Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Plan du Site Aide Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS
 Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)

 Radio Chine Internationale

 Centre d'Information et d'Internet de Chine

 Beijing Information

 Ambassade de France en Chine

Français>>Page spéciale>>Visite de Lien Chan à la partie continenale de la Chine>>Problème de Taiwan
Mise à jour 10:24
La réunification de la patrie est l'aspiration commune de tout le peuple chinois

Li Peng, le 30 janvier 1996

Taiwan est une partie inséparable de la Chine. Mettre fin à la division des deux rives du Détroit et réaliser la réunification de la Chine est la mission noble et l'aspiration commune de tout le peuple chinois, y compris les compatriotes de Taiwan. Depuis 1979 où le Parti communiste chinois a formulé le principe fondamental : « réunification pacifique, un Etat et deux systèmes », et une série de mesures politiques à l'égard de Taiwan, les relations entre les deux rives se sont développées et les résultats sont notables. Cela est aussi dû aux efforts des personnalités de tous les milieux et des compatriotes des deux rives. Le 30 janvier de l'année dernière, le camarade Jiang Zemin a prononcé, au nom du Parti communiste et du gouvernement chinois, un discours important et systématique sur la solution du problème de Taiwan. Il a exposé de manière pénétrante l'idée du camarade Deng Xiaoping sur le principe : « Réunification pacifique, un Etat et deux systèmes », analysé objectivement la situation dans laquelle se trouve le problème de Taiwan et avancé une proposition en huit points sur le développement continu des relations entre les deux rives et l'accélération du processus de la réunification pacifique de la patrie à l'étape actuelle. Ce discours reflète pleinement la volonté constante et continuelle de notre parti et de notre gouvernement de résoudre le problème de Taiwan, et leur désir ferme et loyal de développer les relations entre les deux rives et de promouvoir la réunification de la patrie. C'est aussi un document-programme pour résoudre le problème de Taiwan.

Dans le premier point, le camarade Jiang Zemin a déclaré : « L'observation inébranlable du principe d'une seule Chine est la base et les conditions préalables de la réunification pacifique. La souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine ne peuvent aucunement être divisées.” Voilà le noyau de la proposition en huit points. Le peuple chinois s'oppose non seulement aux propos et actes prônant l' “indépendance de Taiwan”, mais aussi aux propos et actes violant le principe d'une Chine, comme “la division et le gouvernement séparé”, “deux Chine de caractère périodique”. Pour des raisons connues de tous, la partie continentale de la Chine et Taiwan n'ont pas pu réaliser leur réunification, mais Taiwan est une partie inséparable du territoire chinois et que la Chine possède la souveraineté indiscutable sur Taiwan. “La division et le gouvernement séparé entre les deux rives”, prônés par les autorités de Taiwan, visent à prétendre que la souveraineté de la Chine est déjà divisée et que les deux rives du Détroit seraient « deux entités politiques égales et ne dépendant pas l'une de l'autre », et « des personnes morales internationales indépendantes », et à prôner l'adhésion de Taiwan à l'ONU et aux organisations internationales auxquelles ne sont admis que les Etats souverains, et la « double reconnaissance ». En bref, quelle que soit leur nouvelle pacotille, les autorités de Taiwan ont pour but ultime de séparer Taiwan de la Chine et de rechercher « l'indépendance de Taiwan ». Voilà la divergence fondamentale entre le peuple chinois et les autorités de Taiwan.

Dans son intervention, le camarade Jiang Zemin a formulé des propositions constructives. Il a proposé en particulier, une nouvelle fois, d'engager des négociations sur « la fin officielle des hostilités entre les deux rives et la réalisation graduelle de la réunification pacifique ». Il a proposé que, comme le premier pas, les deux parties négocient d'abord « la fin officielle des hostilités entre les deux rives, en observant le principe d'une Chine », et aboutissent à un accord. Sur cette base, les deux parties assument l'obligation de sauvegarder la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine et planifient le développement des relations entre les deux rives. En formulant cette proposition, on est parti de la considération que les deux parties, selon le principe d'une Chine, doivent créer un excellent environnement de sécurité pour le développement des relations entre les deux rives, qu'il faut résoudre les problèmes relatifs aux intérêts vitaux des compatriotes de Taiwan, et qu'il faut dresser un plan d'ensemble pour réaliser graduellement la réunification pacifique qui doit passer par un processus. Cette proposition traduit pleinement la bonne volonté de notre parti et de notre gouvernement de résoudre le problème de Taiwan et a obtenu l'attention et l'approbation générales des personnalités éclairées à l'intérieur et à l'extérieur de Taiwan. Mais les autorités de Taiwan, persistant obstinément dans leur intention de diviser le pays, n'ont pas répondu positivement à cette proposition importante. Au contraire, elles ont posé des conditions préalables irréalistes et dressé obstacle sur obstacle aux négociations entre les deux rives du Détroit.

