100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 

Hausse du prix des logements en Chine

Chine : prix du logement en hausse de 5,7% en novembre

Le prix du logement dans 70 grandes et moyennes villes de Chine a augmenté de 5,7% en novembre par rapport à 2008, a annoncé jeudi le Bureau d'Etat des Statistiques.
 

Le prix de l'immobilier à Beijing est le plus élevé

Acheter un appartement à Beijing est bien plus cher que dans 35 autres villes de Chine, et il n'est pas rare de voir plusieurs membres de la famille apporter leur contribution à un achat, d'après les dernières données disponibles.
 

Hausse des prix des logements à Guangzhou

Le marché de l'immobilier de Guangzhou a été tiré vers le haut depuis le début de l'année. Les logements ont vu leurs prix s'envoler avec l'augmentation des volumes de ventes dans la ville du sud du pays. Mais cette période euphorique ne suffit pas à compenser la baisse observée depuis un an comme nous l'explique Luo Nan.
 

Hausse du prix des logements en 2010

Appuyé par la croissance des prêts bancaires et les prévisions inflationnistes en Chine, le prix des logements devrait poursuivre son ascension l'année prochaine. L'Académie des Sciences sociales de Chine a publié un rapport selon lequel le marché de l'immobilier se stabiliserait au cours du premier semestre de l'année prochaine. Mais la demande générale du marché devrait baisser au cours du premier trimestre. Le rapport annonce que l'indice des prix à la consommation devraient augmenter au deuxième trimestre, alors que plusieurs politiques gouvernementales feraient pression sur les ventes de logements et les prix. Le rapport indique également que les investissements dans l'immobilier augmenteraient au cours du second semestre de l'année prochaine.
 

Les promoteurs immobiliers accumulent pour faire monter les prix

La hausse continue des prix des logements s'explique entre autres par le comportement des promoteurs immobiliers, avec une stratégie de vente éprouvée qui leur permet d'écouler petit à petit leurs lots.
 

Flambée des prix de l'immobilier

Vous souhaitez acheter un appartement en Chine? Eh bien, ce n'est pas le moment. On vient de le dire, les prix ont augmenté de 5,7 % en novembre par rapport à l'an dernier, et ce dans les 70 plus grandes villes chinoises. Cette flambée des prix risque de refroidir pas mal d'acheteurs éventuels.
 

Le risque sur le marché immobilier chinois augmente

Le marché immobilier chinois est actuellement porté par la spéculation. C'est en tout cas l'avis et la mise en garde de certains observateurs du secteur qui jugent que le choix de la propriété à des fins d'investissement au lieu d'une demande véritable de logement pourrait créer des phénomènes récemment observés aux Etats-Unis.
 

La Chine vise un sain développement de son secteur immobilier

La Chine entend mettre un frein à la forte hausse des prix de l'immobiler

Le Conseil des Affaires d'Etat, le gouvernement chinois, a annoncé lundi 14 décembre que le gouvernement était en train de discuter de mesures et de politiques destinées à assurer au secteur de l'immobilier un développement sain, face à l'augmentation trop rapide des prix du logement dans certaines villes.
 

La Chine cherche à réduire les prix de l'immobilier

Le rebond de l'économie chinoise pose un certain nombre de problèmes. Les prix de l'immobilier sont en hausse depuis des mois, et les autorités prennent une série de mesures pour mettre un terme à la spéculation et rendre abordable davantage de logements pour les personnes dans le besoin.
 

Des mesures pour réfréner la spéculation

Alors que les prix de l'immobilier dépassent les revenus moyens de la population, les acheteurs chinois placent leurs espoirs dans le gouvernement afin que celui-ci maîtrise d'éventuelles bulles spéculatives et contribue à une baisse des prix.
 

Chine : la taxe foncière va réduire la bulle spéculative

Le Conseil des Affaires d'Etat de Chine va donc mettre en place une taxe sur la vente de biens immobiliers en 2010. Elle concernera les ventes effectuées dans un délai inférieur à cinq ans. La décision s'explique par la forte hausse des prix de l'immobilier depuis novembre qui accentue les craintes de création d'une bulle spéculative.
 

Nouvelles mesures pour refréner la spéculation immobilière

Le gouvernement central a révisé sa politique préferentielle actuelle s'agissant des ventes immobilières afin de faire face à d'éventuelles bulles sur le marché.
 

La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?

« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence

L'acharnement sur l'achat de l'immobilier dans le principal centre financier du pays a fait en sorte que l'offre est devenue inférieure à la demande, et cette dernière n'a d'ailleurs probablement jamais été importante.Le flux d'investissements qu'il y avait eu préalablement a été déclenché cette année par le crédit facile et les attentes d'une réévaluation progressive des monnaies, ce qui a alimenté une hausse persistante des prix de l'immobilier.Avec les acheteurs potentiels qui craignent que les prix puissent atteindre des pics encore plus élevés dans les mois à venir, l'achat d'un appartement est devenu une véritable obsession.
 

Faire exploser la bulle immobilière chinoise

Lorsque la Chine a annoncé son plan massif de relance économique, cette série de mesures était surtout orientée pour mettre l'économie sur une trajectoire de croissance à long terme et non pas pour attiser un nouveau boom immobilier.Mais les craintes augmentent concernant le fait que le plan de relance de 4 trillions de yuans (586 milliards de dollars) a été siphonné afin de gonfler la bulle immobilière qui risque d'éclater bientôt.
 

85,6% des Chinois craignent une augmentation des prix en 2010

Selon une enquête d'opinion effectuée par le Centre d'enquête sociale du journal China Youth Daily, 85,6% des personnes interrogées pensent que les prix des produits quotidiens de première nécessité augmenteront dans leur ville en 2010, dont 46,7% pensant que l'augmentation sera "générale" et 12,1% pensant qu'elle ne sera que "partielle". 12,1% des personnes interrogées estiment que les prix seront "généralement stables". Seulement 1.6% et 0.7% pensent que les prix "baisseront pour une part" ou "d'une manière générale".
 

Un économiste de renom met en garde contre de possibles bulles financières

Un économiste chinois a mis en garde contre la hausse des prix immobiliers et des actions, du fait de liquidités excessives. Ce sont des "signes de bulles financières".