100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 30.09.2010 08h26
Tibet : lancement d'un grand plan de protection des terres humides

Le plan de protection des terres humides du plateau Qinghai-Tibet, intitulé « Projet Espoir vert du plateau », a démarré le 27 septembre sur la terre humide de Ganqu dans le district de Linzhou à Lhassa. Il s'agit de la deuxième action de protection de l'environnement de grande envergure organisée par le comité de la Ligue de la jeunesse communiste pour le Tibet, après la « grande action pour le mont Everest, troisième pôle de la Terre ».

Selon l'organisateur, le projet des terres humides va mobiliser les jeunes et adolescents pour la protection environnementale du Tibet, sur des thèmes comme l'afforestation, l'aménagement du désert et la protection des sources des terres humides. Les forces sociales du bien-être public vont également être appelées à prêter attention à la protection écologique du Tibet et à créer des projets sur la protection de l'environnement.

La protection de la terre humide de Ganqu est le premier projet en exécution du plan de protection des terres humides du Tibet. Des mesures de sauvetage comme l'ouverture de canaux, la délimitation de la sphère de protection, la plantation de bois écologique autour du terrain, seront rendus possibles par des dons de 500 000 yuans offerts par la filiale tibétaine de China Mobile.

Avec une superficie de 157 ha, la terre humide Ganqu, créée en 2004 par le gouvernement du district de Linzhou, est une réserve de niveau régional. De 2010 à 2015, dix millions de yuans seront investis dans de grands projets de protection, qui portent principalement sur la construction d'un canal d'adduction d'eau, d'enclos, et d'un système d'évacuation des eaux ménagères, l'achat d'équipements de surveillance de l'environnement, la construction d'une station de gestion de la terre humide, la protection et la recherche de la diversité écologique.

Par ailleurs, une équipe de bénévoles pour la protection de la terre humide Ganqu a été aussi créée pour l'occasion. Les membres sont principalement de jeunes paysans et bergers, écoliers et lycéens. Les représentants ont appelé tous les jeunes et adolescents à participer activement aux pratiques de protection de l'environnement, pour influencer et encourager leur entourage de cette manière.

Les divers écosystèmes et ressources biologiques représentent une garantie importante de maintien de l'écosystème du plateau, la biodiversité et l'équilibre écologique des régions autour du Tibet au climat et à la position géographique originaux, a déclaré Dai Jianguo, vice-secrétaire général du gouvernement de la région autonome.

Le Tibet compte au total quarante réserves couvrant une superficie de protection de 408 300 km2, soit 34,03 % du territoire du Tibet. 125 espèces d'animaux sauvages et 39 espèces végétales, placées sous la protection de l'État, vivent dans ces réserves. La protection écologique du Tibet est d'autant plus importante que le climat planétaire se réchauffe.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le soutien mutuel des intérêts essentiels est une part importante des liens Chine-Russie (déclaration conjointe)
Les Taïwanais vivant à l'étranger invités à visiter la partie continentale de la Chine
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?
La dispute entre la Chine et le Japon n'est pas finie