100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 24.02.2010 14h16
Pour pallier la pénurie de la main-d'œuvre, il est nécessaire d'améliorer la qualité d'emploi (2)

Les quatre principaux facteurs de la « pénurie de la main-d'œuvre ».

Quelle est la raison pour laquelle il s'est produit un nouveau manque de travailleur migrants d'origine paysanne dans la région du Delta du Zhujiang (Rivière des Perles), dont notamment à Guangzhou et à Shenzhen ? Pour répondre à cette question, le professeur Zhan Xinmin de l'Institut de recherches sur les ressources humaines de l'Ecole normale supérieure de la Chine Méridionale a avancé les quatre principaux facteurs suivants :

Le premier, c'est le réchauffement sensible et évident du grand environnement économique qui fait que le marché devient de plus en plus florissant, ce qui augmente les besoins des marchés dérivés et qui accroît tout naturellement la demande en main-d'œuvre.

Le deuxième, c'est que les autres régions du pays ont connu également un développement rapide et vigoureux et que surtout grâce aux mesures stratégiques adoptées et appliquées successivement par l'Etat en vue de l'émergence des régions du centre et de l'exploitation des régions de l'ouest ont accru la demande en main-d'œuvre (nongmingong) dans ces régions-là, ce qui a diminué tout naturellement l'approvisionnement de celle-ci dans la région du Delta du Zhujiang.

Le troisième, c'est évidence du facteur structurel. La plupart des commandes ajoutées concerne les entreprises à haute intensité de travail dont la demande en main-d'œuvre augmente considérablement et le manque en main-d'œuvre ordinaire se fait sentir fortement et lourdement.

Le quatrième, c'est le changement structurel qui s'est produit à l'intérieur de la main-d'œuvre rurale. Les jeunes de la génération post-80 et de la génération post-90 sont devenus la force principale des demandeurs d'emplois, tandis que ces nouvelles générations de nongmingong ont des exigences et des aspirations différentes de leurs prédécesseurs et un grand nombre d'entre eux ne désirent pas être un simple ouvrier de production. Bien qu'ils sont venus dans la Province du Guangdong pour y chercher du travail, mais leur présence n'atténue peut-être pas le manque urgent en main-d'œuvre ordinaire.
[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : examen du « Rapport d'activités du gouvernement »
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années
2010: une année de danse avec le tigre
Tibet : Mieux vaut constater les faits que parler
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »