100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 24.08.2010 14h04
Le climat déréglé va continuer pour le reste de 2010

La Chine devrait probablement connaître des températures anormalement basses et du gel cet hiver, a averti un haut responsable de l'Administration Météorologique Chinoise.

Le pays pourrait être affecté lors de la seconde moitié de l'année par La Niña, ce qui pourrait causer d'abondantes chutes de pluie en automne, des pluies faibles et des températures basses en hiver, d'après Jiao Meiyan, Directrice adjointe de l'Administration Météorologique Chinoise (AMC), lors d'un entretien accordé dimanche à l'Agence de Presse Xinhua.

La Niña se réfère à une masse d'eau inhabituellement froide dans la zone équatoriale du Pacifique, qui se développe tous les quatre à cinq ans environ et influe sur le climat mondial. C'est l'opposé climatique d'El Niño, qui lui provoque un réchauffement du Pacifique.

En se basant sur la surveillance actuelle, la Chine fait face cette année à des conditions climatiques similaires à celles de 1998, a dit Mme Jiao.

Cet été, la Chine a connu ses plus graves inondations, qui ont déjà coûté la vie à 4 150 personnes.

La Chine connaît cette année un climat inhabituel, et elle a sans arrêt souffert de catastrophes naturelles, en particulier après le début de la saison des crues, a précisé Mme Jiao.

Jusqu'à maintenant, quatorze épisodes de pluies torrentielles ont frappé cette année le Sud de la Chine et les zones situées le long du parcours inférieur du Fleuve Yangtsé.

Et en juillet, le Nord de la Chine a été touché quant à lui par cinq épisodes successifs de fortes pluies, d'après l'AMC.

Au matin du 8 août dernier, des pluies dévastatrices ont provoqué des glissements de terrain dans le Comté de Zhouqu, dans la province du Gansu, dans le Nord-Ouest de la Chine, provoquant la mort d'au moins 1 435 personnes et faisant aussi 330 disparus, d'après les dernières statistiques du quartier général des opérations de secours.

D'après Mme. Jiao, la cause la plus immédiate du climat actuel inhabituel est une circulation atmosphérique anormale.

Le réchauffement global a aussi une part de responsabilité, en causant fréquemment davantage de situations climatiques extrêmes.

Dans le même temps, des évènements climatiques inhabituels sont arrivés de manière similaire dans quelques-uns des pays voisins de la Chine, comme les terribles inondations provoquées par des pluies torrentielles au Pakistan et les énormes feux de forêt en Russie, provoqués par un manque d'eau et la sécheresse, a-t-elle ajouté.

La Chine a fait de grands progrès dans la prévision des catastrophes naturelles, comme les sécheresses, les typhons et les fortes pluies, mais prédire la quantité exacte de pluie ou l'endroit précis où la catastrophe va arriver reste encore assez difficile, a dit Mme Jiao.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Et HAARP, l'arme climatique des Etats-Unis ?
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Jia Qinglin appelle les habitants du Xinjiang à lutter contre l'extrémisme, le séparatisme et le terrorisme
Li Keqiang demande la mise en oeuvre du plan de construction de logements abordables
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles