Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 01.07.2009 11h19
Un fonctionnaire mécontent du projet de loi américaine sur le climat

Les Etats-Unis ont placé la barre trop bas et ont donné au monde un mauvais exemple avec l'adoption du projet de loi sur le changement climatique vendredi, a affirmé un haut fonctionnaire chinois du changement climatique.

Li Gao, directeur de division du Département sur les changements climatiques de la Commission nationale du développement et des réformes, a déclaré que les Etats-Unis n'ont pas répondu aux attentes internationales en approuvant ce document.

Li a déclaré que l'objectif des émissions de carbone à moyen terme prévu par le document serait probablement pris pour la nouvelle norme adoptée par les pays développés dans la lutte contre le réchauffement de la planète.

Et le fonctionnaire a dit à China Daily que American Clean Energy and Security Act (ACESA) – aussi décevant que cela puisse paraître – pourrait ne pas être adopté par le Sénat cet automne, car il n'a été approuvé que par 219 voix contre 212 à la Chambre des représentants.

L'ACESA oblige les grandes entreprises américaines de réduire les émissions de dioxyde de carbone - par le biais d'un plafonnement et d'échange du système - de 17% des niveaux de 2005 d'ici 2020 et de 83% d'ici 2050.

Bien que l'adoption du projet de loi soit une "mesure positive", Li considère que l'objectif à moyen terme sera largement en dessous de ce que les pays industrialisés doivent faire pour lutter efficacement contre le réchauffement de la planète.

"L'objectif des émissions, si l'on convertit ces données sur une base de 1990, ne représente que 4% d'ici 2020", a déclaré Li. "C'est loin de ce que la Chine et le groupe des 77 pays en développement ont demandé (aux pays développés)."

Les pays en développement ont appelé les pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 25% à 40% du niveau de 1990 d'ici 2020.

"Au lieu de viser haut, certains pays développés suivront cet exemple et vont faire pression pour des objectifs moins élevés," a dit Li.

L'objectif à moyen terme des Etats-Unis sera également d'"élargir les divergences" entre les pays développés lors des négociations sur le changement climatique parce que l'Union européenne a proposé une réduction de 20% par rapport au niveau de 1990, a ajouté Yu Hongyuan, professeur associé à l'Institut des études internationales de Shanghai.

Li a dit qu'il était également préoccupé par une clause dans de l'ACESA qui appelle à la tarification après 2020 sur les importations en provenance des pays n'ayant pas de système de limitation des émissions de dioxyde de carbone. Il a dit que mélanger l'écologie et le commerce ne "fera que rendre la question plus complexe" et "cela va endommager les efforts de coopération internationale visant à lutter contre le réchauffement climatique".

Le président des Etats-Unis Barack Obama, qui a qualifié le projet de loi de "première étape extraordinaire", a également pris ses distances par rapport à cette proposition, affirmant que les Etats-Unis doivent être très prudents quant à "l'envoi de signaux protectionnistes."

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?