Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 21.07.2011 08h24
L'Internet des objets en Chine (2)

Notion d'IDO en Chine

En 1999, la Chine a commencé à expérimenter le développement d'un réseau permettant à des appareils sans fil de se connecter ou de communiquer entre eux, sous les auspices de l'Académie des sciences de Chine. À cette époque, le concept était connu sous le nom de « réseau de détecteurs ».

Lors du Sommet mondial de la Société d'information qui s'est déroulé en Tunisie en 2005, l'Union internationale des télécommunications (UIT) a officiellement introduit le concept d'IDO, qui a commencé à être utilisé par la suite en Chine.

Actuellement, en Chine, la notion d'IDO s'étend déjà largement au-delà de celle évoquée dans le rapport de l'UIT en 2005. D'après la Commission spéciale de l'IDO de la Chambre du commerce électronique de Chine fondée le 22 mars 2011, l'IDO consiste à recourir à divers capteurs et techniques comme le RFID et le GPS pour recueillir en temps réel toutes les informations nécessaires à la surveillance, la connexion et l'interaction des objets, en les associant à Internet afin de permettre la connexion, l'identification et le contrôle de la connexion entre objets, entre objets et êtres humains, entre objets et réseau.

Toujours selon la Commission spéciale de l'IDO, en Chine, les recherches sur les applications de l'IDO s'amplifient dans une dizaine de domaines, comme le transport intelligent, la protection de l'environnement, les activités gouvernementales, la sécurité publique, la sûreté des habitations, la prévention intelligente contre les incendies, la surveillance industrielle, la surveillance de l'environnement, les soins aux personnes âgées, etc.

Précurseur en matière de techniques d'IDO, la Chine a largement contribué à l'établissement des standards internationaux de l'IDO. « Si son engagement dans le domaine de l'informatique et d'internet est plus modeste, la Chine fait en revanche davantage entendre sa voix à l'échelle mondiale en ce qui concerne l'IDO », explique Lui Haitao, directeur de l'Institut de recherches sur l'industrie de l'IDO relevant de l'Académie des sciences de Chine, basé à Wuxi.


[1] [2] [3] [4]

Source: Beijing Information

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois rencontre de hauts officiers de l'armée, de la police armée et des forces de police au Tibet
Le Tibet célèbre le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux