Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 10.12.2010 08h33
2010 : la relation sino-française se tourne vers le monde (2)

Le dynamisme des relations sino-françaises n'est pas dû au hasard ; il peut être expliqué par quatre raisons principales.

Premièrement, les deux parties s'en tiennent à une approche stratégique et de long terme

Les relations bilatérales ont parfois connu des revers, comme après les incidents de 2008, sans doute causés par l'instabilité de la politique du nouveau gouvernement français envers la Chine. Néanmoins, le dirigeant français possède une sagesse politique et une vision stratégique. Dans le contexte de la crise financière, le président Sarkozy a immédiatement voulu normaliser ses rapports avec la Chine. Depuis, la politique du gouvernement français vis-à-vis de la Chine est devenue plus rationnelle et plus mûre, car l'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine et les actions irrespectueuses de ses intérêts fondamentaux et préoccupations portent atteinte non seulement aux relations sino-françaises, mais aussi, dans une large mesure, aux intérêts fondamentaux de la France. En gardant un esprit lucide, la partie chinoise a souhaité éviter le recul continuel des relations bilatérales et les promouvoir. C'est grâce aux efforts communs et aux consultations étroites des deux pays que les relations ont pu être restaurées à temps et développées. On peut ainsi dire qu'après les revers, les relations sino-françaises ont une base plus ferme, ce qui crée des conditions favorables pour les porter à un nouveau palier de développement durable.

Deuxièmement, l'approfondissement de la coopération économique et commerciale

La France est maintenant le quatrième partenaire commercial de la Chine au sein de l'UE et le deuxième exportateur européen de technologies vers la Chine, tandis que la Chine est le septième plus grand partenaire commercial de la France et son plus grand partenaire en Asie. Ces dernières années, la relation économique et commerciale a été en particulier marquée par le niveau accru de la coopération dans les technologies de pointe avec des succès remarquables. Des accords ont été conclus dans l'électricité nucléaire, les énergies propres, la recherche et le développement d'avions de ligne. Des accomplissements réels ont été réalisés en matière de technique nucléaire et de construction. Actuellement, les deux pays procèdent au réajustement de leurs structures industrielles et au changement de leurs modèles de développement pour relever les défis mondiaux. Cela offre de bonnes occasions pour explorer de nouveaux domaines de coopération. La complémentarité évidente et la signification stratégique de la coopération seront plus marquées dans le contexte de la réponse mondiale à la crise financière, de la reprise économique et du développement des nouvelles technologies, ainsi que de l'exploration de nouveaux pôles de croissance. Durant cette visite de Hu Jintao en France, les deux parties ont signé des contrats pour une valeur totale de vingt milliards de dollars américains, portant sur l'aéronautique, l'électricité nucléaire, la communication, l'énergie et d'autres domaines de technologies de pointe. La coopération bilatérale renforcée et élargie consolide leur relation pour un développement stable à long terme.

[1] [2] [3] [4]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?