Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 07.12.2010 16h48
La Chine va améliorer son efficacité énergétique, selon des experts (INTERVIEW)

La Chine répondra au changement climatique sur de nombreux fronts, notamment en améliorant son efficacité énergétique et en adoptant une stratégie énergétique "à faible teneur en carbone", ont indiqué lundi des spécialistes chinois de l'environnement.

La Chine s'efforce d'améliorer son efficacité énergétique pour économiser de l'énergie et réduire les émissions de gaz à effet de serre, a indiqué He Jiankun, vice-président du Conseil de l'Université de Tsinghua et directeur du Laboratoire de l'énergie à faible teneur en carbone.

En Chine, la consommation d'énergie par unité de PIB a été réduite de 53% entre 1990 et 2009, une baisse plus importante que celle constatée dans les pays développés qui oscille entre 15 à 30%, a indiqué M. He, en marge de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tient à Cancun, station balnéaire du sud du Mexique.

"En plus d'améliorer l'efficacité énergétique, la Chine cherche à développer l'énergie nucléaire et les énergies renouvelables, notamment le combustible blanc, l'électricité éolienne et l'énergie solaire", a indiqué Du Xiangwan, membre de l'Académie chinoise d'ingénierie (CAE).

Bien que le la croissance du PIB se maintienne autour de 10% depuis les années 1990, la structure énergétique de la Chine, qui utilise le charbon et le pétrole comme principales sources d'énergie, demeure non raisonnable, ont indiqué les deux experts.

La Chine doit continuer à développer un PIB "de haute qualité" et s'efforcer de transformer le modèle de croissance économique extensif en un modèle de développement durable, a indiqué M. Du, qui est également ancien président du CAE.

La Chine devrait atteindre d'ici fin 2010 l'objectif qu'elle s'est fixé dans son 11e plan quinquennal, consistant à réduire de 20% la consommation d'énergie par unité de PIB.

Les experts ont convenu du fait que la coopération internationale est également importante pour les pays en développement dans la lutte contre le changement climatique.

"La Chine, en tant que grande puissance responsable, doit s'efforcer d'aider les autres pays en développement. C'est une bonne chose pour la Chine de s'appuyer sur ses propres innovations, mais elle doit conserver une attitude ouverte dans le domaine de la coopération énergétique", a indiqué M. Du.

La 16e Conférence des Nations Unies sur le changement climatique a débuté le 29 novembre à Cancun, avec la participation de quelque 25.000 délégués de gouvernements, d'entreprises, d'ONG et d'institutions de recherche de près de 200 pays, pour discuter des moyens permettant de lutter contre le changement climatique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations