Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 23.06.2011 15h37
Les secrétaires des cellules du Parti, plus que de simples dirigeants politiques (3)

S'engager pour le peuple

Il y a 25 ans, Guo Junke a été parmi les premiers étudiants de l'université du Shandong à devenir membres du Parti, et il a été élu secrétaire de la Cellule du Parti chez les étudiants. Après avoir obtenu son diplôme en 1986, M. Guo a été affecté à un poste dans un institut de recherche. Grâce à ses connaissances des interactions entre les photons à basse énergie et les bio-organismes, il a inventé un appareil pour les soins de la peau pendant ses temps libres, et il a obtenu un brevet national pour son invention. En 1998, il a cofondé la société Hangkeliang Caicheng afin de produire et de vendre son appareil.

L'an dernier, M. Guo a été nommé secrétaire de la Cellule du Parti de la rue Wanshou, dont les membres sont issus de sociétés privées ou étrangères de la zone. Il invite souvent les membres du Parti dans son entreprise où il organise les réunions courantes. Les débats y sont ouverts et francs, et ils portent sur tous les types de problèmes sociaux et sur les moyens d'y remédier. Cependant, lors d'une des dernières réunions, les participants ont été surpris par le nombre de personnes qui se pressaient dans les locaux de la compagnie : M. Guo offrait des traitements gratuits contre l'acné en utilisant son appareil breveté.

« Au départ, beaucoup de patients souffrant d'acné étaient sceptiques quant à la gratuité du traitement. Ils craignaient une arnaque sous-jacente ou doutaient des effets thérapeutiques du traitement. Après avoir constaté le sérieux de l'initiative, ils ont été soulagés de s'apercevoir qu'il n'y a pas que tromperies et fraudes dans notre société, et que certains services peuvent être offerts gratuitement. Ce que nous faisons est l'incarnation même du principe du Parti : servir le peuple de tout notre cœur. Cela donne de grands espoirs pour l'avenir », a déclaré M. Guo, en s'adressant aux membres de la Cellule du Parti. « En effet, la majorité de nos clients sont des étudiants ou de jeunes diplômés, c'est-à-dire l'avenir de la nation. Nous ne devons pas entacher leur confiance dans le Parti. Les boutons sur le visage sont faciles à faire disparaître, mais le découragement moral qui en découlerait exigerait un travail s'étalant sur plusieurs générations pour se dissiper. »

Pourtant, bien des membres de la Cellule du Parti et des utilisateurs du service gratuit s'interrogent sur la viabilité économique de cette petite entreprise d'une dizaine de personnes. M. Guo confie que, même si le produit marche bien commercialement, la société manque de capitaux. Cependant, suite aux traitements gratuits, de riches investisseurs ont montré de l'intérêt à soutenir l'activité. « Ainsi, nous pouvons compter sur plus de monde pour aider non seulement les étudiants, mais aussi ceux qui ont de faibles revenus. »
« Affirmer ses propres valeurs en aidant les autres » est le principe de base de cette entreprise depuis sa fondation, il y a 13 ans. Des statistiques de la Fédération de l'industrie et du commerce de Chine montrent que l'espérance de vie moyenne d'une entreprise privée chinoise est de moins de trois ans, et que seulement 15 % des sociétés survivent plus de 10 ans. Mis à part les problèmes financiers, la durée de vie si brève des entreprises chinoises peut également s'expliquer par le goût de certains dirigeants pour le succès rapide et les profits à court terme.

M. Guo se souvient de la période où sa société était au bord de la faillite : « En y réfléchissant sérieusement, j'ai réalisé que je m'étais trop focalisé sur ce que je pouvais obtenir. J'ai compris que je devais apprendre à donner. » Quand les gains immédiats ont cessé d'être la priorité, la situation de l'entreprise s'est améliorée. Il a alors décidé d'aider davantage ses employés et l'ensemble de la société. Certains de ses ouvriers sont issus de familles modestes et leurs revenus sont très faibles. Pourtant, lorsque la société de M. Guo a été en péril, ils n'ont pas abandonné le navire. Au contraire, ils ont continué à redoubler d'effort pour l'entreprise. Aujourd'hui, certains d'entre eux ont monté leur propre entreprise avec l'aide de M.Guo.

[1] [2] [3] [4]

Source: La Chine au présent

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao présente ses condoléances à Medvedev après un accident aérien russe
Prochaine visite en Chine d'un dirigeant de l'opposition de Libye
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident