérée de fonds publics, feront l'objet de sanctions sévères en tant que violations flagrantes des règlements existants.

Les autorités gouvernementales à tous les échelons sont tenues de se soumettre d'elles-mêmes au contrôle de l' assemblée populaire de l'échelon correspondant ainsi que de son comité permanent; elles prendront aussi l'initiative de resserrer leurs liens avec la Conférence consultative politique et elles prêteront une oreille attentive aux opinions formulées par les partis et groupements démocratiques, la Fédération nationale d' Industrie et de Commerce, les personnalités sans-parti et les organisations populaires. Il faudra aussi améliorer davantage le système de prise de décision démocratique sur la base de consultations; on encouragera les citoyens à exercer un contrôle sur les administrations gouvernementales et leur personnel, et l' on élargira les canaux d'information sur la situation au sein de la société et les aspirations de la population. De cette façon, l' activité du gouvernement pourra réellement refléter les désirs et les intérêts de la nation.

Camarades députés,

Dans la situation qui est la nôtre aujourd'hui, garantir la sécurité de l'Etat et assurer la stabilité de la société civile revêtent une importance toute particulière. Nous veillerons à prévenir les activités de sabotage des ennemis intérieurs et extérieurs et livrerons à ces derniers une guerre sans merci tout en respectant la loi. Nous sévirons aussi durement contre les activités criminelles des terroristes, des extrémistes religieux et des séparatistes. Nous poursuivrons la lutte contre le falungong et d'autres sectes sataniques. Nous devrons également poursuivre en profondeur, et dans le respect de la loi, la campagne dite "frapper fort" contre la criminalité de droit commun et les associations de malfaiteurs, sans oublier de nettoyer les lieux et locaux où l'ordre public est sérieusement malmené, de manière à ce que la sécurité s'améliore sensiblement. Il faudra allier répression et prévention en mettant l'accent sur cette dernière, appliquer scrupuleusement toutes les mesures visant à améliorer la sécurité publique et mettre activement sur pied un dispositif de prévention et un mécanisme d'allocation permanente de fonds en faveur des services judiciaires et de sécurité publique. Dans les villes, on consacrera de plus grands efforts au développement et à la gestion des quartiers résidentiels et, à la campagne, on veillera à l'édification du pouvoir politique des unités de base. On s'efforcera de traiter correctement les contradictions nées au sein du peuple du fait de la nouvelle conjoncture et de résoudre dès leur apparition et en remontant à leur source les problèmes capables d'ébranler la paix civile.

Renforcer l'union nationale et préserver l'unité de la patrie sont dans l'intérêt fondamental de notre peuple pluriethnique. Dans cet ordre d'idées, nous nous attacherons à maintenir et améliorer le système d'autonomie régionale des communautés ethniques minoritaires, à appliquer sans réserve la politique les concernant et à consolider et développer les rapports inter- ethniques socialistes d'égalité, de solidarité et d'entraide. Nous aiderons les régions peuplées d'ethnies minoritaires à accélérer leur développement. Nous poursuivrons l'opération visant à " développer les régions limitrophes et enrichir leurs populations" et nous consacrerons de grands efforts à la formation de cadres et de compétences parmi les ethnies minoritaires. Nous appliquerons la politique de liberté de croyance religieuse du Parti, renforcerons l'administration légale des affaires religieuses et aiderons les croyants à s'ajuster aux exigences de la société socialiste. Tout en laissant aux différentes religions du pays le droit de gérer de façon autonome leurs affaires, nous veillerons à ce qu'elles restent ancrées dans les valeurs du patriotisme. Nous appliquerons notre politique de toujours concernant les Chinois d' outre-mer et ferons notre travail avec diligence dans ce domaine.

Le renforcement de la défense nationale et des forces armées constitue une garantie importante pour la sécurité et la modernisation socialiste de la Chine. Selon l'exigence globale de qualification politique, de compétence professionnelle, d' excellence dans le travail, de discipline et d'assurance du soutien logistique et en nous fondant sur la stratégie de défense active élaborée pour la nouvelle période historique, nous veillerons à doter nos forces armées des nouveaux acquis de la science militaire, à les administrer strictement et avec économie en mettant l'accent sur la qualité, de manière à accentuer leur caractère révolutionnaire, leur modernisation et leur conformité aux normes internationales, et à accroître leur aptitude au combat dans les conditions d'une guerre de nature défensive et faisant appel à de hautes technologies ainsi que leur capacité à faire face aux crises. A cette fin, nous aurons à accélérer le réajustement, la réforme et le développement de l'industrie militaire, à élever le niveau de la recherche scientifique et à améliorer nos capacités d'innovation et notre armement. Nous devons également approfondir la réforme du système de logistique afin d'améliorer la rentabilité de l'économie militaire, ainsi que sa capacité de soutien global. Parallèlement au renforcement de la gendarmerie, nous perfectionnerons le système de mobilisation et améliorerons l'organisation de la milice populaire et du corps des réservistes. Et dans le souci de préserver et consolider l'union entre l'armée et le gouvernement d'une part et l'armée et la population de l'autre, nous poursuivrons la campagne de sensibilisation sur des thèmes liés à la défense nationale, ainsi que sur la belle tradition de soutien à l'armée et d'aide aux familles des militaires et, au sein de celle-ci, de soutien au gouvernement et d'attachement au peuple.

Nous devrons appliquer intégralement le principe "un Etat, deux systèmes" et la Loi fondamentale de Hongkong et celle de Macao. Préserver leur prospérité et leur stabilité à long terme sera notre objectif inébranlable. Le gouvernement central continuera à soutenir les exécutifs des zones administratives spéciales de Hongkong et de Macao ainsi que leurs chefs dans leurs efforts en vue de gouverner en vertu de la loi et il renforcera les échanges et la coopération entre les régions de l'intérieur d' une part et Hongkong et Macao de l'autre dans les domaines économique, commercial, scientifique, culturel et de l'éducation. Nous sommes pleinement confiants en l'avenir de Hongkong et de Macao.

Au cours de la nouvelle année, conformément au principe fondamental de "réunification pacifique, un Etat et deux systèmes", ainsi qu'à la "Proposition en huit points" du président Jiang Zemin sur la question de Taiwan, nous nous efforcerons de faire progresser les relations entre les deux rives du détroit dans le sens d'une réunification pacifique. Nous réaffirmons qu'il n' existe qu'une seule Chine et que la partie continentale et Taiwan font toutes deux partie de la Chine, dont la souveraineté d'Etat et l'intégrité territoriale ne se partagent pas. Le principe d'" une seule Chine" constitue la base et la condition préalable de tout développement des relations entre les deux rives du détroit et de la promotion de la réunification pacifique de la patrie. Notre position de toujours, c'est que la reprise du dialogue et des négociations ne sera faisable que sur la base du principe d'" une seule Chine", et nous continuerons à oeuvrer au développement de ces relations, au renforcement des échanges économiques et culturels ainsi qu'au prompt établissement de communications maritimes, aériennes, postales et commerciales directes entre les deux rives du détroit. Nous continuerons à renforcer, comme par le passé, les échanges et le dialogue avec les partis et personnalités de tous les milieux de Taiwan qui sont favorables au principe d'"une seule Chine" et au développement des relations entre les deux rives. Nous soutiendrons également les actions légitimes des Chinois d'outre-mer et des personnes d'origine chinoise dans leur lutte contre toute tentative d'"indépendance de Taiwan" et pour la réunification de la patrie. Nous sommes convaincus que la cause de la réunification de la mère patrie sera couronnée de succès dans un avenir qui n'est plus très éloigné.






Sous Cette Rubrique
 

VII. POURSUIVRE LA RECONVERSION DES ATTRIBUTIONS DU GOUVERNEMENT ET AMELIORER SON STYLE DE TRAVAIL

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2002   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.