100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
FrançaisMise à jour 09.06.2009 17h00
« Mets ton masque ou tu vas mourir »

L'article « Unmasked » de Barry Cunningham dans le Global times du 4 juin dernier est une assez bonne illustration du fait que la population ne sait pas exactement quelles sont les mesures de précaution à prendre contre la grippe A (H1N1). L'éditorialiste américain raconte que ses deux amis chinois, Hai Bo et Xiao Lu, qui l'ont accompagné à l'aéroport de Pékin, ont insisté sur le port du masque pendant tout son trajet entre Pékin et Chongqing, la ville où il se rendait en mission.

Il a refusé de mettre le masque à l'aéroport après avoir découvert que parmi les passagers qui faisaient la queue au check-in, seulement deux autres personnes en portaient un. « Mets ton masque maintenant, s'il te plaît », lui ont-ils adressé un SMS après qu'il ait passé le contrôle de sécurité, « Nous ne voulons pas que tu meures ».

L'inquiétude des amis chinois est compréhensible : il y a des personnes qui meurent de la grippe du type A (H1N1) dans le monde. Et le Xinbao (信报), le journal distribué gratuitement dans le métro de Pékin juxtapose sur la même page les informations sur le nombre de décès récents de la grippe porcine dans les pays étrangers avec un article sur l'absence de cas mortels en Chine. Rien d'étonnant que les deux amis de Cunningham le mettent en garde contre les risques d'exposition à ce virus, en lui recommandant vivement de mettre le masque, et c'est d'autant plus outrant de voir l'Américain tourner ce geste amical au ridicule en faisant référence à Donald Trump, le milliardaire excentrique qui refuse même de serrer la main d'un inconnu de peur d'attraper un virus…Mais tout compte fait, autant les deux Chinois sont trop alarmistes, autant l'Américain est trop flegmatique face à ce problème.

La pandémie de la grippe de type A, dite “porcine”, est imminente. Depuis un mois, en effet, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a placé le monde au niveau 5 de son échelle d'alerte de 6, avec le cap de 10000 personnes touchées par la maladie qui a déjà été dépassé. Mais à cause d'une mauvaise information, la panique a tendance à l'emporter sur la prise de mesures efficaces par chacun.

Lorsque l'épidémie du SRAS faisait des ravages en Chine en 2002 et 2003, les parisiens avaient peur des passagers asiatiques qui éternuaient dans lé métro. Et Dieu sait qu'on tousse et éternue dans la vie pour de nombreuses raisons. La situation semble devenir analogique maintenant à Pékin. Je m'en suis rendu compte après qu'une grand-mère et sa petite-fille ont refusé de prendre l'ascenseur avec moi car j'ai éternué dans le hall de l'immeuble.

Pendant la fête de Duanwu (la fête des bateaux-dragons) le 28 mai, j'ai vu 5 passagers porter des masques dans le wagon du train D20 Pékin-Changchun (toutes des jeunes femmes).
Mais en s'endormant, elles avaient tendance à mettre le masque sur les yeux pour que la lumière ne les gêne pas. Dur dur d'avoir le masque tout le temps sur la partie inférieure du visage, on inspire, on expire, il devient rapidement moite, et pas très agréable à porter...

Voici donc les mesures de précaution publiées par l'OMS qui sont à prendre pour prévenir le virus A (H1N1).

Que faut-il faire ?

Il faut surveiller l'apparition de symptômes de grippe suivants : la fièvre, la fatigue, la perte d'appétit, la toux, les maux de gorge, les éternuements et les sécrétions nasales, les vomissements et les diarrhées. Ensuite, il faut adopter les mesures d'hygiène et de prévention prescrites contre tout type de grippe : se laver les mains régulièrement, se couvrir la bouche et le nez lorsqu'on tousse ou éternue et rester à la maison si on se sent malade.

Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire ?

Il ne faut surtout pas tenter de se faire prescrire un antiviral préventif. Les antiviraux Tamiflu et Relenza sont efficaces contre le nouveau virus, mais ils sont réservés aux malades et au personnel de santé. Ils n'immunisent pas contre le virus, mais peuvent atténuer les symptômes de la grippe et en réduire la durée. Leur utilisation massive pourrait au contraire rendre le virus résistant aux antiviraux.

Par ailleurs, à moins de présenter des symptômes, il ne faut pas utiliser le masque. Selon les organismes de la santé internationaux, les gens portent le masque souvent de manière inadéquate et ils le contaminent en le manipulant. Il n'y aurait donc pas d'avantage à en porter un et cela augmenterait même dans certains cas le risque de contagion.

En outre, il ne faut pas tenter de se faire vacciner si on n'a pas l'intention de voyager. Il est peu probable que le vaccin contre une grippe saisonnière offre une protection contre la grippe A (H1N1). Par contre si vous prévoyez aller en voyage, il est recommandé de se faire vacciner contre la grippe puisque le virus saisonnier circule encore.

Enfin, il ne faut pas craindre de manger du porc. La grippe se transmet par des sécrétions qui contiennent des virus (par la toux, les éternuements ou des objets contaminés) et non pas par la viande de porc. On peut donc en consommer.

Selon le dernier rapport de l'OMS publié le 5 juin, 69 pays ont été contaminés par le virus A(H1N1) avec 21940 cas de malades confirmés, dont 125 décès. Pour la Chine, l'OMS rapporte 89 cas de maladie avec 20 nouveaux cas confirmés récemment.

Eugène Zagrebnov

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
J'ai eu la grippe H1N1 . Chu tu morte ? NANNNN . Alors 2012 je t'attend =D
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'économie chinoise continue à connaître une croissance vigoureuse
Le vice-président chinois rencontre le président du parti au pouvoir du Botswana
Y a t-il un danger que la Chine oublie le passé ?
Qu'est-ce que la Chine peut apporter à l'Afrique ?
Des entreprises chinoises empêchées d'investir aux Etats-Unis : un nouveau rideau de fer pour garantir la « sécurité de l'Etat » ?
La Chine a besoin de développer ses propres marques
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?