100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 14.02.2010 10h54
Expo 2010 : réveillon calme pour dix jeunes pandas géants

Les dix jeunes pandas géants ayant élu domicile à Shanghai pour la prochaine Exposition universelle s'adaptent à leur nouvelle vie et passent les congés de la fête du Printemps dans la quiétude.

Le Zoo de Shanghai, foyer provisoire des dix pandas, est relativement calme, la plupart des familles étant occupées à faire leurs achats pour les festivités du Nouvel An lunaire chinois.

Les pandas semblent apprécier la tranquilité. Sans les regards et cris des visiteurs, ils paraissent plus détendus, s'amusant dehors ou engloutissant des feuilles de bambou.

Leur repas du réveillon aura lieu à 15H00, a déclaré Chen Lihua, gardien des pandas au zoo.

"Le menu est ordinaire : du bambou et du pain de maïs en plat principal, du lait, des pommes et des carottes", a déclaré Chen, ajoutant : "Nous avons également préparé leurs pousses de bambou favorites."

Ces pandas, six femelles et quatre mâles, sont arrivés à Shanghai début janvier 2010 pour un séjour d'un an.

Ils seront exposés au Zoo de Shanghai pendant six mois et passeront le second semestre de l'année au Zoo sauvage de Shanghai. Il s'agit de la plus grande exposition de pandas géants jamais organisée en dehors de leur pays natal, la province du Sichuan (sud-ouest).

Les dix pandas, âgés d'environ un an et demi, sont nés dans le centre d'élevage des gorges de Bifeng à Ya'an, dans le Sichuan, après le violent séisme de Wenchuan en 2008.

- Exposition universelle de Shanghai

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité
La portée du « modèle chinois » trop large