Devant la perspective du développement de l'économie mondiale au 21e siècle, le camarade Jiang Zemin a appelé à accroître énergiquement les échanges et la coopération économiques entre les deux rives afin de favoriser la prospérité commune des économies des deux rives et de profiter au bien-être de la nation chinoise. Les compatriotes des deux rives doivent continuer et développer ensemble les belles traditions de la culture chinoise. Il est nécessaire de prendre des mesures concrètes pour accélérer la réalisation des liaisons directes entre les deux rives dans les domaines postal, aérien et maritime, et commercial, de renforcer continuellement les contacts et les échanges entre les compatriotes des deux rives et d'améliorer la compréhension et la confiance mutuelle. Cela montre que notre politique envers Taiwan est motivée par les intérêts globaux de la nation chinoise et est très réaliste. Nous l'appliquerons longuement afin de promouvoir le développement des relations entre les deux rives et de créer des conditions encore plus favorables à la réunification pacifique du pays.

Les compatriotes des deux rives du Détroit sont frères et sœurs et partagent le même sort. L'intervention du camarade Jiang Zemin est imprégnée de notre fraternité et de nos souhaits sincères pour les compatriotes de Taiwan. Nous souhaitons la bienvenue aux personnalités de tous les partis et de tous les milieux de Taiwan désireux de procéder à un échange de vues avec nous sur les relations entre les deux rives et sur la réunification pacifique. Nous sommes toujours d'avis que la réunification de la patrie doit se réaliser de manière pacifique, mais nous n'avons jamais promis de renoncer à l'usage de la force des armes. Cela ne vise absolument pas les compatriotes de Taiwan, mais les forces étrangères qui tentent d'intervenir dans la réunification de la Chine et d'encourager l'« indépendance de Taiwan ». La réunification de la Chine relève entièrement des affaires intérieures de la Chine et aucune force étrangère ne doit intervenir, sous quelque forme que ce soit. Quoi qu'il advienne, notre parti et notre gouvernement continueront à encourager et à soutenir les investissements des industriels et des commerçants de Taiwan sur la partie continentale de la patrie et à protéger les intérêts légitimes des compatriotes de Taiwan. Nous respectons pleinement leur mode de vie et leur désir d'être maîtres chez eux, et espérons que les compatriotes de Taiwan travailleront avec nous pour créer ensemble une situation toute nouvelle des relations entre les deux rives du Détroit.

L'intervention du camarade Jiang Zemin a rencontré l'accueil chaleureux parmi les Chinois en Chine et à l'étranger, et a obtenu l'attention de la société internationale. Elle a exercé une influence profonde sur le progrès des relations entre les deux rives et le processus de la réunification de la patrie. Mais, certains dirigeants de Taiwan persistent dans leur position de division du pays, s'opposent au principe d'une Chine et, au mépris des intérêts fondamentaux de la nation, accélèrent la collaboration avec les forces anti-chinoises des pays étrangers, prônent la « conquête de l'espace d'existence », créent « deux Chine » et «une Chine, un Taiwan », sabotent directement la base du développement des relations entre les deux rives et causent un grave revers et un recul des relations entre les deux rives. Ces agissements anachroniques se heurtent naturellement à l'opposition énergique du peuple chinois, y compris la population de Taiwan. Quiconque prône l' « indépendance de Taiwan » est le meneur criminel qui sape l'unité de la Chine. Aucun effort pour se justifier ne saurait le blanchir. Depuis juin dernier, le peuple chinois montre sa détermination et sa capacité à sauvegarder la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, dans sa lutte contre la division et contre l'« indépendance de Taiwan ». Les agissements pervers de certains dirigeants des autorités de Taiwan ont déjà ébranlé la stabilité des relations entre les deux rives, menacent directement le développement économique et la stabilité sociale de Taiwan et portent atteinte aux intérêts vitaux des compatriotes de Taiwan. Récemment, les autorités de Taiwan se sont efforcées de faire croire à la « détente des relations entre les deux rives ». Mais, en fait, elles mettent les bouchées doubles pour créer « deux Chine », pratiquer « la diplomatie souple et réaliste » et dépensent beaucoup d'argent pour acheter des équipements militaires. Tout cela montre que la « détente » dont elles parlent est fausse, et la création de l'« indépendance de Taiwan » est vraie. Mais tous leurs efforts seront vains. Les relations entre les deux rives ne peuvent se développer normalement que les autorités de Taiwan renoncent à créer « deux Chine », « une Chine et un Taiwan », non seulement de façon verbale, mais aussi dans les actes. Nous ne cesserons de lutter contre la division et l'« indépendance de Taiwan » tant que les autorités de Taiwan n'arrêteront pas leurs activités séparatistes. Il va de soi que les dirigeants de Taiwan qui se livrent à de telles activités assument la responsabilité de toutes les conséquences qui en découleront.

Depuis un certain temps, le changement de la façon de donner le jour aux dirigeants de Taiwan a suscité une attention générale parmi les Chinois à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Je veux réaffirmer ici que dans le monde il n'y a qu'une Chine et que Taiwan en est une partie inséparable. Quel que soit le changement du mode d'élections des dirigeants de Taiwan, le fait que Taiwan fait partie de la Chine et que les dirigeants de Taiwan ne sont que ceux d'une région de la Chine est inchangeable. La souveraineté d'un Etat appartient à son peuple entier. La souveraineté de la Chine entière, y compris Taiwan, l'archipel de Penghu, les régions de Jinmen et de Mazu, appartient aux plus de 1,2 milliard de Chinois, y compris les compatriotes de Taiwan, et non pas à une certaine partie des habitants de Taiwan. Nous ne lui permettrons pas non plus de changer la souveraineté de la Chine. Si, sous prétexte du changement de la manière de donner le jour aux dirigeants de Taiwan, certains veulent légaliser leurs activités visant à diviser la Chine, cet effort sera vain. Si, sous ce prétexte, des forces étrangères anti-chinoises interviennent dans les affaires intérieures de la Chine et soutiennent l'« indépendance de Taiwan », elles se heurteront à l'opposition ferme du gouvernement et du peuple chinois. Toute tentative d'opposer les intérêts des compatriotes de Taiwan aux intérêts d'ensemble de la nation chinoise est vouée à l'échec.

Le peuple chinois qui a beaucoup souffert de l'agression et de l'humiliation étrangères attache un grand prix à la souveraineté et à l'intégrité territoriale du pays. Le peuple chinois entier, qui possède une longue tradition patriotique, ne manquera pas de réunifier le pays. Mener à bien les affaires de la Chine est la condition la plus fondamentale pour résoudre le problème de Taiwan. Nous nous en tiendrons à la théorie de Deng Xiaoping sur l'édification du socialisme à la chinoise et à la ligne fondamentale du Parti, et transformerons la Chine en un pays moderne, qui est politiquement stable, se développe continuellement sur le plan économique, progresse dans tous les domaines de la société et possède une puissance intégrale. Nous devons appliquer fermement la politique étrangère de paix et d'indépendance, s'opposer à l'hégémonisme et à la politique du plus fort et, sur la base des cinq principes de la coexistence pacifique, développer la coopération et les échanges avec tous les autres pays, et apporter notre contribution à la paix mondiale, au progrès et au développement. Durant l'application du 9e plan quinquennal de développement économique et de progrès social, le gouvernement chinois a successivement recouvré sa souveraineté sur Hong Kong et Macao. Cela met d'autant plus en évidence, devant le peuple chinois tout entier, la solution du problème de Taiwan et la réalisation de la grande œuvre de la réunification de la Chine. Une Chine unifiée, riche et puissante apportera une plus grande contribution à la cause de la paix et du progrès de l'humanité.




Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2004 Tous droits réservés.