100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 06.10.2010 13h31
Poursuivre les pays développés pour leur inaction face au changement climatique

Alors que les négociateurs mondiaux du changement climatique se rencontrent cette semaine dans la municipalité de Tianjin, dans le nord de la Chine, un nouveau rapport suggère que les Etats-Unis et les autres pays développés pourraient être "responsable devant la loi internationale" de leur inaction sur le changement climatique.

Amener les pays industrialisés devant la justice pourrait faire "sortir de l'impasse actuelle les négociations intergouvernementales sur le changement climatique", déclare le rapport publié par la fondation FIELDS (Foundation for International Environmental Law and Development), basée à Londres.

Le rapport remarque que les pays en voie de développement, vulnérables sur le plan climatique, ont le droit, dans certains cas, de poursuivre les litiges inter-étatiques sur une scène judiciaire internationale comme la Cour internationale de justice de La Haye.

Mais le rapport reconnaît rapidement la vérité, qu'il est peu probable d'arriver à "des jugements sévères".

Cette proposition est simplement destinée à "aider à la création d'une pression politique et d'un regard extérieur nécessaire pour relancer les négociations internationales", a déclaré l'auteur principal du rapport, l'avocat Christoph Schwarte.

FIELD a résumé ses conclusions dans un document de travail disponible en tant que document ouvert (wiki), pour permettre aux universitaires et professionnels du droit de commenter, critiquer ou de renforcer les arguments avancés.

Il y a eu peu de progrès dans les négociations climatiques de l'ONU depuis le sommet de Copenhague en décembre dernier, où les dirigeants du monde ne sont pas parvenus à un accord juridiquement contraignant, et il est clair que des réductions ambitieuses des émissions de gaz de la part des pays développés sont peu probables à court terme.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Départ d'un conseiller d'Etat chinois pour la Russie afin d'assister à une conférence internationale sur la sécurité
La Chine et la Grèce désirent approfondir leur partenariat stratégique
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?