Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 17.06.2011 13h12
Chine : le Xinjiang et la Mongolie intérieure entament un programme de subventions pour protéger les prairies

Deux régions autonomes chinoises, la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest) et la Mongolie intérieure (nord) ont commencé jeudi à appliquer un programme de subventions et de récompenses pour les bergers. Ce programme a été lancé par le gouvernement central pour protéger les prairies de ces régions contre le changement climatique et le surpâturage.

Au Xinjiang, les bergers n'auront pas le droit de laisser leur bétail paître sur environ 10 millions d'hectares (151 millions de mu) de prairies, soit 17,6% du total des prairies naturelles de la région, selon le gouvernement régional.

En outre, 538 millions de mu de prairies naturelles dans la région seront mis à disposition d'un nombre limité de bêtes.

Les bergers affectés recevront en guise de compensation des subventions annuelles allant de 5,5 yuans à 50 yuans par mu selon des différents types de prairies.

D'ailleurs, les bergers qui sèment de l'herbe recevront une subvention annuelle de 10 yuans par mu.

Le programme offrira également une subvention annuelle de 500 yuans à chaque ménage dans les régions rurales pour les aider à acheter de l'essence et du fourrage pour le bétail.

La Mongolie intérieure va quant à elle indemniser ses bergers de 6 yuans par mu par an pour ses 404 millions de mu de prairies où le pâturage est interdit et 1,5 yuan par mu pour les 616 millions de mu dans les prairies où le pâturage est limité.

Le gouvernement central devrait dépenser annuellement 13,4 milliards de yuans sur cinq ans dans ce programme. Celui-ci est le plus grand du pays en termes de financement et de couverture.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial
La menace militaire chinoise, un mythe à détruire