Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 29.08.2011 14h55
Les changements climatiques sont cause de problèmes sociaux et mentaux

Un rapport australien publié lundi a établi un lien direct entre l'inaction sur le changement climatique et les problèmes dociaux et de santé mentale à long terme.

Le rapport du Climate Institut, intitulé « Un climat de souffrance : le coût réel de la vie et l'inaction sur le changement climatique », insiste sur le fait que, à la suite de conditions climatiques extrêmes en Australie, comme des ouragans ou des sécheresses, il y a une augmentation des dépressions, de l'anxiété, du stress post-traumatique et de l'abus de substances nocives.

Pas moins d'une personne sur cinq a déclaré avoir été victime de « blessures émotionnelles, de stress et de désespoir », à la suite de ces évènements.

Le rapport met aussi en garde contre les évènements climatiques catastrophiques, qui sont source d'anxiété et d'insécurité chez les enfants, à des niveaux jamais vus depuis la Guerre Froide.
Il assure que un enfant sur dix des écoles primaires a montré des symptômes de troubles liés au stress post-traumatique après l'Ouragan Larry en 2006.

D'après le Professeur Ian Hickie, du Brain & Mind Institute, les communautés régionales et isolées sont les plus vulnérables aux impacts du changement climatique.

Il a précisé qu'une étude menée en Nouvelle Galles du Sud a montré que, à la suite d'une longue période de sécheresse, les auto-mutilations et les suicides ont augmenté de près de 8%.

« Je pense que ce que nous voyons à présent est un recensement bien plus significatif, non des coûts et des réactions seulement, mais des coûts à plus long terme, du manque de cohésion de la communauté, et cela a son importance sur la santé mentale des gens à long terme », a dit le Professeur Hickie.

« La sécheresse a été un évènement particulièrement instructif pour tout le monde en Australie, et pour la première fois, nous avons constaté une grande importance accordée aux effets sur la santé mentale, en particulier les suicides dans les familles rurales, les effets sur les communautés rurales des exemples prolongés de changements climatiques », a dit le Professeur Hickie.

Le Directeur général du Climate Institute, John Connor, a dit que les catastrophes climatiques non seulement ont coûté aux contribuables quelque 9 millions de Dollars US l'année dernière, mais qu'elles portent aussi atteinte au tissu social de l'Australie.

Il a ajouté que du fait que les régions australiennes sont de plus en plus exposées aux conditions climatiques extrêmes, reconnaître et gérer les risques du changement climatique est essentiel, et que c'est une sorte de police d'assurance pour protéger les communautés de l'Australie.

Cette étude arrive alors que le débat politique et social sur la taxe carbone proposé par le Gouvernement fédéral australien s'intensifie.

En 2007, un rapport de la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organization (CSIRO) a établi des projections sur les effets de divers scenarios d'émission de gaz à effet de serre pour 2030, 2050 et 2070.

D'après lui, il est probable que les sécheresses deviendront plus fréquentes, que les dangers d'incendie vont augmenter et que les tempêtes tropicales vont probablement devenir plus intenses.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon