Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 06.12.2010 14h28
Les villes sont les principales responsables du changement climatique et seront confrontées à de sérieux impacts, d'arès la Banque Mondiale

Les villes devraient jouer un rôle plus essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique mondial, et elles peuvent agir plus facilement que les Etats, qui ont plus de difficultés pour parvenir à un nouveau traité international, a déclaré la Banque mondiale.

"Les dix plus grandes villes du monde rejettent davantage de gaz à effet de serre (GES) que le Japon", a déclaré vendredi à Reuters Andrew Steer, représentant spécial de la Banque mondiale pour la Conférence de Cancun.

De plus, M. Steer a révélé que plusieurs villes dans le monde, comme New York, Mexico, Amman ou Sao Paulo n'attendent pas un accord mondial sur le climat pour se distinguer, elles agissent déjà contre le changement climatique.

Et selon le rapport, les 50 plus grandes villes du monde ayant une population de 500 millions d'habitants sont responsables de l'émission de 2 606 millions de tonnes de gaz à effet de serre, avec un PIB commun de 9,55 milliards de dollars.

M. Steer a préconisé des réformes, notamment des modifications du marché du carbone, pour aider les villes à devenir moins polluantes.


Christine Lopez

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations