Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 30.11.2011 11h08
2011 sera la 10e année la plus chaude dans le monde depuis 1850

D'après une agence météorologique des Nations-Unies, 2011 sera la 10e année la plus chaude depuis que les données ont commencé à être enregistrées.

En effet, le rapport préliminaire de l'Organisation Météorologique Mondiale, basé sur les dix premiers mois de l'année, a été publié à Genève et lors des discusssions des Nations-Unies sur le climat en Afrique du Sud. Il dresse un tableau sombre de la situation aux négociateurs qui recherchent des solutions pour limiter la pollution, rendue responsable du réchauffement mondial.

« Malgré La Niña, ce sera une année très, très douce, au point que ce sera même la décennie la plus chaude jamais enregistrée », a dit le Secrétaire général de l'OMM, Michel Jarraud, lors d'un point de presse à Genève.

La Niña est un phénomène météorologique qui est supposé avoir une influence rafraîchissante sur l'atmosphère terrestre, mais M. Jarraud a précisé que le volume des glaces de l'Arctique a baissé à un niveau record cette année.

« 2011 a été une année marquée par des conditions météorologiques extrêmes qui ont été une véritable punition pour les personnes les plus pauvres du monde et contribué à jeter des millions dans la faim et la pauvreté », a dit Kelly Dent, conseiller en politique pour Oxfam, une organisation non gouvernementale britannique.

« Des inondations en Asie du Sud-Est, qui ont provoqué la mort de plus de 1 100 personnes et contribué à faire monter le prix du riz de 30% au Vietnam, aux chaleurs extrêmes et à la sécheresse aux Etats-Unis qui ont endommagé la production agricole, les conditions météorologiques extrêmes et les températures en hausse ont été une menace pour les personnes vulnérables dans le monde entier. Cela constitue un avertissement clair de ce qui est en jeu lors des négociations de Durban », a t-il dit.

D'après le rapport, les treize années les plus chaudes sont toutes intervenues après 1997, et la période située entre 2002 et 2011 est la décennie la plus chaude jamais enregistrée, avec 0,46 degré Celsius au dessus de la moyenne sur le long terme.

Le rapport alerte aussi au sujet des hauts niveaux de concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, qui rapprochent les températures mondiales moyennes du seuil de dépassement de l'objectif recommandé de 2 degrés Celsius, qui provoquerait le déclenchement de changements irréparables pour la planète.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Gouvernement chinois souhaite apaiser les craintes des entreprises étrangères
Nouvelles principales du 29 novembre
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie
Pour faire entrer l'Afrique dans le futur...
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?