Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 13.12.2010 08h47
Cancún/climat: le président mexicain salue l'accord sur le changement climatique

Le président mexicain Felipe Calderon a fait l'éloge des participants à la conférence de l'ONU sur le changement climatique, qui sont finalement parvenus à un accord visant à lutter contre le réchauffement de la planète.

"Nous pensons à nos frères des pays les plus vulnérables", a indiqué M. Calderon. "Mais personne n'a renoncé à l'objectif des traités ayant force obligatoire".

"(La Conférence de) Cancún est un succès pour tous, parce qu'elle a permis de valoriser auprès de la communauté internationale les valeurs du multilatéralisme", a poursuivi M. Calderon, ajoutant que "c'est une victoire pour vous, les délégués. Il s'agit d'un succès pour l'humanité et la raison".

La Bolivie maintient son opposition aux deux documents de l'accord, affirmant qu'ils constituaient un chèque en blanc pour les pays développés et les engagements contenus dans des documents non encore publiés.

La plupart des pays, dont plusieurs des pays les plus vulnérables au changement climatique, ont exprimé leur soutien aux projets de documents, bien que quelques pays aient exprimé des réserves sur l'accord final.

Les pourparlers de deux semaines tenus à Cancún, une station balnéaire du Mexique, visent à fixer des nouveaux objectifs et à envisager l'adoption de nouvelles mesures pour essayer de lutter contre le changement climatique.

Quelques 25.000 responsables des gouvernements, hommes d'affaires, chercheurs et lobbyistes issus de plus de 190 pays ont participé à ces discussions de haut niveau.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)