Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.03.2012 08h38
Une coopération internationale est nécessaire pour garantir une sécurité nucléaire mondiale (ANALYSE) (3)

LA CONTRIBUTION DE LA CHINE

La Chine, un des premiers pays à avoir signé l'ICSANT, a toujours attaché une grande importance à la sécurité nucléaire. Elle ne s'est jamais départie de son attitude responsable en s'opposant fermement à la prolifération nucléaire et au terrorisme nucléaire.

La Chine a également renforcé sa sécurité nucléaire, assumé pleinement sa responsabilité internationale pour la sécurité nucléaire et participé activement à la coopération mondiale dans le domaine de la sécurité nucléaire. Elle a en outre aidé, dans la mesure de ses moyens, les pays en développement à préserver leur sécurité nucléaire.

Le ministre assistant des Affaires étrangères chinois, Ma Zhaoxu, a récemment déclaré que le président chinois Hu Jintao allait prendre part au sommet de Séoul sur la sécurité nucléaire, lors duquel il donnera des précisions sur la position de la Chine ainsi que sur les efforts déployés et les mesures importantes prises en matière de sécurité nucléaire.

"En tant que pays qui cherche à développer l'énergie nucléaire, la Chine a toujours attaché une grande importance à la sécurité nucléaire et participe activement à la coopération internationale sur la sécurité nucléaire", a-t-il affirmé.

La Chine souhaite que le Sommet de Séoul soit l'occasion de renforcer le consensus international et de promouvoir la coopération internationale en matière de sécurité nucléaire, contribuant ainsi à l'élévation du niveau des matières nucléaires dans le monde, d'assurer davantage la sécurité des installations nucléaires et de promouvoir le développement durable de l'énergie nucléaire.

Toutefois, Way Kuo, membre de l'Académie de l'ingénierie de Chine et de l'Académie nationale de l'ingénierie des Etats-Unis, a estimé que la plus grande contribution du sommet de Séoul serait celle aux négociations et à l'entente entre les participants.

A son avis, en raison de l'absence de document final juridiquement contraignant lors du sommet ainsi que de différences de points de vue entre les pays en ce qui concerne la sécurité nucléaire, il faudra encore du temps pour la communauté internationale de s'efforcer de réaliser une percée en matière de sécurité nucléaire.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 25 mars
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine
La décision de l'OMC sur les terres rares révèle une faille du système
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?