Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 08:37(GMT+8), 19/03/2002
ECONOMIE  

Rapport sur l'exécution du plan de développement économique et de progrès social présenté par Zeng Peiyan (IV)

5) Approfondir la restructuration économique pour imprimer un nouvel élan au progrès social et au développement économique. L' introduction de l'actionnariat dans les entreprises publiques sera réglementée, on mettra au point le système de gestion des sociétés par la personne morale et l'on créditera des grandes entreprises ou grands groupes d'entreprises, doués d'une compétitivité internationale. De multiples mesures seront adoptées pour activer les PME publiques, qui auront désormais une plus grande liberté de manoeuvre. La gestion des entreprises devra être renforcée et améliorée et on fera progresser leur informatisation. On poursuivra la réforme du système des secteurs de monopole en veillant à ce qu'elle soit bien organisée et suivie de près, que la production et l'exploitation s'y déroulent dans des conditions normales, que leurs effectifs soient stables et qu'il n'y ait pas de fuite d'actifs immobilisés. Tout en gérant convenablement l' économie publique, on soutiendra et encouragera activement l' économie non publique de manière à l'orienter vers un développement sain. Des mécanismes de fixation des prix seront mis au point pour les secteurs suivants : pétrole et gaz naturel, télécommunications, énergie électrique, aviation civile, etc. L' alimentation des villes et des campagnes en courant secteur au même tarif et par réseau unifié tendra à se généraliser. Parallèlement, on améliorera le mécanisme de fixation du prix de l' eau courante, on mettra au point la politique de redevance pour le traitement des eaux usées et l'on instituera un régime correspondant pour le traitement des ordures ménagères urbaines, autant de mesures qui contribueront à assurer l'industrialisation de ces processus.

En accordant l'importance qu'il mérite à l'effet de catalyseur exercé par la distribution commerciale moderne tant sur la production que sur la consommation, on activera la réforme du système de commercialisation, on organisera activement l'industrie logistique, on développera vigoureusement dans la société les modes de services spécialisés, telles que l'exploitation à succursales multiples et les "prestations logistiques". La réforme du système de commercialisation des céréales ira plus en profondeur et l'on activera celle des entreprises publiques spécialisées dans l'achat et la vente de grains. Enfin, les mesures politiques concernant la réforme du système de commercialisation du coton seront scrupuleusement appliquées.

On intensifiera la réforme du système d'investissement et de financement en créant au plus vite des mécanismes d'incitation et de contrainte en matière d'investissement par les entreprises, les projets financés par celles-ci étant décidés par elles-mêmes à leurs risques et périls, et ce, à l'exception des plus importants ou de ceux soumis à une réglementation spéciale. Parallèlement, on mettra au point un mécanisme d'exploitation des entreprises financières publiques, de manière à les doter d'un système de responsabilité rigoureux en matière de financement de projets. On multipliera les canaux de financement des entreprises. Par ailleurs, la prise de décision concernant les projets financés par l'Etat sera rendue plus scientifique et démocratique. Les investissements de l'Etat devront être bien gérés et utilisés.

6) Mener à bien notre travail dans les domaines du commerce extérieur et de l'introduction des capitaux étrangers de manière à exploiter plus efficacement le marché international. Nous devrons chercher par tous les moyens à accroître nos exportations en analysant sérieusement les conditions favorables et les difficultés créées par l'adhésion de notre pays à l'OMC, en jouissant pleinement des droits qui nous ont été accordés, en respectant scrupuleusement nos engagements et en adoptant activement des contre-mesures. Il faudra consacrer de plus grands efforts pour réformer et parfaire le mécanisme de détaxation de nos exportations, et appliquer sans réserve la politique dite d'" exonération, de déduction et de remise" afin d'encourager les exportations effectuées soit par les fabricants eux-mêmes soit par l'intermédiaire de leurs agents commerciaux. On augmentera les crédits en faveur des exportateurs, on améliorera le mécanisme de crédit et d'assurance, et on prendra des mesures politiques plus souples pour soutenir financièrement l'exportation. On devra simplifier les formalités douanières de façon à élever le rendement du travail des douanes. On poursuivra les efforts en vue de diversifier les débouchés d'exportation: on cherchera de nouveaux marchés notamment en Russie, en Europe de l'Est et en Amérique latine tout en consolidant et en élargissant nos marchés traditionnels. On approfondira la réforme du système de commerce extérieur et on diversifiera les exportateurs en assouplissant la politique en matière d'octroi de licence d'exportation. Il faudra mettre en oeuvre la stratégie d'"expansion extérieure" et encourager les entreprises qui réunissent les conditions nécessaires à investir, à s'implanter ou à exécuter des travaux à l'étranger, ce qui permettra d'exporter davantage d'équipements, de matériaux et de main d'oeuvre, et, en même temps, de faciliter l' importation des marchandises et ressources qui font défaut dans le pays. Il faudra, enfin, bien organiser l'importation des équipements clés, des technologies de pointe et des matières premières importantes dont la Chine a un besoin urgent.

