Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 25.07.2011 16h36
La hausse des frais de scolarité aux Etats Unis ne dissuade pas les étudiants chinois (2)

Liu Yuyang dit qu'il y a eu des groupes d'étudiants de l'Université de Californie qui ont protesté dans des rues de Los Angeles contre cette hausse, disant ils n'étaient pas responsables du déficit public.

« Les universités américaines relèvent leurs frais de scolarité chaque année. Cette année certaines universités publiques ont imposé une augmentation de 15 à 20% », a dit Richard Yang, Directeur du Centre d'Inscription d'Education Internationale Aoji Ltd, une agence d'intermédiaires située à Beijing.

Cependant, les familles chinoises ne semblent pas tracassées pour autant. Presque 80% des parents ne se sont pas préoccupés du sujet quand ils sont passés par le processus d'inscription, a dit M. Yang.

Il dit que le fait que la valeur du Dollar US continue à baisser face au Yuan contribue à la hausse des frais. « Il est rare que les étudiants étrangers reçoivent une aide financière de beaucoup d'universités américaines parce qu'elles n'ont pas les ressources nécessaires », a ajouté M. Yang.

En moyenne, 6 à 7% des étudiants préparant une licence et venant de l'extérieur des Etats-Unis reçoivent des bourses. Pour les diplômés, le chiffre est d'environ 10% d'après notre expérience, a dit M. Yang.

Zhang Yonghui, planificateur en chef chez Global Education & Technology Group Ltd, dit que la hausse du nombre des étudiants étudiant à l'étranger a bondi en raison du système éducatif meilleur aux Etats-Unis et de la hausse des revenus des familles chinoises.

« Nous avons de 30 à 40% d'augmentation pour les demandes chaque année », a t-il dit.

M. Zhang a dit que presque 100% des demandes de visa américain d'étudiant ont été accordés récemment. « À condition que vous obteniez une proposition même d'une école de langues, et que vous puissiez disposer d'extraits bancaires, il n'y aura aucun problème ».

Claire Chen, qui a obtenu un diplôme d'une université de Beijing en juin est sur le point de partir étudier aux Etats-Unis à l'université de Bentley, une université supérieure privée dans le Massachusetts. Elle a dit que poursuivre une formation à l'étranger est un investissement sage. « Les frais de scolarité sont extrêmement élevés dans notre université. Cependant, je suis impatiente d'acquérir une expérience académiquement et socialement valable. Le coût en vaut la peine », a t-elle dit.

De leur côté les experts avertissent que l'intérêt croissant chez les Chinois d'aller étudier à l'étranger est un phénomène que les universités que chinoises devraient prendre au sérieux. « Afin de se développer et d'éviter un exode des compétences, la Chine a besoin de réformer ses universités. Pour l'essentiel, elles ont besoin d'un système d'éducation compétitif, et c'est faisable », a dit Pei Minxin, directeur du Centre Keck pour les Etudes Internationales et Stratégiques à l'Université de Claremont McKenna, en Californie. La Chine devrait essayer de créer des petites universités privées pour des étudiants préparant seulement une licence. Avoir les universités privées avec un niveau important d'indépendance aidera la Chine à améliorer la qualité de son éducation et à rattraper les universités occidentales prestigieuses, a dit M. Pei.

Zhu Wenqian a contribué à cette histoire

[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La "force de dissuasion de l'Internet" est un jeu dangereux
La Chine s'engage à renforcer la coopération avec le Cameroun
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux