Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 02.04.2009 16h13
Normalisation des relations entre la Chine et la France (2)

Le choix du moment opportun pour la publication du communiqué n'est pas fortuit.

Ce qui mérite tout notre intérêt, c'est que le communiqué de presse sino-français vient d'être publié tout juste à la veille de la tenue du Sommet de Londres. Le choix du moment opportun pour sa publication n'est aucunement fortuit.

L'ancien ambassadeur de Chine accrédité à l'Union européenne Ding Yuanhong a dit : « la publication conjointe du communiqué par les deux parties chinoise et française signifie que c'est le résultat de plusieurs réunions de consultations entre les deux parties et montre qu'elles se sont préparées pour le Sommet et que l'événement n'est pas fortuit. ». Un diplomate français, qui a accepté une interview par téléphone de notre correspondant a indiqué que le brain-trust du Président Sarkozy a déjà commencé au début de cette année à faire des efforts en vue de promouvoir une rencontre entre hauts dirigeants français et chinois et il a été finalement décidé que la rencontre aura lieu au Sommet du G20 à Londres.

D'un côté, l'impasse dans lequel sont plongées les relations sino-françaises a occasion de grosses pertes aux intérêts de la partie française. En fin de janvier dernier, le Premier Ministre chinois Wen Jiabao a effectué une tournée en Europe en évitant la France. En février, la délégation chinoise de promotion commerciale s'est rendue en Europe pour y faire des achats en esquivant également celle-ci. On apprend de source bien informée que pour le seul projet de fourniture de T.G.V. destinés au chemin de fer Beijing—Shanghai, la partie française a perdu une grosse commande de 750 millions d'euros. Tous ces facteurs ont renforcé les appels en France pour le rétablissement à la normale des relations franco-chinoises détériorées.

De l'autre côté, la France a besoin de la coopération avec la Chine pour faire face à la crise économique et financière qui sévit actuellement à travers le monde. La Chine est vouée à jouer un rôle important au Sommet du G20 qui aura lieu à Londres, alors qu'à ce sommet qui a pour pays hôte la Grande-Bretagne, la France souhaite pouvoir montrer sa grande force d'influence. Auparavant, la France et l'Allemagne ont toujours exigé que le sommet concentre ses efforts pour aboutir à un résultat concret concernant le renforcement du contrôle financier international et ont critiqué violemment le modèle économique « anglo-saxon » qui est à l'origine de la crise. C'est ainsi qu'elles sont « entrées en lice » et défient les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Pour augmenter la pression, le Président Sarkozy a même lancé, à un certain moment, une menace selon laquelle la France se retirerait du Sommet dans le cas où sa demande ne serait pas satisfaite. Maintenant, la partie française recherche activement l'amélioration des relations avec la partie chinoise, ce qui montre sans aucun doute que Nicolas Sarkozy est toujours confiant dans le rôle positif qu'il a à jouer au Sommet et dans le résultat substantiel qui pourrait aboutir. De plus, Il a un vif désir d'obtenir le soutien des pays en voie de développement représentés par les pays émergents.

Vu de la position actuelle de toutes les parties concernées, il est de toute évidence qu'il y aura une lutte acharnée au Sommet, alors que la réconciliation entre la Chine et la France est dans l'intérêt des deux parties qui pourront alors renforcer la coopération et la coordination quant aux problèmes importants qui les intéressent en commun, ce qui pourrait produire un certain effet sur le résultat du Sommet.

[1] [2] [3]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Beijing et Paris vont renforcer leurs liens
 La première séance de dialogue stratégique et économique entre la Chine et les Etats-Unis prévue en été prochain à Washington
 G20/presse suisse : le plan de relance de Chine donne déjà des résultats positifs
 Hu et Obama désignent les représentants spéciaux pour les mécanismes de dialogue stratégique et économique Chine-Etats-Unis
 Ban Ki-moon à Londres pour le Sommet du G-20
 "La Chine devrait lutter contre le protectionnisme"
 La France réaffirme son opposition à toute indépendance du Tibet
 Obama et Brown d'accord pour des actions mondiales en vue de lutter contre la crise économique
 Merkel et Sarkozy préconisent des mesures concrètes au sommet du G20
 Entretiens entre Obama et Brown avant le sommet du G20
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.