Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 09.12.2010 10h54
La Chine réfute les propositions sur les crédits carbone

La proposition de l'Union Européenne de supprimer les crédits carbone industriels à compter de 2013 affectera les intérêts des pays en développement et des pays développés si jamais elle entre en vigueur, a déclaré un haut fonctionnaire chinois.

Xie Fei, un directeur du Fonds Chinois pour le Mécanisme de Développement Propre (MDP), a dit qu'il devrait y avoir « cohérence et équité » dans la politique de commerce d'émissions de l'UE afin de pouvoir assurer un marché du carbone stable.

Toute fluctuation de politique affectera les acteurs des deux bords, et la Chine sera la plus touchée, a dit M. Xie, dont l'organisation dépend du Ministère des Finances.

Les projets MDP de gaz industriels contribuent pour beaucoup à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et sont bénéfiques tant pour les acheteurs que pour les vendeurs.

« C'est vraiment dommage que ce genre de projets fassent face à des incertitudes ou une disparition progressive du fait de politiques discriminatoires ».

L'Europe possède le plus grand marché du carbone et achète la plus grande partie des crédits carbone générés par le MDC. Le MDC est un mécanisme basé sur le marché, élaboré dans le cadre du Protocole de Kyoto, permettant aux pays industrialisés d'atteindre leurs objectifs de réduction des émissions à moindre coût en achetant des crédits aux pays en développement.

Les crédits carbone produits par des projets MDC de décomposition d'hydrofluorocarbone (HFC) 23 et de protoxyde d'azote d'acide adipique représentent 70% du marché mondial du MDC, en grande partie en Chine et en Inde.

Environ 11 des 19 projets HFC 23 du monde et deux des quatre projets de protoxyde d'azote d'acide adipique sont en Chine.

Le HFC 23 est essentiellement émis par la production d'un réfrigerant et d'une matière de base pour la fabrication de poêles anti-adhésives, tandis que le protoxyde d'azote est émis par la production de nylon.

« Le MDC a aidé les pays industrialisés à atteindre leurs objectifs de réduction des émisssions à bien moindre coût. Et dans le même temps, il a joué un rôle actif dans l'aide au développement des pays en développement », a dit M. Xie.

« Ce mécanisme est largement reconnu pour être une approche gagnant-gagnant tant pour les pays industrialisés que pour les pays en développement, et toute politique incohérente relative au MDC portera gravement atteinte à la confiance du marché » a dit M. Xie.

D'après l'UE, ce genre de réductions d'émissions devrait être de la responsabilité des pays en développement au lieu d'être faites par l'entremise du marché du carbone.

M. Xie a répondu qu'une telle déclaration viole le principe des « responsabilités communes mais différenciées » et a pour but de faire supporter aux pays en développement des responsabilités comparables à celles des pays développés.

L'UE pense au contraire que ce genre de restrictions commerciales pourrait favoriser le MDC et apporter de l'argent aux pays les moins développés.

Mais pour M. Xie, le MDC n'a pas grand chose à voir dans l'aide à ces pays pour obtenir suffisamment d'argent pour lutter contre le changement climatique.

Dans le même temps, il y a certains soupçons contre certaines entreprises MDC de gaz industriels, qui favoriseraient les émissions dans le but de maximiser leurs crédits carbone.

« Pour autant que je le sache, aucune organisation ou agence n'a fait d'enquête en bonne et due forme en Chine avant de pouvoir arriver à ce genre de conclusions », a dit M. Xie.

Les projets MDC ont apporté aux entreprises chinoises des compétences de gestion avancées, dont une approche de surveillance scientifique des émissions de gaz à effet de serre, a dit M. Xie.

Martin Hession, Vice-président du conseil d'administration du CDM dépendant de la Convention-cadre des Nations-Unies sur le Changement Climatique, a dit que le succès du MDC ne peut pas être seulement mesuré en termes de nombres de projets et de crédits dont il a été à l'origine, mais aussi en termes de changements institutionnels et culturels qu'il a conduits.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?