100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 03.09.2010 13h06
La Chine appelle à la contribution financière internationale à la lutte contre le changement climatique

Le représentant chinois auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, He Yafei, a déclaré jeudi, lors d'une réunion informelle organisée à Genève sur la question du changement climatique, que la communauté internationale devrait assurer un financement suffisant, prévisible et stable pour la lutte contre le changement climatique.

Le financement est la "garantie nécessaire" pour lutter contre le changement climatique, et est un "point clé" dans les négociations internationales à ce sujet. Le manque de financement représente le "principal obstacle" à la coopération internationale dans la lutte contre le changement climatique et devrait attirer l'attention de la communauté internationale, a affirmé M. He.

M. He a présenté le principe chinois pour la "responsabilité commune mais différenciée", invité la communauté internationale à respecter l'engagement pris à la Conférence de Copenhague, et proposé la création d'un mécanisme de financement à long terme.

L'octroi de financements aux pays en développement pour lutter contre le changement climatique est une obligation stipulée dans la Convention de l'ONU sur le changement climatique. Les pays développés ne devraient pas établir de conditions préalables pour offrir des financements aux pays en développement. Tous les pays en développement ont droit à ce financement. La Chine propose que les fonds puissent être accordés en priorité aux pays les moins avancés, aux petits Etats insulaires et aux pays africains, a déclaré le diplomate chinois.

Il a noté que les pays développés devraient établir le plus tôt possible les parts de contribution au fonds de démarrage de 30 milliards de dollars promis à la Conférence de Copenhague. Ce fonds ne doit pas être compté dans l'aide officielle au développement, a-t-il ajouté.

Il faut établir un mécanisme à long terme de financement de la lutte contre le changement climatique. Le financement à long terme doit provenir des fonds publics des pays développés. Le marché du carbone et les fonds privés ne peuvent être qu'un complément au financement public, a indiqué M. He.

A trois mois de la Conférence de l'ONU sur le climat à Cancun, au Mexique, une réunion informelle sur la question du financement de la lutte contre le changement climatique se déroule jeudi et vendredi à Genève. Une quarantaine de ministres et hauts responsables se retrouvent à Genève pour débattre de la question de l'aide aux pays les plus vulnérables, notamment d'une enveloppe de 30 milliards de dollars entre 2010 et 2012 promise lors du dernier sommet de Copenhague en décembre 2009.

Il s'agit d'un dialogue pour préparer la Conférence de Cancun. Aucune décision précise ne devrait être prise à cette occasion, selon des sources proches de la rencontre.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: six personnes toujours portées disparues après une collision entre deux navires
La Chine est prête à travailler avec l'Espagne pour augmenter la confiance internationale dans l'économie de l'UE et dans l'euro
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes