Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 18.09.2011 09h38
Ouverture de la première station-service de ravitaillement en GNL au Tibet

La première station de ravitaillement en gaz naturel liquéfié (GNL) au sud-ouest de la région autonome du Tibet en Chine, a débuté des opérations d'essai cette semaine à Lhassa, la capitale régionale, afin d'approvisionner la région du Plateau en énergie plus écologique, a annoncé vendredi PetroChina.

La station-service installée dans la banlieue ouest de Lhassa a une capacité de stockage de 15 000 mètres cubes et est en mesure de ravitailler 150 autobus et 400 taxis, a déclaré PetroChina dans un communiqué.

Il s'agit de la première phase d'un projet d'une valeur totale de 110 millions de yuans (17,23 millions de dollars) qui est destiné à approvisionner en GNL le Tibet depuis sa province voisine du Qinghai.

Le projet complet est composé d'un terminal de GNL qui recevra quotidiennement 1 560 mètres cubes de gaz et de deux stations de distribution. Les travaux s'achèveront en novembre, selon le communiqué.

Le gouvernement régional du Tibet a signé un accord avec PetroChina en 2009 afin de protéger l'environnement fragile du plateau du Tibet, a annoncé Qiu Lijian, directeur de l'entreprise Kunpeng LNG Co. basée à Lhassa.

Le bois de chauffage représente encore 70% du combustible utilisé dans les zones rurales et d'élevages tandis que Lhassa dépend majoritairement du gaz de pétrole liquéfié (GPL) qui génère quatre fois plus de déchets que le GNL, a poursuivi Qiu Lijian.

Le GNL produit moins de 85% de pollution par gaz d'échappement que le pétrole et le diesel et permettra une réduction de 30% des émissions de produits chimiques nocifs tels que le soufre, le plomb et le benzène.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le vice-président chinois exige un meilleur traitement des cadres retraités
La Chine participera avec un sentiment de tranquillité à la reconstruction de la Libye
La Chine veut avoir un rôle constructif en Libye
Le vrai prix du 11 septembre pour les Etats-Unis