Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 01.06.2011 16h08
La Chine doit renforcer son nouveau mix énergetique

La Chine possède d'abondantes réserves en ressources d'énergies nouvelles, et leur potentiel pour de développement sur une grande échelle est grand.

Du fait des progrès continus faits par les technologies des énergies nouvelles, le coût croissant des combustibles fossiles et l'engagement pris par le pays de réduire ses émissions de carbone, les énergies nouvelles vont jouer un rôle croissant dans la structure de la consommation d'énergie de la Chine.

Cependant, que les énergies nouvelles puissent devenir ou non un substitut valable aux sources d'énergie traditionnelles dans le futur dépendra en grande partie de leurs coûts de développement, de leur degré de maturité technologique et de leurs effets sur l'environnement.

La Chine possède donc de grandes réserves en ce domaine, et leur développement et leur utilisation ont un grand potentiel. La capacité utilisable du pays en termes d'énergie éolienne, solaire, océanique et de biomasse équivaut à plusieurs centaines de millions de tonnes de charbon standard chaque année. Cet énorme potentiel, combiné aux technologies sophistiquées d'énergies nouvelles de la nation –même comparées à celles des pays développés- veut dire que le développement et l'utilisation des énergies nouvelles en Chine peut être accéléré plus encore.

En se basant sur ses besoins totaux de développement économique et social, sa demande future en énergie, et ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la Chine se doit de faire monter la proportion des énergies nucléaire, éolienne, solaire et hydraulique, qui constituent la plus grande partie de son nouveau mix énergétique, à 15% dans son volume de consommation d'énergie primaire d'ici 2020. Et elle envisage de porter ce chiffre à 20% d'ici 2030, pour faire des énergies nouvelles une de ses sources principales d'énergie.

Pour atteindre cet objectif, la Chine va devoir se battre pour réaliser quelques percées essentielles dans le développement et l'utilisation des énergies nouvelles lors de la période du 12e Plan Quinquennal (2011-2015).

En tant qu'étape capitale vers cet objectif, la Chine va d'abord devoir accélérer son rythme de développement de l'énergie nucléaire et renforcer son système de sécurité de l'énergie nucléaire. Comparé avec les autres sources d'énergies nouvelles, la Chine possède déjà des technologies d'énergie nucléaire, une énergie à forte intensité et à haute efficacité qui peut devenir une source stable pour ses besoins en énergie en augmentation constante.

Afin d'arriver à l'objectif de 15% d'énergies non fossiles dans sa consommation totale d'énergie en 2020, la Chine va devoir accélérer son exploitation de l'énergie nucléaire et de l'énergie hydraulique.

C'est une tâche particulièrement urgente quand on considère le cycle de construction long –en général cinq ans- tout aussi bien que les limitations technologiques actuelles dans le développement des autres sources d'énergies nouvelles.

Cependant, les fuites nucléaires au Japon qui ont suivi le terrible séisme de magnitude 9.0 et le tsunami qui l'a suivi ont résonné comme une alarme pour l'industrie et la Chine va devoir renforcer la gestion de la sécurité et la surveillance de son secteur de l'énergie nucléaire, en pleine croissance.

La Chine va également devoir essayer de populariser le développement et l'utilisation des énergies solaire et thermique. Elle est actuellement leader mondial dans le domaine des technologies d'énergie solaire et thermique mais aussi dans celui de leur échelle de développement. Les énergies solaire et thermique sont également des technologies dans lesquelle la Chine possède des droits de propriété intellectuelle

Cependant, le faible degré de concentration industrielle, ainsi que le manque de garanties en termes de qualité et de services après-vente, a sérieusement affecté le développement régulier et sain de ce secteur. Un soutien accru pour favoriser leur développement concentré est nécessaire. La Chine devrait corriger et normaliser le marché du chauffage solaire et encourager la consolidation de cette industrie afin d'améliorer la technologie et la qualité du produit. De même, davantage de mesures devraient être prises pour faire des technologies d'énergie solaire une énergie sûre, stable et fiable pour le secteur de l'architecture.

Des efforts plus actifs sont également nécessaires pour stabiliser la production d'énergie éolienne sur terre et développer davantage l'énergie éolienne en mer. Pour faciliter la stratégie d'énergie éolienne exposée dans le 12e plan quinquennal du pays, la Chine devrait intensifier la création de normes industrielles pour que ce secteur normalise la fabrication des souffleurs d'air fabriqués localement et pour améliorer leur qualité.

En outre, des mesures efficaces devraient être prises pour amplifier le développement du marché domestique de la production d'électricité photovoltaïque. Les volumes d'énergie photovoltaïque de la Chine se ont classés au premier rang mondial pendant trois années consécutives et cette industrie constitue maintenant une des nouvelles industries stratégiques du pays propres à renforcer sa compétitivité internationale.

Cependant, la demande en consommation sur le marché intérieur, faible depuis longtemps, a ralenti son développement futur. Pour se développer et passer de la position de producteur à celle de grand consommateur, la Chine doit non seulement renforcer la construction des réseaux d'énergie intelligents locaux, mais également apprendre des expériences du Japon, de l'Allemagne et des Etats-Unis dans ce secteur. La Chine devrait également favoriser le développement de ses industries d'énergies de biomasse et géothermique et essayer de développer et de populariser l'utilisation des véhicules électriques et leurs technologies.

Les auteurs viennent de l'Institut de l'Economie des Finances et du Commerce, qui dépend de l'Académie Chinoise des Sciences Sociales.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Roland-Garros 2011 : Li Na qualifiée pour les quarts de finale entre dans l'histoire du tennis chinois
Chine : près de 35 millions de personnes affectées par la sécheresse sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé
La Chine le Japon et la Corée du Sud progressent lentement vers un accord de libre-échange
Plutôt créer un autre FMI que de se disputer le poste de directeur général de l'actuel FMI
De la sur-dépendance envers le Dollar