On devra continuer à améliorer l'environnement d'investissement et s'efforcer d'introduire des techniques avancées, de bonnes expériences en matière de gestion et des spécialistes hautement qualifiés; on cherchera à assurer une croissance régulière et une utilisation plus efficace des investissements étrangers. On incitera les hommes d'affaires étrangers à investir dans l' agriculture moderne, dans les hautes technologies et dans les infrastructures, et on les encouragera à se joindre à nos efforts en vue de développer l'Ouest et de restructurer nos entreprises publiques. Il faudra promouvoir méthodiquement l'ouverture sur l' extérieur du commerce et des services. Il faudra aussi utiliser judicieusement les crédits préférentiels provenant de l'étranger et parfaire les méthodes de gestion des prêts étrangers afin d' éviter des risques.

7) S'attacher à développer l'Ouest de façon à harmoniser la croissance des régions. On continuera à accélérer la construction d'infrastructures et la protection de l'environnement, donner la priorité aux sciences et à l'éducation, accélérer l'expansion des industries ayant des particularités régionales, et favoriser la transformation des atouts dont dispose l'Ouest dans le domaine des ressources naturelles en atouts économiques. Il faudra intensifier la construction d'infrastructures dans les régions rurales et veiller tout particulièrement à améliorer les conditions de production et de vie des paysans. A cet effet, il faudra, premièrement, construire 25 000 kilomètres de routes goudronnées pour relier à leurs chefs-lieux de province ou de préfecture (ou de département) 3 départements et 281 districts (grandes fermes). Ces travaux devront être terminés pour l'essentiel vers la fin de cette année. Deuxièmement, il faudra résoudre le problème de l'électricité dans les 783 cantons qui n'ont pas, jusqu'à présent, l'accès au réseau électrique par manque de moyens. On devra donc veiller à construire, selon les conditions locales, de petites centrales hydrauliques, solaires ou éoliennes et à accomplir de façon accélérée la deuxième tranche des travaux de rénovation des réseaux électriques ruraux. On fera tout pour réaliser en un an à peu près ces projets dans les districts du Centre-Ouest. Troisièmement, on poursuivra les efforts en vue de réaliser le projet visant à permettre à tous les villages, notamment au Tibet et dans le Xinjiang, d'accéder aux émissions de radiodiffusion et de télévision. On installera des postes récepteurs dans les villages qui viennent d'être alimentés en électricité pour qu'un nombre toujours croissant de paysans puissent écouter la radio ou regarder la télévision.

Quatrièmement, il faudra confier, à titre forfaitaire et par une politique de subvention, la tâche du reboisement des terres agricoles à des familles paysannes et faire en sorte que celles-ci deviennent propriétaires des bois et des prairies ainsi aménagés. On prévoit, pour cette année, de reboiser 2,27 millions d'hectares de terres cultivées et 2,66 millions d' hectares de terres arides ou de versants de vallées. Il faudra mettre à exécution le programme décennal de formation de compétences et les autres mesures politiques visant à soutenir le développement de l'Ouest, et multiplier les échanges de cadres entre les organismes centraux et les régions de l'Est d'une part et les régions de l'Ouest de l'autre, et ceci afin d'améliorer la qualification professionnelle des effectifs. Les régions du Centre devront jouer leur rôle du carrefour entre l'Est et l'Ouest ainsi qu'entre le Sud et le Nord, faire pleinement valoir leurs atouts tant au point de vue géographique que dans le domaine des ressources naturelles, et, en tirant profit de la restructuration des industries en cours et de la stratégie de mise en valeur de l' Ouest, veiller à créer de nouveaux pôles de croissance et de nouvelles zones économiques. Pour accélérer le développement du Centre, on accordera plus de crédits à la construction d' infrastructures et à la rénovation technique. Les régions de l'Est s'attacheront, quant à elles, à optimiser leur structure économique, à développer une économie tournée vers l'extérieur, à accroître leur compétitivité sur le marché international et à renforcer leur coopération économique et technique avec le Centre- Ouest en jouant mieux leur rôle de tête de peloton.

