Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 28.03.2011 08h19
Les centrales nucléaires qui ne peuvent passer le test de résistance vont être fermées (Sarkozy)

Le président français Nicolas Sarkozy a menacé vendredi de fermer les centrales nucléaires qui ne peuvent passer le test de résistance.

Lors d'une conférence de presse à l'issue de deux jours de travaux du sommet de printemps du Conseil européen dans la capitale belge de Bruxelles, il a souligné que la sûreté nucléaire était une question de la responsabilité.

"Tous les tests seront conduits en France, tous les résultats des tests seront publiés, si les tests n'étaient pas concluants, nous en tirerions immédiatement les conséquences, et la conséquence, c'est la fermeture", a martelé M. Sarkozy.

De l'autre côté, il a proposé à ses compatriotes de garder le sang froid dans l'actuelle crise nucléaire, provoquée par l'accident survenu dans la centrale nucléaire de Fukushima au Japon suite à un tremblement de terre d'une magnitude 9 sur l'échelle ouverte de Richter et au tsunami. M. Sarkozy a qualifié de "pas logiques" certaines propositions sur la fermeture de la centrale nucléaire avant les études et les contrôles.

La France est la deuxième puissance électro-nucléaire au monde derrière les Etats-Unis avec un parc de 58 réacteurs répartis sur 19 sites. Le parc produit en moyenne 410 milliards de kWh par an et assure plus de 78% de la consommation électrique et 17% de la consommation énergétique française. La France est en effet le pays le plus nucléarisé au monde par rapport au nombre d'habitants.

L'avis de M. Sarkozy a été partagé par le président du Conseil européen, Herman van Rompuy, qui a souligné "l'urgence" de mener les tests de résistance sur les 143 réacteurs nucléaires en activité sur le continent européen, afin de réévaluer les normes de sûreté nucléaire en vigueur à la lumière de l'accident de Fukushima. Les résultats des tests de résistance seront présentés au Conseil européen avant la fin de cette année, a-t-il précisé.

"Lorsque le danger ne s'arrête pas à nos frontières, nous encourageons et soutenons les pays voisins à faire les tests de résistance similaires. Il vaut mieux tester les centrales nucléaires à l'échelle mondiale", a ajouté M. van Rompuy, demandant à la Commission européenne d'établir les normes les plus élevées sur la sûreté nucléaire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PIB chinois représentait 9,5% de celui du monde en 2010
La Chine va recruter du personnel pour la recherche et le développement des avions gros porteurs
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?