Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 21.09.2011 17h08
(Parcourir la Chine) Un pêcheur souffre de la sécheresse sévissant dans l'est du pays

Le pêcheur Xiong Quanming se lève avant l'aube pour se préparer à une journée de pêche sur le lac de Poyang, situé dans la province du Jiangxi (est). Xiong vient de passer plusieurs jours à se reposer et a finalement décidé de sortir, espérant attraper quelques poissons.

Malheureusement de nombreux pêcheurs vivant près du lac de Poyang n'ont pas eu d'autre choix que de se reposer ces derniers temps, une sécheresse persistante ayant frappé le plus grand lac d'eau douce du pays pendant près de cinq mois.

"Ce dont je m'inquiète le plus, c'est que les faibles revenus que me rapporte la pêche ne sont à peine suffisants pour acheter du carburant pour mon bateau," s'est lamenté Xiong.

"Mais je ne peux pas supporter de rester oisif à la maison jour après jour, j'ai donc décidé de tenter ma chance aujourd'hui", a-t-il confié.

La superficie du lac de Poyang s'est réduite à seulement 974 km² cette année, tandis que la moyenne des années précédentes s'établissait à environ 2 890 km², selon Tan Guoliang, directeur du Bureau provincial de l'hydrographie.

La sécheresse persistante a tari le lac et réduit la population des poissons, ce qui a des conséquences négatives sur les revenus des pêcheurs locaux.

Xiong a commencé à pêcher à six heures du matin et est rentré cinq heures plus tard seulement, beaucoup plus tôt que d'habitude. Par le passé, il prenait souvent son petit déjeuner et son déjeuner sur son bateau et ne rentrait pas chez lui avant deux heures de l'après-midi.

"Mon petit fils s'est senti mal à l'aise en raison de la température élevée sur le bateau et a pleuré toute la journée pour rentrer à la maison. Nous avons passé toute la matinée sur le lac, mais nous n'avons attrapé que très peu de poissons," a-il déploré.

Le fils et la belle-fille de Xiong ont quitté leur pays natal pour la province du Zhejiang (est) afin de gagner leur vie en tant que travailleurs migrants depuis que la pêche ne peut plus leur permettre de gagner assez d'argent pour faire vivre la famille.

Alors que Xiong amarrait son bateau, un marchand de poisson, Wan Changlin, âgé de 60 ans, est venu à lui. Wan travaille dans l'industrie de la pêche depuis 40 ans.

"En général, nous courons sans arrêt entre le quai et le marché, et faisons la navette au moins douze fois par jour. Mais cette année, les affaires vont mal à cause de la sécheresse", a confié Wan.

Les années précédentes, le revenu annuel moyen des pêcheurs locaux variait entre 50 000 et 60 000 yuans (environ 7 825 et 9390 dollars). Néanmoins, le revenu annuel moyen ne devrait pas cette année dépasser les 20 000 yuans, a estimé Wan.

"J'espère que je pourrais joindre les deux bouts. Je ne m'attends pas à gagner beaucoup d'argent avec la sécheresse qui sévit", a reconnu Wan.

La pêche de la matinée a rapporté à Xiong un total de 52 yuans. "Cela n'en vaut vraiment pas la peine. Autant rester à la maison demain".

Guo Yuzhi, un autre pêcheur local, a avoué avoir une expérience encore pire.

"J'ai attrapé seulement cinq kilogrammes de carpe en six heures. Le revenu provenant de ces poissons peut difficilement me permettre de payer le diesel pour mon bateau", a reconnu Guo.

Le gouvernement local a élaboré et adopté une série de politiques de subventions pour aider les pêcheurs locaux qui ont été affectés par la sécheresse.

"Tous les pêcheurs peuvent demander une allocation de subsistance de 300 yuans. Pour chaque foyer, une subvention de 1 000 yuans sera en outre accordée pour effectuer des réparations sur le bateau, ainsi qu'une autre subvention de 7 000 yuans pour le diesel", a expliqué Guo.

"Les subventions ont rendu la vie un peu plus facile", a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine demande aux Etats-Unis de supprimer les droits spéciaux sur les pneus chinois
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?
Les prix à Beijing sont-il plus élevés qu'à New York ?
Il faut réduire le fossé des richesses