Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 01.02.2012 16h50
Un nouveau système d'information international pour l'échange de données météorologiques, climatiques et hydrologiques opérationnel

Un nouveau système d'information international destiné à faciliter et développer l'échange de données météorologiques, climatiques et hydrologiques – et à réduire les dépenses correspondantes – est désormais opérationnel, a annoncé mardi l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Selon la porte-parole de l'OMM, Clare Nullis, le Système d' information de l'OMM facilitera la recherche et l'utilisation des observations et produits météorologiques ainsi que leur échange avec un large éventail de partenaires, et notamment les milieux de la recherche et de la réduction des risques de catastrophes.

Ce système se fonde sur le succès indiscutable du Système mondial de télécommunications de la Veille météorologique mondiale de l'OMM, qui a été la pierre angulaire de l'échange d' informations météorologiques depuis 40ans et qui assure chaque jour la diffusion de données d'observation et de prévisions météorologiques, d'avis de cyclones tropicaux et d'alertes aux tsunamis – pour ne citer que ces quelques applications.

«Le Système d'information de l'OMM est le pilier de notre stratégie de gestion et de diffusion des informations sur le temps, le climat et l'eau au XXIesiècle» a déclaré le secrétaire général de l'OMM, Michel Jarraud.

Selon lui, «ce système réduira les coûts de l'échange d' informations supportés par les Services météorologiques et hydrologiques nationaux et permettra de tirer profit au mieux des avancées des technologies de la communication».

«Le Système d'information de l'OMM permettra en outre aux utilisateurs qui ne font pas partie de la communauté météorologique d'avoir, pour la première fois, libre accès à ces informations. Cela importe d'autant plus que l'OMM s'emploie actuellement, avec le concours d'autres organismes des Nations Unies et de partenaires internationaux, à mettre en place le Cadre mondial pour les services climatologiques, qui vise à fournir des services climatologiques de base à toutes les parties intéressées des secteurs de la sécurité alimentaire, de la gestion des ressources en eau, de la réduction des risques de catastrophes et de la santé» a-t-il ajouté.

Le Congrès météorologique mondial, qui est l'organisme suprême de l'OMM, a approuvé la désignation de plusieurs centres mondiaux du système d'information, qui répondent aux critères définis. Trois de ces centres, à savoir ceux de Beijing (Chine), de Tokyo ( Japon) et d'Offenbach (Allemagne), sont exploités en mode préopérationnel depuis le milieu de l'année 2011 et deviendront officiellement opérationnels à la fin du mois de janvier 2012. D' autres centres devraient aussi le devenir prochainement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 1er février
Sélection du Renminribao du 31 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?