Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 09.12.2010 13h29
Les entreprises publiques chinoises, grandes absentes de Cancún

Les journées de la Chine dans le cadre de la conférence sur le changement climatique des Nations unies ont eu lieu les 6 et 7 décembre à Cancún, au Mexique.

Participaient à cette activité Feng Lun, président du conseil d'administration du groupe Wantong, Zhang Yue, président du conseil d'administration du groupe Yuan Da technologies, Zhang Zaidong, président du conseil d'administration du promoteur immobilier pékinois Feng Shang, Zhou Zhou, président du conseil d'administration du groupe Tian Chuang numérique, et Tian Pujun, directeur général du cabinet de conseil d'investissement Beijijintianguanghe.

La délégation des entreprises chinoises a publié en 2009 la Déclaration du secteur chinois des affaires sur la protection de l'environnement, à l'occasion du forum international sur le changement climatique de Copenhague. Cette année, une nouvelle délégation est partie à Cancún pour présenter aux autres pays les mesures adoptées et les actions accomplies depuis la déclaration, illustrant l'importance attachée en Chine à l'évolution du climat, ainsi que la volonté des entreprises chinoise d'améliorer la consommation énergétique et de réduire les émissions polluantes. « La Chine prend des mesures pour un développement à faible émission de CO2 », tel est le message adressé au monde entier à Cancún par la délégation chinoise.

Les conférences sur le changement climatique offrent généralement aux entreprises chinoises des opportunités pour s'inspirer, réagir, réfléchir et agir, a indiqué M. Feng Lun. Pour lui, l'influence des entreprises chinoises au niveau des intérêts sociaux a largement dépassé leurs poids économiques dans le monde.

Toujours selon M. Feng, il est cependant dommage que les entreprises publiques chinoises n'aient pas participé à la conférence de Cancún, d'autant que, vu leurs niveaux de consommation énergétique et leurs rejets d'émissions polluantes, elles devront jouer un rôle décisif dans la réduction des émissions de CO2 en Chine. Il souhaite voir des progrès plus importants de la part des entreprises publiques dans la réduction des émissions et dans le développement de la philosophie du « bas carbone ».


Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?