Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 06.12.2010 08h52
Chine : nouvelles mesures pour les véhicules électriques

La Chine a promis de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40 à 50% en 2020 en se basant sur les niveaux de 2005. Et c'est dans ce cadre que le gouvernement chinois dévoile des mesures qui encouragent les constructeurs automobiles à développer des véhicules à faibles émissions.

Les embouteillages sont le quotidien des citadins en Chine.

Même des routes surchargées ne dissuadent pas l'achat d'une nouvelle voiture.

Les chiffres officiels montrent qu'en 2009, les voitures en Chine ont émis plus de 50 millions de tonnes de polluants.

La demande en carburant augmente au fur et à mesure que toutes ces nouvelles voitures sont sur les routes.

C'est pourquoi le gouvernement chinois cherche des moyens alternatifs pour alimenter les voitures.

Zhang Xiangmu

Directeur général

Département de l'industrie de l'équipement

"L'industrie automobile chinoise changera son objectif pour développer des véhicules électriques. Nous encourageons la recherche et le développement. Nous encourageons également la mise en place des stations de recharge pour les batteries afin de rattraper les pays développés."

Les experts pensent que la nouvelle technologie jouera un rôle important pour garantir la sécurité énergétique du pays.

Wang Yi

Académie des Sciences de Chine

"L'industrie automobile chinoise a une croissance rapide. Elle compte lourdement sur les importations du pétrole pour alimenter cette croissance. Cependant, la sécurité énergétique est la principale motivation pour développer les voitures électriques."

Les experts soulignent que le gouvernement doit offrir des motivations pour que les constructeurs automobiles développent des véhicules électriques comme les bus utilisés dans le transport public. On estime que si tous les bus et taxis de Chine sont alimentés par l'électricité, cela réduirait la démande en pétrole raffiné de 28 millions de tonnes et réduirait les émissions de carbone annuelles de plus de 32 millions de tonnes.

Cependant, on rencontre des difficultés dans la fabrication de ces voitures électriques.

Professeur Tan Xianchun

Académie des Sciences de Chine

"Le plus grand problème, c'est les batteries. Il n'y a pas de normes standards, donc elles arrivent dans toutes les tailles et les prises ne sont pas toutes les mêmes."

L'autre problème avec les batteries, c'est le prix. Ils peuvent atteindre 700 mille yuans pour un bus électrique vendu 1,3 millions de yuans. La vie de ces batteries ne dépasse pas 3 à 5 ans, elles doivent ensuite être remplacées par des nouvelles.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
Un haut conseiller politique chinois appelle à déployer plus d'efforts pour combattre la pauvreté
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations