Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 10.12.2010 08h31
Cancun/climat : le financement présente un défi mais reste possible (Ban Ki-moon)

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déclaré mercredi que l'objectif consistant à financer annuellement la lutte contre le réchauffement planétaire à hauteur de 100 milliards de dollars jusqu'en 2020 représenterait un important défi, mais restait toutefois de l'ordre du possible.

"Le financement climatique constitue l'un des volets les plus importants de notre programme destiné à lutter contre le changement climatique", a fait savoir M. Ban lors d'une session de la conférence climatique de l'ONU, tenue actuellement à Cancun, au Mexique.

Il est crucial, dans le cadre du programme de lutte contre le changement climatique, de catalyser les efforts des pays en développement, et pour les pays développés et en développement d'établir la confiance, a indiqué M. Ban.

Le chef de l'ONU a exhorté les parties prenantes à redoubler d'efforts pour identifier des sources nouvelles, innovatrices et supplémentaires de financement à long terme.

Le financement permettrait aux pays en développement de s'équiper en technologies de pointe dans le secteur de l'énergie verte en vue de réduire ses propres émissions et de s'adapter au changement climatique.

Malgré l'échec sur lequel s'est clôturé la précédente conférence climatique en décembre dernier à Copenhague, qui n'a débouché sur aucun accord, les pays industrialisés se sont fixés un objectif de financement de 30 milliards de dollars d'ici 2012 au titre du fonds Fast Start, et de 100 milliards de dollars par an d'ici 2020 en tant que financement à long terme, visant à soutenir l'adaptation des pays en développement au changement climatique et à la réduction de leurs émissions de carbone.

Mercredi, M. Ban a présenté les idées du groupe consultatif, mis en place en février dernier par le chef de l'ONU avec pour mission de trouver un financement de 100 milliards de dollars.

Le conseil, constitué des hauts dirigeants politiques et financiers internationaux, a proposé entre autres l'instauration d'une taxe sur le transport aérien et les transactions financières en guise de sources alternatives de financement.

Les représentants des pays signataires de la convention onusienne sur le changement climatique, des organisations non gouvernementales, ainsi que des personnalités du milieu des affaires et académiques, se réunissent du 29 novembre au 10 décembre à Cancun afin de tenter de trouver des solutions efficaces dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?