Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 

La position de la Chine

La Chine s'engage à accorder un soutien inconditionnel à l'UE concernant la crise de la dette

Le soutien accordé par la Chine à l'Union européenne (UE) pour résoudre la crise de la dette est inconditionnel, a déclaré mardi Shen Danyang, porte-parole du ministère du Commerce (MDC).
"La Chine n'a pas imposé de conditions préalables à son soutien. Nous espérons seulement que nous gagnerons le respect international en traitant les autres avec sincérité", a indiqué M. Shen lors d'un point de presse quotidien.
 

L'aiguillon de la consommation chinoise est « bon pour l'Europe »

Les pays européens qui luttent contre la crise de la dette pourraient bénéficier de l'aiguillon de la consommation chinoise, qui pourrait aider les exportateurs européens, disent les analystes.
« La meilleure chose que la Chine pourrait faire est de stimuler sa propre consommation -et plusieurs pays européens pourraient en bénéficier- parce qu'alors vous aurez une véritable croissance et qu'ainsi les économies pourront mieux faire face à la crise de la dette », a dit au China Daily Vanessa Rossi, chercheuse associée en économie à la Chatham House de Londres.
La Chine est le deuxième plus gros acheteur d'exportations en provenance de l'Union Européenne. Et les chiffres du commerce et des investissements de la Chine avec l'UE continuent d'augmenter d'une année sur l'autre.
 

Crise du crédit européen: la Chine exprime sa confiance en l'Euro

La Chine souhaite voir une Europe stable et prospère, et garde toujours sa confiance envers l'économie européenne et l'euro -- a déclaré Li Keqiang, vice premier ministre chinois le 14 septembre. Il a également indiqué que la Chine soutient les pays européens qui entament des démarches financières pour stabiliser le marché, équilibrer le budget et promouvoir les réformes.
 

Commentaires

La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable

Le Conseil européen des relations étrangères, (en anglais : European Council on Foreign Relations) (ECFR) a publié récemment un rapport sur le développement de l'investissement en Europe des entreprises chinoises. Ce rapport, qui porte un titre qui frappe l'œil – « Disputer l'Europe », indique que la Chine est en train d' « acquérir» l'Europe en commençant par acheter les obligations émises par des pays européens, puis en investissant dans les affaires d'entreprises européennes et enfin en s'intéressant de plus en plus aux marchés d'achat public qui s'ouvrent chaque jour davantage en Europe. Par contre, l'Europe qui souffre énormément de la crise des dettes réserve un bon accueil aux investissements venant de la Chine.
 

C'est l'occasion ou jamais pour l'UE et la Chine

Les investissements croissants de la Chine en Europe, y compris l'achat d'obligations annexes de l'eurozone contribuent à soutenir la valeur de l'Euro et à rassurer les marchés, en particulier dans ces temps troublés. Ce genre d'investissements chinois est apprécié de pays comme la Grèce, le Portugal, l'Espagne et l'Italie, qui sont étranglés par des finances publiques dont l'état ne cesse de s'aggraver.
 

Qui va sauver l'Europe de la crise de la dette ?

Depuis un certain temps, la crise de la dette en Europe s'aggrave. La société internationale est dans une inquiétude folle que l'économie mondiale pourrait en souffrir. Les pays hors de la zone euro sentent de plus en plus de pression réelle.
 

La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne

En plus des turbulences de la crise de la dette souveraine qui s'aggravent, les politiciens européens font aussi face à une autre crise, celle d'une pénurie d'emplois pour les jeunes.
 

La double crise de l'Europe : la Chine incapable de jouer le rôle de sauveur

L'Europe présente maintenant les caractéristiques de l'éclatement d'une double crise.
 

Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte

Normalement, la visite du Premier Ministre chinois Wen Jiabao en Europe devrait faire les gros titres. Mais comme Wen Jiabao commence sa visite en Hongrie, au Royaume-Uni et en Allemagne vendredi, tous les yeux seront concentrés sur la crise apparemment interminable de l'Euro. Les dirigeants européens sont en réunion à Bruxelles jeudi et vendredi, et la crise de la dette y sera en tête de l'ordre du jour.