8) Réajuster et optimiser la structure des dépenses budgétaires et faire jouer au secteur financier un rôle de support dans la croissance économique. Il faut renforcer la perception des impôts et faire rentrer par tous les moyens les recettes fiscales. Nous devrons, conformément au principe dit "Nourrir la population et bâtir le pays", réajuster et optimiser la structure des dépenses budgétaires et intensifier la gestion de ces dépenses afin de construire le pays avec diligence et économie et de combattre résolument tout gaspillage. Les recettes provenant de la perception de l'impôt sur les revenus devront être partagées selon une proportion appropriée entre les finances centrales et les finances locales. D'après les prévisions, les recettes budgétaires nationales atteindront 1 801,5 milliards de yuans, les dépenses budgétaires 2 111,3 milliards de yuans et le déficit des finances centrales ne devra pas dépasser la barre des 309,8 milliards de yuans. Nous continuerons à appliquer une politique monétaire prudente et intensifierons le soutien du secteur financier au développement économique. Les banques d'affaires publiques devront activer la réforme de leur mécanisme d'exploitation, renforcer la gestion interne, réajuster et optimiser la structure de leurs prêts, améliorer leurs services, assurer l'octroi des prêts additionnels nécessaires aux projets financés avec les emprunts d' Etat, perfectionner le système de garantie pour les prêts accordés aux petites entreprises, et pratiquer activement mais sans précipitation l'octroi de prêts à faible montant dans les régions rurales. Nous continuerons à réglementer et à développer le marché boursier, mettant progressivement sur pied un système régissant les marchés boursiers, et accroîtrons de façon appropriée les émissions d'obligations des entreprises. Il faut faire pleinement valoir le rôle du taux d'intérêt, de la transparence des opérations du marché et des multiples outils de la politique monétaire dont le réescompte, et régulariser la masse monétaire en fonction des besoins rationnels en fonds du développement économique. Il conviendra de maintenir la stabilité de la parité du renminbi, de renforcer le contrôle financier, d'élever la qualité des actifs financiers, de réduire la part des actifs douteux, de renforcer la compétitivité du secteur financier et d' augmenter sa capacité de se mettre à l'abri des risques.

9) Accélérer l'application de la stratégie de renouveau de la nation à partir des sciences et de l'éducation et de développement durable, et promouvoir le développement des diverses oeuvres sociales. Il faut promouvoir le progrès et l'innovation dans le domaine des sciences et des techniques et leur consacrer davantage de moyens. On renforcera la recherche fondamentale, la recherche fondamentale appliquée et la recherche sur les hautes technologies d'importance stratégique, et on cherchera à réduire notre dépendance vis-à-vis de l'étranger. Un système en faveur de l' innovation à l'échelle nationale sera instauré. L'accent sera mis sur la recherche concernant les supercircuits intégrés, les logiciels, l'analyse du génome fonctionnel et les puces biologiques et on encouragera l'application dans l'industrie des découvertes faites dans ces domaines. L'application industrielle des découvertes scientifiques et techniques devra être accélérée. Il faut promouvoir la création d'un système de normes techniques, activer la formation de droits autonomes en matière de propriété intellectuelle des techniques les plus importantes et renforcer la protection et la gestion de la propriété intellectuelle en général. On mettra sur pied un système d'investissement à risque et un système pour encourager les innovations scientifiques et techniques, et on les perfectionnera. On favorisera le développement de la philosophie et d'autres sciences sociales et la réforme du système scientifique et technique sera approfondie de manière à ce que soit mis en place un système de gestion scientifique et technique combinant les efforts des différents départements, des autorités locales, des écoles supérieures et des entreprises. Pour attirer chez nous des experts de l'extérieur de haut niveau, nous leur offrirons d'excellentes conditions de travail et de vie et nous encouragerons les étudiants chinois à l'étranger à revenir au pays pour y créer des entreprises.

Nous continuerons à promouvoir un enseignement raisonnablement orienté vers les besoins du futur. Nous poursuivrons nos efforts pour renforcer l'enseignement de base, généraliser l'enseignement obligatoire et améliorer le niveau des élèves dans tous les domaines. On mettra en oeuvre la réforme consistant à placer l'enseignement obligatoire rural sous la responsabilité principale des autorités de district et on assurera les fonds destinés à l'enseignement obligatoire. On réajustera et optimisera la structure de l'enseignement, développera activement l'enseignement secondaire du second cycle et accélérera la formation de toutes sortes de compétences répondant aux besoins du développement socio-économique. Il est prévu qu'en 2002 les établissements de l'enseignement supérieur admettront 2,75 millions d'étudiants et 196,000 aspirants-chercheurs. Il faut mettre en oeuvre la deuxième phase du projet de l'enseignement obligatoire des régions pauvres et du "Projet 211" de l' enseignement supérieur et en réaliser les objectifs. La construction de nouvelles infrastructures dans les écoles supérieures et secondaires du second cycle sera accélérée pour faire face à l'admission accrue d'étudiants et on accélérera la rénovation des bâtiments délabrés des écoles secondaires et primaires. Il faut appliquer et perfectionner la politique d'aide financière en faveur des élèves provenant de familles démunies. Un système informatique devra être installé dans les écoles supérieures de l'Ouest pour promouvoir un enseignement informatisé.

Nous renforcerons les travaux écologiques et la protection de l'environnement. Il faut prendre des mesures énergiques pour prévenir et combattre la pollution des eaux et les catastrophes géologiques de la zone du barrage des Trois Gorges, la pollution des régions riveraines de la dérivation orientale du projet de détournement des eaux du Sud vers le Nord, et de la mer Bohai. On poursuivra les travaux antipollution sur les fleuves Huaihe, Haihe et Liaohe, les lacs Taihu, Caohu et Dianchi. On s'attachera à élaborer un plan de dépollution des eaux des fleuves Huanghe et Songhuajiang et à bien faire les travaux préliminaires. De grands efforts seront déployés pour remédier à la pollution causée par les émissions de SO2 et les pluies acides et pour mener à bien les travaux d'aménagement des régions minières, afin d'y rétablir l' équilibre écologique. On activera la mise en place d'un système de contrôle combiné, exercé sur le système écologique, sur l' environnement, sur les ressources et sur les calamités. Pour extirper le mal à la racine, nous encouragerons l'application de méthodes de production propres et le recyclage des déchets afin de réduire la consommation de ressources. Nous appliquerons à la lettre la Loi sur la lutte contre la désertification et continuerons à déployer des efforts pour exécuter les projets prioritaires d'aménagement écologique, l'accent devant être mis sur le reboisement d'arbres, la création d'herbages et la conservation du sol et des eaux, et pour préserver les forêts naturelles, tout en mettant l'accent sur l'aménagement des régions qui sont à l'origine des tempêtes de sable sévissant à Beijing et Tianjin, et en élaborant au plus vite un plan de lutte contre la progression des sables. Il faut activer la restauration de steppes et l'aménagement de bandes forestières et de zones de protection naturelle dans les régions prioritaires.

Nous devrons renforcer l'édification de la civilisation spirituelle et promouvoir le progrès général de la culture, de la santé publique, du sport, de la radio, du cinéma, de la télévision, de la presse et de l'édition. Il faut mettre en application le Programme d'application des principes régissant l' éducation morale des citoyens et lancer une campagne de vulgarisation en la matière. Nous nous efforcerons de maintenir un taux de natalité bas et d'améliorer la santé des nouveau-nés. Il faut accélérer la construction d'infrastructures culturelles publiques, la construction du Grand Théâtre d'Etat et la transformation du Palais des Beaux-Arts de Chine. Il faut mener à bonne fin le travail préliminaire pour la construction du Musée national et de la Bibliothèque numérique d'Etat.

On s'attachera à protéger les antiquités et à soutenir la construction de musées provinciaux importants. Les plans de "Construction de l'infrastructure sanitaire rurale" et de "Construction des hôpitaux de médecine traditionnelle chinoise et des autres hôpitaux spécialisés" seront mis en oeuvre en vue d' améliorer les soins médicaux et de perfectionner le système de contrôle sur la constitution physique de la population. On devra saisir l'occasion propice offerte par l'organisation des Jeux Olympiques à Beijing en 2008 pour donner une impulsion aux activités sportives de masse.




Sous Cette Rubrique
 

5) Approfondir la restructuration économique pour imprimer un nouvel élan au progrès social et au développement économique. L' introduction de l'actionnariat dans les entreprises publiques sera réglementée, on mettra au point le système de gestion des sociétés par la personne morale et l'on créditera des grandes entreprises ou grands groupes d'entreprises, doués d'une compétitivité internationale. De multiples mesures seront adoptées pour activer les PME publiques, qui auront désormais une plus grande liberté de manoeuvre. La gestion des entreprises devra être renforcée et améliorée et on fera progresser leur informatisation. On poursuivra la réforme du système des secteurs de monopole en veillant à ce qu'elle soit bien organisée et suivie de près, que la production et l'exploitation s'y déroulent dans des conditions normales, que leurs effectifs soient stables et qu'il n'y ait pas de fuite d'actifs immobilisés. Tout en gérant convenablement l' économie publique, on soutiendra et encouragera activement l' économie non publique de manière à l'orienter vers un développement sain. Des mécanismes de fixation des prix seront mis au point pour les secteurs suivants : pétrole et gaz naturel, télécommunications, énergie électrique, aviation civile, etc. L' alimentation des villes et des campagnes en courant secteur au même tarif et par réseau unifié tendra à se généraliser. Parallèlement, on améliorera le mécanisme de fixation du prix de l' eau courante, on mettra au point la politique de redevance pour le traitement des eaux usées et l'on instituera un régime correspondant pour le traitement des ordures ménagères urbaines, autant de mesures qui contribueront à assurer l'industrialisation de ces processus.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2002   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.