Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 

La population de Beijing pourrait dépasser 20 millions de personnes

Les différences de revenus s'accroissent entre Beijing et Shanghai

Les différences de revenus constatées entre Beijing et Shanghai, deux des plus grandes villes de Chine, se sont élargies lors de la dernière décennie.
Cela est dû en partie à la structure économique différente dans les deux villes, ainsi qu'à la volonté des habitants des deux endroits d'acheter des produits et services.
 

La surpopulation, un tracas pour les planificateurs urbains

La pression de la population à Beijing va probablement s'aggraver dans les vingt prochaines années, d'après un rapport publié le 18 juillet.

En effet, d'après le Rapport Annuel sur l'Analyse de la Construction de la Société de Beijing, qui a été publié lundi par les Presses Académiques des Sciences Sociales, la croissance de la population sera le plus gros souci pour Beijing lors de son 12e Plan Quinquennal (2011-2015).
 

Cinq grands problèmes dans le processus de l'urbanisation de la Chine

Selon un rapport publié le 23 juin à Beijing, l'édification de nouvelles villes en Chine fait face aux 5 grands défis suivants :
L'accumulation rapide de la richesse en ville n'est pas synchronisée avec l'augmentation de la richesse individuelle des habitants, du fait que le pays attachait depuis longtemps une plus grande importance à la croissance économique qu'à l'édification sociale et à l'amélioration des moyens d'existence de la population.
 

Beijing envisage d'assouplir les règles du hukou

Les autorités vont étudier de nouvelles options pour permettre aux personnes qui ne sont pas originaires de Beijing, mais qui sont dotées de compétences certaines d'acquérir le hukou de la ville (permis de résidence permanente). L'accord de ce permis devrait être basé sur un système de points, selon une proposition adoptée lundi par les conseillers politiques de la capitale.
 

Beijing n'est pas encore devenue une ville internationale

Avec un nombre d'étrangers ne représentant qu'à peine 0,46% de sa population, la capitale chinoise est loin de pouvoir être qualifiée de ville internationale, d'après un expert de renom.
 

Chine : la population de Beijing a atteint 19,6 millions d'habitants en raison de l'augmentation du nombre de migrants

La population de Beijing a atteint 19,6 millions d'habitants le 1er novembre 2010, en raison de l'augmentation du nombre de migrants venus d'autres provinces du pays, a annoncé jeudi le Bureau municipal des statistiques.
 

Beijing souhaite contrôler sa population

Beijing envisage d'assouplir les règles du hukou

Les autorités vont étudier de nouvelles options pour permettre aux personnes qui ne sont pas originaires de Beijing, mais qui sont dotées de compétences certaines d'acquérir le hukou de la ville (permis de résidence permanente). L'accord de ce permis devrait être basé sur un système de points, selon une proposition adoptée lundi
 

La ville de Beijing songe à alléger les règles sur le Hukou

Des officiels vont travailler sur le déploiement de nouvelles façons supplémentaires permettant aux professionnels de talent venant de l'extérieur de Pékin d'obtenir le Hukou de Beijing (permis de résidence permanente), si les candidats ont suffisemment de points, d'après une proposition faite lundi dernier par les conseillers politiques de la ville.
 

Beijing va imposer des limites pour les hukou des nouveaux diplômés

Dans le but d'alléger la pression en termes de population sur la ville, Beijing va mettre en oeuvre cette année des restrictions plus sévères pour le hukou, ou permis de résidence permanente, pour les diplômés d'université
 

Beijing cherche à contrôler la taille de sa population

En prévision d'une hausse annuelle comprise entre 500 000 et un million d'habitants durant la prochaine décennie, les autorités pékinoises sont pressées de ramener l'augmentation de la population sous contrôle.
 

Relogement de population en prévision à Beijing

Un vaste relogement de population est sur le point d'être lancé à Beijing, dont on attend qu'il allège la pression de la population sur la zone centrale de la capitale et améliore le niveau de vie des habitants