Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 08.12.2010 16h50
La Chine s'engage envers des réductions volontaires et non contraignantes de carbone

La Chine a indiqué clairement que la nature autonome des actions de réduction nationale des émissions des pays en développement, dont la Chine, ne changera pas.

Cet engagement volontaire national est autonome. Il n'est pas négociable et n'est pas imposé de l'extérieur, a déclaré Liu Zhenmin, premier chef adjoint de la délégation chinoise à la Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique en cours à Cancun, au Mexique, lors de sa première rencontre avec les médias.

M. Liu a fait ces remarques en réponse à la demande des médias qui souhaitaient clarifier un point confus après que Reuters ait rapporté que « La Chine a l'intention d'inclure son objectif de réduction volontaire des émissions de carbone dans une résolution contraignante des Nations Unies ».

Il y a pu avoir « une sorte de mauvaise interprétation », a dit M. Liu.

La Chine est un pays en développement, et, dans le cadre des négociations actuelles, elle n'est pas liée par un cadre légalement contraignant. « C'est ce qui fait la différence entre les pays développés et les pays en développement », a-t-il dit, car cela est conforme au principe de « responsabilités communes mais différenciées ».

En dépit de la nature volontaire des actions indépendantes de réduction de la Chine, « Nous respecterons nos promesses. Ces engagements ont été incorporés dans notre plan national de développement social et approuvés par l'Assemblée Populaire nationale », a-t-il dit.

« Ils seront mis en oeuvre en tant que partie de notre contribution aux efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique », a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?