100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 05.11.2010 07h55
La CCIC critique l'enquête 301 des Etats-Unis sur les politiques chinoises en matière d'énergie propre

Les Etats-Unis ont lancé une mauvaise enquête au mauvais moment sur les politiques et pratiques de la Chine dans son secteur des technologies vertes, a déclaré Lin Shunjie, le secrétaire général adjoint de la Chambre de commerce international de Chine (CCIC).

M. Lin s'est exprimé mercredi à Beijing lors d'une conférence du forum du sommet du développement stratégique des marques chinoises, en faisant savoir cependant que le moment était "optimal" pour la coopération sino-américaine dans ce secteur.

Ces critiques de M. Lin à propos de l'enquête 301 lancée par les Etats-Unis sont intervenues suite à l'enquête lancée le 15 octobre par le gouvernement américain sur les politiques et les pratiques chinoises dans le secteur de l'énergie propre, suite à une pétition adressée en septembre par le syndicat unitaire des travailleurs de l'acier des Etats-Unis.

Ce syndicat clame que d'énormes subventions et des mesures discriminatoires dans le secteur étaient en train de repousser les entreprises américaines hors du marché chinois de l'énergie renouvelable et avaient entraîné des pertes d'emploi aux Etats-Unis. Cette attaque se place dans un contexte de craintes que le protectionnisme des Etats-Unis envers ses partenaires commerciaux se développe à cause de sa reprise économique lente.

Selon M. Lin, les subventions gouvernementales visant à protéger l'industrie de l'énergie propre aux Etats-Unis sont beaucoup plus importantes que celles de la Chine. Puis celui-ci a ajouté que les Etats-Unis devraient réévaluer leurs politiques de subvention pour laisser en profiter leurs entreprises de taille petite et moyenne (SMEs).

Il a aussi conseillé au gouvernement américain d'augmenter ses moyens de financement pour des SMEs, afin d'améliorer leur compétitivité commerciale, plutôt que d'accuser d'autres pays.

"La compétence des compagnies américaines de petite et moyenne taille engagées dans l'industrie de l'énergie renouvelable est loin derrière celle des compagnies européennes, japonaises ou même australiennes, alors le marché chinois est ouvert et prêt à importer davantage de produits étrangers", a déclaré M. Lin.

La Chine a établi une plate-forme commerciale pour exposer les produits importés à Shanghai, mais à ce jour, très peu d'entreprises américaines ont signé des accords.

"Le gouvernement américain n'a pas fait suffisamment pour aider ces entreprises à développer leurs exportations", a remarqué M.Lin.

D'ici cinq à dix ans, la Chine et les Etats-Unis connaîtront une augmentation du nombre d'accords portant sur des transferts de technologies, et une plus grande interdépendance des marchés, a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des bouddhistes tibétains recoivent un "doctorat" à Beijing
Le président chinois rencontre des officiers, appréciant leur travail en matière d'armement
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple
L'adoption du projet de loi sur la retraite en France a une grande importance pour l'Europe
Qui est vraiment Liu Xiaobo ?