100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 28.01.2010 11h13
Le niveau de la mer en Chine est au plus haut depuis trente ans

Ce changement, ont prévenu les autorités, menace des milliers de personnes vivant dans les zones côtières. Le niveau de la mer en Chine a en effet atteint l'année dernière son plus haut point depuis les trente dernières années, menaçant la sécurité de milliers de personnes vivant dans ces zones, a dit le 27 janvier l'Agence Nationale des Océans.

L'augmentation moyenne du niveau de la mer lors des trente dernières années a atteint 2,6 mm par an, soit bien plus que la moyenne mondiale annuelle de 1,17 mm, a montré un rapport sur la montée du niveau de la mer en Chine publié par l'Administration Océanique d'Etat.

« L'année dernière, le niveau de la mer s'est élevé de 8 mm par rapport à 2008, et même de 113 mm à Hainan, le plus haut niveau dans tout le pays », a déclaré hier Lin Shanqing, directeur du Département de prévision et de secours en cas de désastre de l' Administration Océanique d'Etat.

Des conditions météorologiques extrêmes comme des températures élevées et des moussons jouent un rôle important dans la montée du niveau de la mer, dit-il.

A la mi-août de l'année dernière, des températures élevées ont touché la plus grande partie du Sud de la Chine, provoquant une montée du niveau de la mer en septembre d'environ 180 mm de plus que l'année précédente et amenant la température océanique à 28,5 C, le deuxième plus haut niveau de ces trente dernières années, d'après le rapport.

Les experts estiment que le niveau de la mer, le long des zones côtières de Chine, continuera à monter, et un maximum de 130 mm par an est tout à fait possible pour les trente prochaines années.

Afin d'éviter les dommages éventuels causés par la montée des eaux comme des marées dévastatrices, l'érosion côtière, l'envahissement des terres par l'eau de mer et la salinisation des sols, des responsables de l'Administration Océanique d'Etat ont suggéré aux autorités des villes côtières d'améliorer les systèmes de surveillance du niveau de la mer et de prendre en compte l'impact de cette montée des eaux dans l'élaboration des leurs plans de développement économique.

« Le Delta du Yangtsé, le Delta de la Rivière des Perles, le Delta du Fleuve Jaune et les zones côtières de Tianjin sont les zones les plus économiquement développées du pays, et ce sont des régions pouvant potentiellement souffrir de l'impact de la montée du niveau de la mer », a déclaré le 27 janvier Xu Sheng, Directeur du Service National de Données et d'Informations Marines.

« Les autorités locales des zones côtières devraient construire des digues plus hautes et prendre des mesures de protection de l'environnement afin de ralentir la montée du niveau des eaux », dit-il.

Pour des pays insulaires comme les Maldives, une montée du niveau des océans d'un mètre seulement est rien moins qu'une affaire de vie ou de mort.

Plus de 70% de la population mondiale vit sur des plaines côtières et onze des quinze plus grandes villes du monde sont situées soit au bord de la mer soit dans des estuaires.

Rajendra Pachauri, président du Panel Intergouvernemental sur le Changement Climatique avait déclaré le 7 décembre dernier à Copenhague que l'objectif annoncé de maintenir l'élévation de la température globale sous le niveau de 2C au cours de ce siècle amènerait une montée du niveau des océans de 0,4 à 1,4 m. Qu'on ajoute à cela la fonte des neiges et des glaces, et certains petits Etats insulaires ainsi que le Bengladesh seront submergés.

Et un certain nombre d'experts de l'Université d'Oxford ont également prédit qu'une montée du niveau des océans dans le monde d'au moins deux mètres est désormais quasiment imparable du fait des émissions de gaz à effet de serre dues à l'activité humaine, à moins que la planète ne se refroidisse.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Open d'Australie: Zheng Jie qualifiée pour les demi-finales
Un vice-PM chinois appelle au renforcement des relations économiques avec la Suisse
A qui la marque « Cabernet » ?
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale