Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 08:27(GMT+8), 19/03/2002
ECONOMIE  

Rapport sur l'exécution du plan de développement économique et de progrès social présenté par Zeng Peiyan (I)

Voici le texte intégral du Rapport sur l'exécution du Plan de développement économique et de progrès social pour l'an 2001 et sur le projet de plan pour 2002, présenté le 6 mars 2002 à la cinquième session de la IXème Assemblée populaire nationale (parlement chinois) par Zeng Peiyan, président de la Commission d'Etat de plan et de développement.

Camarades députés,

Au nom du Conseil des Affaires d'Etat, j'ai l'honneur de soumettre à votre examen le rapport sur l'exécution du plan de développement économique et de progrès social pour l'année 2001, ainsi que le projet de plan pour 2002; nous prions par la même occasion les membres du Comité national de la Conférence consultative politique, qui assistent aux travaux de la présente session, de nous faire part de leurs observations. I. COMMENT LE PLAN DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE PROGRES SOCIAL POUR 2001 A-T-IL ETE REALISE?

En 2001, sous la direction du Parti communiste chinois (PCC) et conformément aux résolutions adoptées par la quatrième session de la IXème Assemblée populaire nationale (APN) en matière de progrès social et de développement économique, les diverses ethnies qui forment la grande nation chinoise ont fait progresser avec un zèle inlassable notre oeuvre de réforme, d'ouverture et de modernisation, de sorte que l'économie nationale a connu un développement marqué par une croissance accélérée, une rentabilité élevée et une inflation faible. Le produit intérieur brut (PIB) a atteint 9 593,3 milliards de yuans, soit un accroissement de 7,3% par rapport à l'année précédente. Les investissements au titre des biens fixes ont atteint 3 689,8 milliards de yuans, soit une augmentation de 12,1% par rapport à l'année précédente. Les prix au marché sont restés stables, l'indice de prix à la consommation a progressé de 0,7%. Le volume global de l'import-export s'est chiffré à 509,8 milliards de dollars américains, soit un accroissement de 7,5% par rapport à l'année précédente. Les recettes financières de l'Etat ont enregistré une croissance rapide, le déficit budgétaire a été maintenu dans les limites prévues par le budget et la situation financière a été normale; la masse monétaire mise en circulation a totalisé 103,6 milliards de yuans. La balance des paiements internationaux affiche un résultat satisfaisant et les réserves de devises étrangères atteignaient 212,2 milliards de dollars à la fin de l'année 2001. Dans les villes et les bourgs, le taux de chômage enregistré a été de 3,6%. Le taux d'accroissement naturel a été de 6,95 pour mille. L'année dernière, la Chine a accueilli la IXème réunion informelle des dirigeants de l'APEC et d'autres rencontres importantes, elle est devenue membre à part entière de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et Beijing a obtenu le droit d'organiser les jeux Olympiques de 2008. Grâce à tous ces succès, la Chine jouit désormais d'un plus grand prestige sur la scène internationale et son rôle dans les affaires internationales ne cesse de s'accroître. Nous avons atteint dans l'ensemble les objectifs que nous nous étions fixés en matière de développement économique et de progrès social et le Xème Plan quinquennal a connu un début prometteur. Les succès que nous avons remportés tant sur le plan économique que social dans le contexte d'un net ralentissement de l'économie et du commerce mondiaux ne sont certes pas tombés du ciel. C'est le fruit des décisions rationnelles et de la politique correcte du Comité central du PCC ayant à sa tête le camarade Jiang Zemin, qui est resté fidèle à ses grandes orientations et a tenu compte du moment et de la situation; c'est aussi le fruit du travail solide accompli par les différents départements et régions qui se sont acquittés de leurs tâches et assumé leurs responsabilités en suivant le principe de la "triple représentativité" ; c'est enfin le fruit de la solidarité et des efforts qu'a déployé l'ensemble de la population.

1) Nous avons poursuivi une politique budgétaire active et la politique monétaire prudente et utilisé à plein les emprunts publics pour promouvoir le progrès social et la croissance économique. Avec l'approbation de la quatrième session de la IXème APN et afin de financer des projets de développement, les finances centrales ont émis en 2001 pour 150 milliards de yuans d'emprunts publics à long terme, ce qui porte à 510 milliards de yuans le montant total des emprunts publics émis de 1998 à 2001. Ces émissions ont entraîné une augmentation de capitaux complémentaires investis par les administrations locales, les départements et les entreprises, sans parler des prêts bancaires et d'autres investissements, de sorte que les projets financés par les emprunts publics ont généré un montant total de 3 000 milliards de yuans. Cette injection de fonds a donné un véritable coup de fouet à la croissance de l'économie, à l'optimisation de la structure économique, à la création d'emploi, à l'amélioration des conditions de vie de la population et de la qualité des actifs bancaires.

Nous nous sommes notamment efforcés de faire avancer une série de grands travaux qui à la fois affectent l'ensemble du développement économique et social et revêtent une grande importance pour assurer le développement durable du pays: consolidation sur une longueur de 30 000 km des rives des fleuves et des grands lacs, construction de nouvelles agglomérations pour réinstaller plus de 2 millions d'habitants déplacés le long du fleuve Yangtsé, ce qui nous a permis de créer un bassin de plus de 3 000 km2 pour le déversement des crues; construction à un rythme accéléré du réseau routier national, dont les "Cinq artères verticales et Sept horizontales" et des huit axes de désenclavement de l'Ouest; mise en service de 25 500 km de nouvelles routes, dont 8 000 km d'autoroutes, ce qui place la Chine à la deuxième place mondiale avec un total de 19 000 km d' autoroutes; construction de 4 000 km de nouvelle voies ferrées et de 1 988 km de contre-voies; électrification de 1 063 km de voies; construction ou extension de 37 aéroports. Ajoutons que la capacité des silos de céréales d'Etat a été portée à plus de 35 millions de tonnes, que 1 895 districts ruraux ont bénéficié de l' électricité pour la première fois ou ont vu leur réseau rénové et que près de 2 000 projets ont été lancés pour introduire des technologies de pointe dans des industries, assurer la production locale de certains équipements importants et mettre des entreprises à niveau sur le plan technique. Signalons enfin que l' approvisionnement en eau courante, l'extension du réseau routier et le traitement des ordures et des eaux usées dans les agglomérations urbaines ont donné lieu à un millier de projets et que 9 300 projets de construction d'infrastructures et de laboratoires ont été lancés pour améliorer la qualité de l' enseignement et la vie des étudiants. Les différents départements et régions, faisant preuve d'un sens élevé de responsabilités envers la patrie et le peuple chinois, ont mieux géré les capitaux provenant des emprunts publics et mieux contrôlé la qualité des travaux, canalisé dans la bonne direction les capitaux disponibles et sélectionné les projets idoines, respecté strictement la procédure d'exécution des travaux d'infrastructure, mené à bien tous les travaux de préparation et renforcé le suivi des projets de grande envergure, notamment en faisant appel à des sociétés civiles. Ainsi rien n'aura été négligé pour garantir la qualité des travaux et assurer l'utilisation optimale des fonds provenant des emprunts publics.

2) Le réajustement actif de la structure industrielle a stimulé la croissance économique ainsi que l'amélioration de la qualité et de la rentabilité. Grâce à l'optimisation continue de la répartition de la production agricole, les cultures principales se concentrent progressivement dans les régions les plus favorables. La part des champs consacrés au blé à usage spécial et au riz précoce de qualité a atteint respectivement 25% et 50% de la surface totale des cultures. La production céréalière globale a atteint 452,6 millions de tonnes. L'agriculture industrielle a connu un développement accéléré. L'élevage et la pisciculture ont vu leur production s'accroître régulièrement. La restructuration industrielle a fait de nouveaux progrès, l'industrie de hautes technologies a connu un développement rapide et la production des produits de communications électroniques a enregistré un accroissement de 28%. La rénovation technologique dans des entreprises a été intensifiée et les investissements réalisés dans ce sens se sont accrus de 15,3%, soit un chiffre supérieur de 3,2% à la moyenne de la croissance de l'ensemble des investissements. La part des produits à haute valeur ajoutée dans les secteurs de la métallurgie, du textile et de l'industrie légère est devenue plus importante. On a renforcé la capacité d'exploitation autonome et la fabrication d'équipements clés tels que les installations de transport urbain sur rail, les lignes de transmission d'énergie électrique en courant continu à 500 kilovolts et les installations pour la protection de l'environnement. De bons résultats ont été enregistrés dans l'élimination des capacités de production vétustes et excédentaires et le secteur du charbon, jadis déficitaire, a commencé à réaliser des profits. Le secteur tertiaire a connu, quant à lui, un développement sain caractérisé notamment par l'essor vigoureux de nouveaux secteurs de services; le nombre d'abonnés au téléphone mobile a atteint 144,8 millions, plaçant la Chine à la première place dans le monde. La rentabilité économique des entreprises a continué à s'améliorer. Les entreprises industrielles importantes ont réalisé un profit de 465, 7 milliards de yuans (+8,1%), tandis que l'indice global du rendement économique des entreprises industrielles a été de 122,1 (+3,4).

3) Les différentes réformes centrées sur celle des entreprises publiques ont continué à progresser et l' environnement structurel du développement économique et social s' est amélioré. Nous avons réglementé de façon progressive l' introduction de l'actionnariat dans les entreprises publiques et intensifié la réforme et la restructuration de celles qui sont particulièrement en difficulté. Avec la mise sur pied puis l' application du plan de restructuration des secteurs de télécommunications, de l'énergie électrique et de l'aviation civile, des progrès ont été enregistrés dans la réforme du système de gestion des secteurs monopolistes. Nous avons commencé à mettre en place un système de crédibilité des acteurs sociaux et un système de garantie en faveur notamment des PME/PMI et accéléré l' édification de la protection sociale. Aussi, plus de 90% des ouvriers et employés des entreprises publiques en chômage ont eu le minimum vital garanti, alors que la majorité écrasante des retraités des entreprises publiques ont touché intégralement et ponctuellement leurs pensions de retraite distribuées, dans 97,8% des cas, par le biais de la caisse d'assurance sociale. L' expérience pilote menée au Liaoning et à d'autres régions visant à perfectionner le système de protection sociale a été menée dans des conditions favorables. Des résultats notables ont été enregistrés dans l'ouverture du marché et du prix d'achat de céréales dans les principales régions consommatrices de grains de la côte sud-est et un système de gestion verticale sur les réserves en céréales de l'autorité centrale a été mis en place. Nous avons libéralisé l'achat du coton tout en veillant à mettre l' accent sur la réglementation du marché et à renforcer le contrôle de la qualité. Nous avons libéré davantage le prix de certaines marchandises et de certains services tout en expérimentant activement de nouvelles méthodes de contrôle des prix, dont la tenue d'auditions publiques avant toute modification de prix. Le mécanisme de fluctuation du prix du pétrole en fonction de l'offre et de la demande sur les marchés intérieur et extérieur a été sans cesse amélioré. Parallèlement la réforme des tarifs de l'eau et du loyer des logements publics a fait de nouveaux progrès.

4) Conformément au principe dit "remédier tant à la cause du mal qu'à ses symptômes tout en mettant l'accent sur l'essentiel", les premiers résultats positifs ont été enregistrés dans la remise en ordre et la réglementation des activités économiques sur le marché. Nous nous sommes appliqués à renforcer et réglementer radicalement l'économie de marché en alliant la réforme des esprits et l'application de la loi et en menant de front les actions ponctuelles et générales. Nous avons concentré nos efforts sur la lutte contre la contrebande, la fabrication et l'écoulement de produits de contrefaçons et de mauvaise qualité, ainsi que contre l'obtention frauduleuse de la restitution des droits à l' exportation et de devises étrangères. Nous avons en outre mis de l' ordre dans les marchés des marchandises, des finances, du bâtiment et des produits culturels, procédé à un examen spécial sur le prix des produits pharmaceutiques et des services médicaux, sur le prix de l'alimentation en électricité dans les campagnes et sur les cotisations pour la transformation de leur réseau électrique, mené une vérification spéciale des appels d'offre concernant les projets importants et stimulé l'assainissement de l'environnement de marché.




Sous Cette Rubrique
 

Voici le texte intégral du Rapport sur l'exécution du Plan de développement économique et de progrès social pour l'an 2001 et sur le projet de plan pour 2002, présenté le 6 mars 2002 à la cinquième session de la IXème Assemblée populaire nationale (parlement chinois) par Zeng Peiyan, président de la Commission d'Etat de plan et de développement.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2002   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.