100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 09.10.2010 17h10
Les Etats-Unis bloquent les progrès dans les discussions sur le climat, d’après le négociateur chinois

Les tentatives d'un groupe de pays emmenés par les Etats-Unis pour revoir en profondeur le Protocole de Kyoto ont pour résultat d'empêcher tout progrès possible dans les négociations sur le climat actuellement en cours à Tianjin, a déclaré au China Daily Su Wei, principal négociateur chinois aux discussions sur le climat.

« Cette tentative est une façon tactique d'aboutir en fait à l'abolition du Protocole tout en évitant les reproches à cause de cela », a dit M. Su, en marge de la réunion des Nations-Unies sur le climat à Tianjin.

Ce groupe de pays, baptisé du nom de « Groupe Parapluie », est une coalition hétéroclite de pays développés non membres de l'Union Européenne.

Une modification fondamentale du régime, légalement contraignant, de réduction des émissions en vertu de l'actuel protocole des Nations-Unies est inacceptable, a dit M. Su.

Les pays développés essaient de fuir leurs responsabilités en matière de réduction substantielle des émissions et d'offre de soutien financier et technologique aux pays en développement. Au contraire, ils forcent les pays en développement à partager les reponsabilités de manière égale, a dit M. Su.

« Cela, c'est parce qu'ils refusent de reconnaître et d'assumer leur responsabilité historique dans le déclenchement du réchauffement mondial », a ajouté M. Su.

Les pays industrialisés non seulement ne font pas de progrès, mais en plus ils régressent et tentent de changer complètement la direction des mandats du Protocole de Kyoto, a-t-il dit.

La Chine et d'autres pays en développement s'opposent fermement à toute action violant les mandats du Protocole et la Feuille de Route de Bali, a ajouté M. Su.

Les pays développés « doivent fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre » après la première phase du Protocole de Kyoto, qui expire en 2012, et il faut éviter une période de vide entre les deux phases, a enfin dit M. Su.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Engouement pour l'investissement dans l'or
Une délégation du PCC effectuera une visite officielle en RPDC
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?