Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 05.02.2012 13h39
La France touchée par une vague de froid

La France est frappée depuis le début de la semaine par une vague de froid intense, entraînant de fortes consommations d'électricité et des perturbations dans les transports, tandis que 39 départements étaient placés vendredi matin en vigilance orange par Météo France.

"En marge des régions les plus froides placées en vigilance orange +Grand Froid+ (39 départements), la quasi-totalité de la France sera concernée par la vague de froid et placée en vigilance jaune", a rapporté vendredi matin Météo France sur son site Internet, précisant que l'épisode de grand froid devrait durer au moins jusqu'à samedi 21h00.

"Il n'y aura pas de dégel vendredi en journée, les températures maximales ne remontant pas au-dessus de -3 à -7 degrés en plaine et de -8 à -12 degrés sur les hauteurs", pronostique l'organisme français de météorologie.

"Nous sommes loin des records de froid enregistrés pour un mois de février (...) Mais avec le vent soutenu, la température ressentie est beaucoup plus faible, de l'ordre de -18", a relevé vendredi une porte-parole de Météo France.

Cette vague de froid intense, renforcée par un vent glacial en provenance du nord-est de l'Europe, entraîne une consommation d'électricité proche du record de la fin 2010, rapporte la presse française.

D'après les données de RTE, filiale d'EDF, la consommation d'électricité nationale a atteint 96 377 mégawatts jeudi à l'heure de pointe, frôlant le pic de consommation du 15 décembre 2010 (96.710 mégawatts).

"Les conditions climatiques extrêmes nécessitent une adaptation de nos plans de transports", a de son côté prévenu la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), indiquant que les TGV, qui roulent habituellement à 300 km/h, pourront être ralentis à 220 km/h.

Des problèmes d'alimentation électrique ont par ailleurs été constatés jeudi sur certaines lignes en raison de ruptures de caténaires, immobilisant plusieurs trains.

Sur les routes, la circulation des poids lourds est interdite depuis mercredi soir sur quatre autoroutes (A7, A8, A50 et A54) en raison des risques de neige et de verglas, rapporte la presse française.

Le plan niveau 3 du plan "grand froid" a été activé dans quatre départements (l'Isère, la Savoie, le Nord, l'Oise et l'Ardèche) afin de mobiliser des places d'hébergement supplémentaires pour les sans-abris, selon les médias locaux.

En région parisienne, l'armée a mis à disposition des sans-abris 576 places et la Ville de Paris a ouvert vendredi un gymnase supplémentaire de 60 places pour faire face à l'afflux de demandes d'hébergement, toujours selon la presse locale.

Pour ce qui est des cultures, elles pourraient être affectées si l'épisode glacial devait se prolonger.

"En cas d'absence de neige, une température de moins 15 degrés durant une dizaine de jours entraînerait quelques dégâts" sur les cultures, a estimé vendredi Laurent Wendlinger, président de la Chambre d'agriculture du Haut-Rhin.

Enfin, la vague de froid a aussi des conséquences sur les rencontres sportives, certains matchs de football ayant été reportés et d'autres devant également l'être dans la journée de vendredi.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 3 février
Nouvelles principales du 3 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?