Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 23.08.2011 09h43
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises

Ces opportunités viennent du fait que Beijing est le centre principal des médias, de la culture et de l'éducation en Chine, et que c'est aussi sa capitale politique. A l'évidence, aucune autre ville dans l'Empire du Milieu ne saurait rivaliser avec Beijing en tant que centre d'éducation supérieure : trois des cinq plus grandes universités chinoises, Renmin (Université Renmin de Chine), Beida (Peking University), et Tsinghua (Université Tsinghua), y sont situées. Shanghai, elle, n'abrite qu'une seule des cinq plus grandes universités du pays, Fudan, tandis que Guangzhou n'en compte aucune.

La puissance intellectuelle de Beijing est également renforcée par une kyrielle de richesses culturelles. Parmi elles, ses nombreux musées de première classe, et une pléthore d'évènements et de festivals artistiques. Ceux-ci vont d'ailleurs plus loin que les seuls arts du spectacle, avec des salons du livre et des festivals de littérature. Et la capitale n'est également pas seulement hôte de la plus vivante des scènes de musique d'avant-garde et indépendante, mais elle a aussi émergé comme un centre de design de la mode indépendant. Aucune des autres villes de l'Indice de la Qualité de la Vie des Villes de Chine n'est même près de pouvoir rivaliser avec Beijing dans ces domaines.

Qui plus est, Beijing a ceci d'unique parmi les plus grandes villes de Chine, c'est qu'elle montre à la fois les caractéristiques de la vieille Chine et de la Chine nouvelle. On voit la première non seulement dans les très nombreux monuments historiques de la ville, mais aussi dans ses quartiers de hutong, encore très étendus. Et pour ce qui est de la nouvelle Chine, allez faire un tour du côté de Guomao. Se balader le long de la Rue Dongdaqiao jusqu'à l'Avenue Jianguo me donne l'impression de me sentir un peu comme à Manhattan.

Et comme si cela ne suffisait pas, la capitale n'est pas non plus en reste quand il s'agit d'espaces verts. Nombre de ses parcs offrent de charmantes floraisons de printemps et couleurs d'automne, et même s'ils peuvent être un peu bondés à ces moments-là, on peut toujours trouver un peu de calme sur les sentiers de mon oasis verte préférée de Beijing, le grand Parc de la Forêt. Et enfin, vous pouvez passser une excellente journée de marche combinant les beautés de la nature et l'histoire sur la Grande Muraille, juste à la sortie de la capitale.

Pour moi tout au moins, tout cela fait aisément de Beijing la métropole No1 de Chine, s'agissant de la qualité de vie. Et Beijing peut également trouver un peu de consolation dans sa huitième place : à la différence du chiffre quatre, le chiffre huit est au moins un chiffre propice en Chine...

L'auteur est un formateur professionnel américain en Chine.


[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : Biden visite un lycée reconstruit après le violent séisme de mai 2008 au Sichuan
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale