Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 

Les termes économiques les plus en vue en 2011 

Difficulté pour les petites et moyennes entreprises de faire appel au financement

Depuis le début de cette année, en raison de l'application d'une politique monétaire sévère et stricte, les petites et moyennes entreprises ont de plus en plus de difficultés pour faire appel au financement, tandis que sous les effets de l'augmentation du coût de la main-d'œuvre, de la réévaluation du Ren Min bi et de la hausse des prix des produits énergétiques et des matières premières, nombreuses sont les petites et moyennes entreprises dont les profits ont été sérieusement réduits et dont la gestion connaît de grandes difficultés. A un certain moment, des rumeurs ont même circulé disant que ces entreprises « vont connaître successivement la faillite ». Parallèlement, les prêts en privé commencent à s'étendre dans certaines régions. Pour une partie des entreprises qui n'ont plus la capacité de rembourser les prêts privés à usure, elles sont alors sous la menace de la rupture de la chaîne de financement.
 

Restriction de l'achat de logement

Les membres permanents du Conseil des Affaires d'Etat se sont réunis le 26 janvier de cette année pour étudier des dispositions à prendre pour régulariser et contrôler globalement le marché de l'immobilier en tenant compte de huit aspects. Il a été demandé explicitement aux municipalités relevant directement des autorités centrales, aux grandes métropoles économiques, aux chefs-lieux de provinces et à toutes les villes dont les prix de l'immobilier sont trop élevés ou se haussent trop rapidement à prendre dans l'immédiat et pour un temps déterminé des mesures sévères et énergiques en vue de faire baisser les prix de logements et restreindre l'achat de ceux-ci. Parmi les « huit dispositions nationales » prises à cet effet, la « restriction d'achat » est la plus sévère et elle a produit un grand effet sur le marché intérieur de l'immobilier qui n'a pas pu éviter le choc. Il a été insisté pour la première fois dans les « huit dispositions » que toutes les villes concernées doivent déterminer de façon rationnelle un objectif de contrôle rigoureux des prix des nouveaux logements à construire. Parallèlement, le seuil des prêts de l'immobilier a été relevé, ce qui freine et empêche la spéculation dans les achats de logements.
 

Réduction fiscale structurelle

Depuis cette année, certaines dispositions efficaces ont été prises en vue de la réforme du système fiscal et plusieurs mesures politiques préférentielles de l'imposition fiscale ont été lancées, ce qui a donné une impulsion à la réduction fiscale structurelle et a rendu l'espoir au public et à un grand nombre d'entreprises. La nouvelle loi au sujet de l'impôt sur le revenu personnel, dont l'application a été prévue pour le 1er septembre, relève le seuil de perception de cet impôt, lequel est passé de deux mille yuans à trois mille cinq cent yuans, tandis que le champ d'application des taux fiscaux inf&rieurs a été élargi. Le 12 octobre, la réunion des membres permanents du Conseil des Affaires d'Etat a étudié sérieusement les mesures financières, fiscales et politiques à prendre en vue de soutenir les petites entreprises et les micro entreprises et a pris à cet effet plusieurs dispositions politiques visant à réduire ou à exonérer les impôts et les taxes à verser par ce genre d'entreprises. Le 26 du même mois, cette même réunion a pris la décision qu'à partir du 1er janvier 2012, il sera effectué à titre expérimental dans certaines régions et dans certains secteurs un essai approfondi de la réforme du système de la taxe à la valeur ajoutée.
 

Crise de la dette en Europe

Cette année, la crise de la dette en Europe a tendance à s'étendre dans certains principaux pays européens, dont l'Italie et la France, alors que le secteur bancaire européen fait l'objet d'une menace grave et sérieuse. Quant à une partie des pays de la zone euro, ils voient le taux d'intérêt de leur dette souveraine grimper dangereusement, ce qui aggrave sérieusement le danger de la crise. Vu l'aggravation de la crise de la dette en Europe et aux Etats-Unis et au ralentissement de la croissance économique des principales entités économiques du monde, la vitesse de croissance des exportations chinoises s'est ralentie sensiblement, ce qui fait que la croissance économique chinoise présente elle aussi une tendance au ralentissement.
 

Stabilisation des prix

Au début de cette année, il a surgi une nouvelle « onde de choc de prix » qui s'était étendue à travers tout le pays et tout le monde a constaté que les prix des articles nécessaires d'usage courant, et surtout ceux des produits agricoles, ont connu une croissance rapide, alors que le niveau global des prix à la consommation de la population, qui a dépassé l'année dernière le « seuil critique » de 3%, continue sans cesse à grimper. Cette année au mois de mai, l'IPC (Indice des prix à la consommation) a augmenté de 5,5% par rapport à la même période de l'année dernière, ce qui a battu le record des trente quatre mois passés ; puis au mois de juin, l'IPC continue à grimper à 6,4% par rapport à la période correspondante de l'année dernière, un nouveau record depuis trois ans ; et enfin au mois de juillet, l'IPC s'est hisser à 6,5%. Les records toujours battus par l'IPC ont compromis directement et gravement la vie quotidienne de la large masse populaire. A cet effet, les autorités centrales ont pris des mesures énergiques en vue de maintenir et de stabiliser pour l'essentiel le niveau global des prix en considérant que c'est la tâche primordiale du contrôle macroéconomique. Après le troisième trimestre, les effets des résultats de la politique du contrôle macroéconomique ont commencé à se manifester et à se faire sentir et tout le monde a constaté que la tendance à une hausse trop rapide des prix a été enfin freinée et endiguée pour l'essentiel.