100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 19.03.2010 09h59
La pire sécheresse du siècle au sud de la Chine

Le sud connaît sa pire sécheresse depuis un siècle. Au 17 mars, ce sont près de 6,5 millions d'hectares de terres arables qui ont été touchés. Plus de 20 millions de personnes et 12 millions têtes de bétail se trouvent désormais confrontées à une pénurie en eau potable.

Dans la province du Yunnan, la sécheresse se fait plus sévère. Selon les experts, le temps chaud et sec se poursuivra au cours des deux prochains mois . Plus de deux milliards de yuans et 11 millions de personnes oeuvrent sur le terrain pour tenter de réduire les conséquences négatives de cette situation climatique.

Quelques régions de la province de Guizhou souffrent de ces conditions de sécheresse depuis une demi- année. Certaines terres arables n'auront plus de récoltes cette saison. Les paysans ont été obligés de semer à intervalles réduits en raison des ressources limitées en eau .

12 des 14 villes de la Région autonomne Zhuang du Guangxi ont été touchées. Environs 2 millions de personnes et 870 mille têtes de bétail ont un besoin urgent en eau potable. Des chiffres qui poursuivent leur hausse inquiétante.

A l'heure actuelle, le gouvernement a fourni plus de 2,5 milliards de yuans afin de lutter contre la sécheresse. Plus de 15 millions de personnes sont engagées dans ces opérations d'assistance urgente et ont déjà résolu les problèmes en eau potable pour plus de 12 millions de personnes et 6,7 millions de têtes de bétail.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le gouvernement chinois appelle à une mise en application totale de son rapport d'activité
Wen Jiabao rencontre le ministre britannique des Affaires étrangères
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple
Pourquoi les Français ont-ils une telle passion pour le vin ?
Faire oeuvre de bienfaisance demande du professionnalisme
« Arrogance » des Chinois ou bien « présomption » de certains Occidentaux ?
Obama «joue avec le feu» en incitant une réévaluation du yuan