100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 23.11.2010 11h29
Masdar : la première ville verte du monde

La première ville entièrement écologique du monde est en construction aux Emirats arabes unis. Déjà exportatrice de pétrole, la confédération pourrait désormais devenir productrice d'énergie.

Les Emirats arabes unis possèdent les septièmes plus importantes réserves de pétrole du monde. La plupart de ses résidents vivent dans le luxe de villes sophistiquées, édifiées grâce aux pétrodollars. Toutefois, de manière pour le moins inattendue, la confédération s'est récemment mise en quête d'une nouvelle source de revenue, qui a pris la forme d'une ville, une ville nommée Masdar. Située à 17 kilomètres d'Abu Dhabi, la ville actuellement en construction sera la première ville totalement écologique du pays. Tout y fonctionne grâce aux énergies renouvelables et ses bâtiments sont recouverts de panneaux solaires. La ville aspire à une taux d'émission de carbone impact sur l'environnement de zéro. Selon le PDG de Masdar, le docteur Al-Jaber, les travaux de construction, qui mettent à contribution les technologies les plus avancées, devraient se poursuivre pour plus d'une décennie encore.

Docteur sultan Ahmed al-Jaber

PDG de Masdar

"D'après nos prévisions, le projet sous sa forme actuelle devrait être achevé entre 2020 et 2025. Cependant, comme vous le savez déjà, Masdar est une initiative unique perpétuellement en construction et, en tant que tel, très dépendante de l'évolution des technologies et du dynamisme des marchés."

Etablie en 2006, Masdar est également connue sous le nom de l'Entreprise de l'énergie du futur d'Abu Dhabi. Le projet a pour objectif de présider au développement, à la commercialisation et à la mise en oeuvre à grande échelle des technologies propres et des énergies renouvelables. Au pays de l'or noir, les énergies renouvelables ont donc également un avenir.

Docteur sultan Ahmed al-Jaber

PDG de Masdar

"L'objectif du projet de Masdar est simplement de faire passer notre économie d'une économie pétrolière à une économie du savoir, tout en demeurant sur un créneau où nous savons que nous sommes bons, à savoir l'énergie."

Dans cette optique, le projet de Masdar revêt une importance cruciale. La ville ambitionne d'accueillir des entreprises, des chercheurs et des professeurs du monde entier afin de se constituer en hub pour les organisations travaillant sur les énergies renouvelables et les technologies propres. Siemens a d'ores et déjà déclaré qu'il y transférerait ses quartiers généraux. Les réserves de pétrole ne seront pas éternelles et l'exemple de Masdar pourrait inspirer d'autres pays dépendants de leurs exportations de pétrole. Il leur montre qu'il est possible de transformer leur économie d'une économie productrice de pétrole à une économie productrice d'énergie.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Shanghai pleure les victimes de l'incendie meurtrier d'une tour résidentielle
La Chine salue la démarche positive du Soudan en faveur d'un référendum dans le sud
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?