Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 21.07.2011 08h24
L'Internet des objets en Chine (4)

Goulot d'étranglement

Lors de la conférence IDO Chine 2011, Liu Yunjie, membre de l'Académie d'ingénierie chinoise, a remarqué qu'en dépit de bonnes perspectives, l'industrie de l'IDO était confrontée à cinq défis : premièrement, la capacité d'industrialisation est encore assez faible par manque de techniques clés concernant les puces et la détection ; deuxièmement, les normes sectorielles de nombreuses organisations internationales ne sont pas unifiées, ce qui provoque des difficultés de coordination ; troisièmement, face à des besoins très individualisés et diversifiés, il faudra du temps pour accroître la dimension du marché et optimiser l'exploitation commerciale ; quatrièmement, face à la complexité de la chaîne industrielle, des acteurs puissants seront indispensables pour briser les barrières sectorielles et mettre en partage les ressources ; cinquièmement, cela pourrait occasionner des menaces à la sécurité nationale et au respect de la vie privée.

Les cinq problèmes susmentionnés sont communs à tous les pays qui souhaitent développer l'IDO et nécessitent donc des efforts conjoints pour leur résolution.

En outre, selon le rapport d'études de CCID, il existe aujourd'hui quelques défauts techniques, comme le goulot d'étranglement créé par la distance de télécommunication. Pour le moment, les capteurs ne sont fiables qu'à une distance comprise entre 100 et 1 000 m. Par ailleurs, ils sont très sensibles aux facteurs environnementaux, comme la température et l'humidité. « Il est nécessaire de remédier à ces inconvénients pour bien développer l'IDO », indique le rapport.

De surcroît, les faibles progrès enregistrés en termes d'applications gênent sans doute le développement de l'IDO. Actuellement, plus de 90 % des projets d'IDO prévus ou exécutés ont été promus par le gouvernement, ceux lancés par les entreprises restent peu nombreux. « L'absence de normes unifiées, le déséquilibre de développement de la chaîne industrielle et l'incertitude quant aux modalités d'exploitation commerciale exercent une influence négative sur le rythme de généralisation de l'IDO dans divers secteurs », pointe le rapport.

Selon ce qu'a déclaré le ministère chinois de l'Industrie et de l'Information, une série de mesures va être prise pour encourager les entreprises à innover et développer les applications de l'IDO, à savoir :

- Surmonter les difficultés relatives aux techniques de bases et aux techniques générales, afin d'établir au plus vite un système technique complet pour l'IDO.

- Promouvoir les projets modèles pour l'application de l'IDO dans l'administration publique et les services publics, afin de stimuler le développement de l'industrie.

- Accélérer l'élaboration de critères unifiés pour l'IDO et définir les règles de propriété intellectuelle.

- S'efforcer de construire une chaîne industrielle complète, créer un environnement favorable au développement de l'IDO en mettant à contribution les ressources humaines, les capitaux, les politiques et les services, afin de faire en sorte que se forment des groupes industriels susceptibles d'innovation en continu et de coordination complète et de jeter les bases de nouvelles applications de l'IDO dans divers secteurs.

- Renforcer la R&D en matière de techniques de protection de la sécurité de l'information dans le cadre de l'IDO, améliorer la fiabilité et la sûreté des techniques et produits.

Le gouvernement chinois n'a cessé, au cours des années, d'accroître son aide financière au développement de l'IDO, en le classant parmi les cinq industries stratégiques émergentes. En avril dernier, le ministère des Finances et le ministère de l'Industrie et de l'Information ont conjointement promulgué des mesures provisoires relatives à la gestion des fonds spéciaux pour le développement de l'IDO, mesures précisant l'ampleur et les modalités du soutien financier. Désormais, les entreprises peuvent donc déposer une demande d'obtention de ces fonds spéciaux. À ce jour, plus de 1 000 entreprises ont déjà adressé une requête.

Selon des documents du ministère des Finances, les mesures prises en faveur du développement de l'IDO vont être affinées afin d'encourager l'investissement de capital dans ce secteur. Certaines régions où les conditions sont réunies sont par ailleurs encouragées à établir leur propre politique incitative afin de soutenir le développement de l'IDO.


[1] [2] [3] [4]

Source: Beijing Information

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois rencontre de hauts officiers de l'armée, de la police armée et des forces de police au Tibet
Le Tibet célèbre le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux