Flash :

Wikileaks : le serveur a été acheté en ligne par un adolescent pour 33 000 Dollars Des scientifiques chinois rendent des terres à nouveau arables A la découverte de la cascade Hukou du fleuve Jaune Chine : plus d'étrangers obtiennent la carte verte La police nigériane a libéré un archevêque anglican de la région du Delta du Niger Djibouti lance une nouvelle stratégie de protection sociale Plus de 3 500 cas d'accident de circulation enregistrés chaque année en Guinée Nigeria : un bus tombe dans une rivière, 14 morts Photos personnelles de Christel Takigawa Ouverture du procès du tueur d'un bébé à Beijing Chine : une inondation dans une mine piège cinq mineurs au Liaoning Beijing : le trafic va reprendre normalement sur la ligne 4 du métro Guinée/législatives : le PM appelle les populations à se rendre massivement aux runes le 24 septembre Mali : un ministre à Kidal pour apporter le message de paix du président IBK Le roi marocain attendu jeudi au Mali pour une visite Djibouti : l'alliance au pouvoir appelle l'opposition à s'investir davantage dans le dialogue L'Autrichien Michael Kemeter, à l'assaut d'une tour de 268 mètres Le doyen de l'humanité est décédé à l'âge de 112 ans Après l'affaire du tweet, Valérie Trierweiler s'est enfermée chez elle par peur d'être « lynchée » La remise à flot du Costa Concordia devrait commencer sous peu

Beijing  nuageux~Pluie  25℃~18℃  City Forecast
Français>>Environnement

Des scientifiques chinois rendent des terres à nouveau arables (2)

( le Quotidien du Peuple en ligne )

16.09.2013 à 16h19

Depuis 2003, 20 millions de plantes résistantes à la sécheresse, comme (dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du haut à gauche) le sphaerocephalus Echinops, le Poacyngrn hendersonii et le Calligonum rubicundum, ont été plantées le long de la route. Photos Hou Yiguo / pour le China Daily

Le sable a également menacé une route majeure qui traverse sur l'axe nord-sud du Désert du Taklamakan.

La route, longue de 562 kilomètres, achevée en 1995, raccourcit le trajet entre Urumqi et Hotan de 500 km. Mais elle avait été en proie à des problèmes causés par le sable.

Xu Xinwen, Directeur de la station, et son équipe ont consacré une grande partie de leurs efforts à sécuriser la route.

« Parfois, le sable s'empilait sur la route sur plusieurs mètres de hauteur », a déclaré M. Xu. Diverses méthodes ont été essayées, y compris les clôtures et les barrières, mais toutes avaient des inconvénients.

« L'obstacle le plus efficace pour le sable est reverdissement », a déclaré M. Xu.

Cependant, dans un désert où les précipitations annuelles sont de 10 millimètres seulement, « planter un arbre et l'alimenter jusqu'à sa croissance totale est encore plus difficile que d'élever un enfant », a dit Xu.

M. Xu a trouvé des graines et des plantes qui peuvent survivre dans l'eau salée et amère qui se trouve sous le sable, comme le tamaris chinois, le Calligonum et Haloxylon ammodendron.

Depuis 2003, 20 millions de plants résistants à la sécheresse ont été plantés le long de la route, formant une ceinture verte de 72 à 78 mètres.

Les plants sont irrigués par l'eau souterraine pompée dans 114 puits d'eau. Par rapport au coût de l'entretien des clôtures et de barrières, l'irrigation des plantes économise quelque 30 millions de Yuans (4,9 millions de Dollars US) chaque année.

Les découvertes et les applications des plantes du désert sont un processus long, selon Guan Kaiyun, Directeur du Jardin Botanique Eremophytes de Turpan.

« Nos chercheurs travaillant dans les stations pour trouver les plantes et les semences, et nous sommes en charge de l'introduction de plantes et de leur acclimatation, qui prend parfois finalement plus d'une décennie », a déclaré M. Guan.


[1] [2] [3]

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sondage

Pages spéciales