Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 08:35(GMT+8), 19/03/2002
ECONOMIE  

Rapport sur l'exécution du plan de développement économique et de progrès social présenté par Zeng Peiyan (III)

Pour atteindre ces objectifs, il faudra mener à bien les tâches suivantes:

1) Renforcer l'agriculture et la construction d'infrastructures dans les régions rurales, chercher par tous les moyens à augmenter le revenu des paysans. Cette année, on s'efforcera d'accroître le revenu moyen net des paysans de 4%. Il faudra continuer à augmenter les investissements dans la construction d' infrastructures agricoles en mettant l'accent sur la construction d'ouvrages d'utilité publique de petite et moyenne envergure: systèmes d'irrigation à faible consommation d'eau, installations d' eau potable pour la population et l'élevage, routes, système d' approvisionnement en eau courante et en électricité, équipements de production de méthane et clôtures pour les prairies. On augmentera les investissements dans les travaux de prévention des crues et de protection contre la sécheresse ainsi que dans la consolidation des réservoirs à risques. L'application expérimentale de la réforme fiscale et parafiscale dans les régions rurales sera élargie, de manière à ce qu'elle touche environ un tiers de nos provinces, et les régions sinistrées continueront à bénéficier d'exemptions ou de réductions de l'impôt agricole. Il faudra, tout en mettant sur pied des bases de production agricole, développer les produits agricoles de qualité, à usage spécial et à faible toxicité, optimiser la répartition des régions agricoles et protéger les terres arables. On procédera, dans le respect des règles de l'OMC, au rajustement et au perfectionnement du système d'Etat de soutien et de protection de l'agriculture, à l'augmentation des investissements dans les sciences et les technologies agricoles, et à la mise au point sans tarder des moyens efficaces d'aide aux agriculteurs. On encouragera la sélection de bonnes variétés de semences et de bonnes races de bétail et de basse-cour, et on assurera l' introduction, la reproduction et la généralisation de semences à haut rendement. Il faudra établir un système de certification de la qualité, de contrôle sanitaire des produits agricoles et rendre accessibles sur la Toile les informations concernant le marché de ces produits. On accélérera la création de zones d'où ont été éradiquées certaines épizooties et la mise en place d'un système de prévention des maladies animales contagieuses de manière à promouvoir le développement de l'élevage. Il faudra développer l' industrie de transformation des produits agricoles, augmenter leur valeur ajoutée, renforcer la compétitivité des entreprises, aider certaines d'entre elles à devenir des têtes de peloton, et améliorer le niveau d'exploitation industrielle de l'agriculture. Il faudra mener à bien la construction de petits bourgs modèles en matière d'exploitation polyvalente. On aidera inlassablement les populations vivant dans la pauvreté à mettre en valeur les ressources locales et on s'efforcera de trouver de nouvelles sources de financement pour le fonds d'assistance aux plus démunis. Les finances centrales consacreront d'ailleurs cette année 10,6 milliards de yuans à l'aide aux populations rurales les plus défavorisées.

Pour augmenter l'aide financière aux plus démunis, on les fera participer à des travaux d'utilité publique contre rémunération et on renforcera la construction d'infrastructures dans les régions pauvres ou peuplées d'ethnies minoritaires, le but étant toujours d'améliorer leur capacité d'auto-accumulation et d'auto-développement. Dans les régions particulièrement pauvres et dont l'équilibre écologique est fort fragile, on tentera de déplacer les habitants les plus démunis vers des régions plus favorisées par la nature.

2) Continuer à bien gérer les obligations d'Etat à long terme, de manière à entraîner le développement rapide et soutenu de l' économie nationale. Dans son rapport sur les activités du gouvernement, le Premier ministre Zhu Rongji a proposé hier, en plus de poursuivre en matière de politique budgétaire et monétaire la ligne suivie jusqu'ici, d'émettre 150 milliards de yuans supplémentaires d'obligations d'Etat à long terme. Le développement rapide et soutenu et de notre économie nationale et la prévention de la tendance à la déflation l'exigent; l'abondance et le faible coût de l'argent, la stabilité des prix et la forte capacité de production de certains articles importants nous le permettent. L'essentiel est de bien gérer et orienter les fonds provenant de cette source, d'en obtenir une rentabilité élevée et d'en faire profiter toute la société. Cette année, il importe surtout de garantir l'accomplissement et la mise en service d'un certain nombre de projets en cours de construction financés par les fonds collectés avec l'émission des obligations d'Etat. Il s' agit notamment de la consolidation des digues principales sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé, de la rénovation du réseau électrique dans les zones rurales, de la construction d' infrastructures en zones urbaines et de la mise en place de réserves céréalières dépendant directement de l'autorité centrale. Ensuite, il faudra continuer à donner la priorité au Centre-Ouest, financer les projets en cours de construction dans ces régions et mettre en chantier une série de nouveaux projets qui s'avèrent nécessaires, tels que le gazoduc de l'Ouest vers l'Est, l' exploitation du champ de gaz naturel de Sebei, la construction de l'aéroport de Ge'ermu, l'itinéraire Nord pour le "transfert de l' électricité de l'Ouest vers l'Est", les artères de routes nationales de l'Ouest et les tronçons principaux des routes inter- provinciales. Troisièmement, on accélérera la refonte technique des entreprises existantes et on mettra en chantier les projets importants inscrits dans le plan en évitant toutefois de dépasser les bornes. L'éducation, la santé publique et la culture se verront accorder des enveloppes mieux fournies tandis que la sécurité publique, le parquet, les tribunaux et les organes judiciaires bénéficieront également de moyens accrus. Les préparatifs du projet d'adduction de l'eau du Sud vers le Nord seront accélérés afin que celui-ci soit mis en chantier au plus tôt. Parallèlement, par le biais d'une amélioration des services, d'un élargissement de voies d'accès et de l'ouverture de nouveaux secteurs, on incitera activement les secteurs économiques non publics à investir dans les infrastructures et les services d' utilité publique. Tout en ayant des projets en réserve pour pouvoir absorber l'augmentation continue des investissements, on s' efforcera de maintenir à un niveau approprié l'ampleur des plans de construction pour les deux prochaines années et ce, en vue d' assurer la poursuite du développement. Le système de responsabilité du gouverneur de province sera maintenu: celui-ci sera comme par le passé tenu de fournir les fonds complémentaires et d'assurer la réalisation des projets prioritaires. On attachera une attention particulière au suivi dans l'exécution des projets, à la bonne utilisation des fonds et à la qualité des travaux.

3) Multiplier les emplois et augmenter les revenus, former et accroître le pouvoir d'achat. En accordant davantage d'importance au problème de l'emploi, on prendra différentes mesures pour créer cette année dans les villes et les bourgs environ 8 millions d' emploi de plus que l'an dernier. Pour atteindre cet objectif, il faudra, primo, diversifier les canaux de l'emploi, et en élargir et faciliter l'accès; à cette fin, on veillera à faire jouer le rôle des secteurs non publics de l'économie ainsi que celui des PME. Secundo, on veillera à accroître les possibilités d'emploi, à imprimer un élan aux industries à forte concentration de main-d'oeuvre jouissant d'une supériorité relative, à activer l'essor du tertiaire et à améliorer la qualité des services de proximité dans les agglomérations urbaines. Tertio, les formules seront plus souples et variées: les emplois ne seront pas forcément à plein temps, ils pourront également être temporaires ou régis par des horaires élastiques, etc. Quarto, on assurera une meilleure qualité du service et, à cette fin, il faudra assurer la formation professionnelle des intermédiaires et réglementer les activités sur le marché du travail; parallèlement, le réseau de "services- emploi" sera amélioré, de même que la formation professionnelle, autant de mesures qui contribueront à améliorer les aptitudes des travailleurs à l'emploi ou au réemploi. Par ailleurs, on diminuera les restrictions pour les paysans en quête de travail dans les villes ou désirant y faire du commerce.

Enfin, les groupes sociaux les plus défavorisés bénéficieront d'une attention spéciale en matière d'accès à l' emploi.

On s'attachera à augmenter les revenus des habitants des villes et des campagnes et, surtout, à améliorer la situation des groupes à faible revenu. Les indemnités de chômage devront être versées intégralement et régulièrement aux personnes licenciées par les entreprises publiques et il en sera de même pour les pensions de vieillesse des retraités de ces mêmes entreprises. Après contrôle de leur situation, les citadins les plus défavorisés seront couverts dans leur totalité par le régime de minimum vital garanti. Parallèlement, on poursuivra activement pour les travailleurs des villes la réforme visant à l'institution de l'assurance vieillesse, de l'assurance chômage et de l'assurance médicale. Les entreprises publiques continueront à améliorer leur système de répartition des revenus et, en vue de réformer ce système, des expériences seront menées dans un petit nombre de grandes entreprises contrôlées directement par le gouvernement central et de sociétés cotées en bourse à l'étranger. Les salaires de base des personnels des administrations et institutions publiques seront augmentés modérément, de même que les pensions de vieillesse de leurs retraités. L'Etat mettra au point une politique de consommation et veillera à améliorer l'environnement de la consommation. On poursuivra l'institution d'un système de crédibilité des particuliers et l'on élargira l'envergure du crédit à la consommation, notamment, en expérimentant des formules nouvelles, telles que la consommation par location. Pour créer et développer de nouveaux pôles de consommation, on continuera à encourager la consommation dans de multiples domaines: logement, voiture, télécommunications, tourisme, éducation, culture, sports, soins médicaux, protection de la santé, etc.

4) Accélérer le réajustement et l'optimisation de la structure industrielle en vue d'améliorer les performances globales de l' industrie. On poursuivra activement l'informatisation de l' économie nationale et de toute la société; on réalisera l' administration électronique des affaires publiques ; on poursuivra l'établissement de réserves d'informations publiques; on élaborera et appliquera sans retard la politique-cadre de commerce électronique et l'on activera la mise en place dans ce secteur de systèmes électroniques de validation ainsi que de crédibilité des entreprises et des particuliers; enfin, on mettra en place au plus tôt un système de sécurisation de l'information. On poursuivra sans relâche la conversion des hautes technologies en applications industrielles. Cet effort se traduira par l'organisation et l' exécution de projets spéciaux importants concernant, notamment, les postes suivants: composants électroniques de type nouveau, circuits intégrés, développement de programmes informatiques, composants photoélectroniques, nouveaux matériaux, applications satellitaires, médicaments de la médecine chinoise traditionnelle fabriqués selon des procédés industriels modernes, etc. On élaborera sans retard les normes de la télévision numérique; on fera démarrer des projets importants utilisant de hautes technologies, dont le réseau informatique de nouvelle génération à bande large et à haut débit, le système de télécommunication numérique mobile de la troisième génération, la dotation en avions des lignes aériennes secondaires, les nouveaux secteurs de production biotechnique, un système d'émission radiotélévisée en direct par satellite, l'agriculture moderne, etc., sans oublier non plus les grands projets de recherche ou d'ingénierie.

Rehausser la capacité nationale de fabrication d'équipements importants de grandes dimensions. Grâce à l'importation sélective de technologies clés ainsi qu'à des innovations de notre cru dans le cadre de l'exécution d'ouvrages importants, on devra parvenir à rehausser le niveau national en matière de conception, de fabrication et de production complète de tels équipements. L' accent sera mis sur les postes suivants: moteurs à propulsion gazeuse, installations de transport du courant continu à très haute tension, groupes de générateurs sur critiques de 600 mégawatts, équipements complets de grandes dimensions pour la pétrochimie, ensemble d'appareils de grandes dimensions pour navires ou d'usage marin, grands engins de chantier, pièces détachées essentielles de machines-outils à contrôle numérique.

Donner une forte impulsion au regroupement et à la réorganisation des industries traditionnelles. En se guidant sur les besoins du marché, on utilisera activement de hautes ou nouvelles technologies ou des techniques d'usage pratique pour assurer la refonte d'une série d'industries clés et d'entreprises- pilotes, élever le degré de concentration de l'industrie manufacturière et accroître nos capacités en matière de développement de produits. Pour imprimer un élan à la remise à niveau par branches industrielles entières, on activera la construction d'une série d'ouvrages importants dans les secteurs suivants: gaz naturel liquéfié, éthylène (installations de production de grandes dimensions), engrais phosphatés et potassiques, pesticides à haut rendement et à faible toxicité, etc. On activera sous tous les aspects les travaux en amont des ouvrages destinés à la production de combustible à base d'éthanol et de goudron de houille; on construira une chaîne de production de type nouveau et de grandes dimensions pour la fabrication du ciment par procédé sec et l'on accroîtra la part des matériaux de construction de type nouveau. On développera activement des fibres diversifiées et à fonctions multiples, et d'autres produits à haute valeur ajoutée, et l'on veillera plus particulièrement à améliorer l'apprêt des tissus. On exécutera le projet spécial dit de "modèle de transformation poussée des produits de l'agriculture et des secteurs auxiliaires avec l'industrie alimentaire pour force motrice". On activera l'aménagement à proximité des forêts de centres de production de papier. Enfin, en recourant comme jusqu'à présent à des moyens économiques et juridiques, on comprimera ou éliminera les capacités de production excédentaires, qui sont à l'origine de produits de mauvaise qualité, d'un gaspillage de ressources, de la pollution de l'environnement et sont dépourvues d'installations de sécurité.






Sous Cette Rubrique
 

Pour atteindre ces objectifs, il faudra mener à bien les tâches suivantes:

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2002   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.